Jamais les Ibères n’ont semblé inquiétés par le petit poucet, Tahiti, à l’occasion de leur entrée dans le Groupe B d'Égypte 2009. Ils ont même prouvé qu’ils seront des candidats sérieux à la victoire finale.

Malgré une bonne volonté manifeste de la part des îliens, le match semblait plier dès la vingtième minute.

A ce moment de la partie, Aaron Niguez (11’ et 15’) et Emilio Nsue (17’) avaient prouvé leur excellente entente aux avant-postes pour offrir déjà à la Furia Roja un avantage de trois buts.

Incapable de conserver le cuir plus que quelques minutes, la Tahiti Nui allait dès lors, subir, souffrir, sans jamais pouvoir réagir.

Les réalisations de Nsue (32’), Fran Merida (74’), Kike (79’ et 86') et Ander Herrera (89') ne venant qu’ajouter encore un peu plus de tristesse dans les yeux des gamins de Lionel Charbonnier.