Longtemps mis en difficulté par une équipe d’Afrique du Sud très en jambes, les Black Satellites ont eu besoin de 120 minutes pour rejoindre les quarts de finale d'Égypte 2009.

Il fallait même un exploit individuel de leur buteur vedette Dominic Adiyiah pour sauver les champions d’Afrique d’une surprenante déroute.

A la 99ème minute, ne voyant aucune ouverture, il se retournait et envoyait une superbe frappe enroulée en lucarne (2:1, 99’).

Auparavant, les Sud-africains avaient poussé leur emprise sur le match jusqu’à ouvrir le score.

Après s’être créé bon nombre d’occasions en première période, Kermit Erasmus recevait un ballon en profondeur, contrôlait dans les airs avant d’effacer le portier ghanéen et de marquer dans le but vide (0:1, 58’).

Une ouverture du score logique. Mais ayant déployé beaucoup d’efforts pour y parvenir, les jeunes hommes de Serame Letsoaka allaient finir par souffrir physiquement.

Le Ghana se faisant de plus en plus pressant, André Ayew, laissé seul aux six mètres sur un coup franc de David Addy, expédiait une puissante sous la barre de Daniel Agyei (1:1, 66’).