Ils étaient 504 au départ, et ils ne sont que 22 à pénétrer sur la pelouse du Stade Nemesio Camacho El Campin pour disputer la finale de la Coupe du Monde U-20 de la FIFA 2011 ce 20 août à Bogota. Finalement, après presque un mois de compétition, la couronne est revenue au Brésil, vainqueur en prolongation du Portugal grâce à un Oscar décisif.

Le Portugal n’avait encore encaissé aucun but en 570 minutes depuis le début du tournoi. Face au Brésil, qui en a déjà marqué 15, la défense lusitanienne a tenu cinq petites minutes… Comble de malchance, elle est trahie par l’un des siens en l’occurrence Sergio Oliveira, qui prolonge dans ses filets un coup franc d’Oscar (5’, 1:0).

Pour la première fois du tournoi, les Portugais sont menés et on se demande bien s’ils ont les armes pour réagir. La réponse met exactement quatre minutes à arriver. Nelson Oliveira s’échappe à droite et adresse un centre en retrait parfait qu’Alex n’a qu’à pousser au fond (9’, 1:1). Et comme si ce début de match n’était pas encore assez fou, deux minutes s’écoulent avant que le centre de Philippe Coutinho, dévié par Nuno Reis, ne s’envole puis retombe devant la ligne de but. L’effet propulse le ballon vers les filets mais Mika le ressort à l’extrême limite et avec l’aide de sa transversale (11’).

Plus offensive, la Seleçao se procure d’abord une occasion par Willian, dont le tir sans angle de la droite est repoussé par Mika (19), puis par Oscar, dont le coup franc enroulé est dévié en corner (29’). Les Portugais réagissent par leur poison offensif Nelson Oliveira, mais soit sa frappe est hors cadre (35’), soit la défense brésilienne l’empêche de trouver une position de tir (37’).

Trois fois Oscar
Le Brésil revient des vestiaires avec l’envie de faire la différence. La preuve, Danilo monte d’un cran, et l’intenable Negueba supplée Willian. Mais c’est le Portugal qui se montre dangereux. Après un contre amorcé par Nelson Oliveira et relayé par Sana, Sergio Oliveira tente sa chance de 20 mètres, mais Gabriel est vigilant (52’). En revanche, il le sera moins lorsque Nelson Oliveira fausse compagnie à Juan Jesus à droite et tire sans angle depuis le côté droit de la surface. Le cuir file sous les bras du dernier rempart brésilien et tout le camp portugais exulte (59’, 1:2).

La solution brésilienne viendra peut-être du banc. Negueba s’échappe à droite et centre pour Dudu, tout juste entré à la place d’un Coutinho discret, mais sa tête sans puissance est cueillie par Mika (66’). Même passeur, même destinataire mais cette fois, Dudu manque son contrôle sur une passe en profondeur millimétrée (71’). A l’inverse sur le contre, Nelson Oliveira réussit son contrôle orienté et file au but, mais un bon tacle de Casemiro évite à la Seleçao de sombrer (72’). Bien lui en prend puisque de l’autre côté du terrain, Dudu élimine Pelé d’une roulette et centre fort devant le but. Mika ne peut que repousser sur un Oscar opportuniste, qui tend la jambe pour marquer (78’, 2:2).

Revigorés, les Brésiliens dominent la fin de match et tentent de faire la décision dans le temps réglementaire. Même Fernando, défenseur central, y va de sa frappe, bien captée par Mika (85). Les Portugais semblent eux attendre la prolongation… et l’atteignent en contenant les dernières offensives sud-américaines. Autre remplaçant à s’illustrer, Caetano s’offre une balle de match mais Gabriel repousse sa tentative de balle piquée (98’).

Dommage pour le petit attaquant portugais, mais le rôle de héros de la journée est déjà réservé. Oscar attend en effet la deuxième période pour s’offrir le but du sacre, d’un centre tir de la droite qui lobe Mika (111’, 3:2). Il devient le premier joueur à inscrire un triplé en finale d'une Coupe du Monde U-20 et offre ainsi à la Seleçao son cinquième titre mondial, comme les grands.