Cela fait tout juste 20 ans que le Brésil et le Portugal se sont affrontés pour la dernière fois en finale de la Coupe du Monde U-20 de la FIFA. Samedi 20 août, le stade El Campin de Bogota sera le cadre d'une réédition du choc de 1991.

Le match
Brésil - Portugal, Bogota, samedi 20 août, 20h00 (heure locale)

L'enjeu
Le Brésil et le Portugal se sont déjà mesurés à trois reprises en Coupe du Monde U-20 de la FIFA. Les Portugais se sont imposés deux fois, les Brésiliens ont décroché une victoire. C'est en 1989, en demi-finale, que les Européens ont fêté leur premier succès à la faveur d'un but d'Amaral (1:0), avant de triompher deux ans plus tard en finale, à l'issue d'une séance de tirs au but (4:2). Le dernier duel, remporté 1:0 par le Brésil grâce à une réalisation de Caio, remonte à la demi-finale de l'édition 1995 au Qatar.

En route pour la finale
Après un décevant match nul (1:1) pour son entrée en lice face à l'Egypte, le Brésil a dévoilé l'étendue de ses capacités au cours des deux rencontres suivantes. Deux victoires, 3:0 contre l'Autriche et 4:0 contre le Panama, lui ont suffi pour prendre la tête du groupe. En huitième de finale, la Seleção s'est encore imposée sans difficulté face à l'Arabie saoudite, qui avait pourtant réussi un joli premier tour (3:0).

Les spectateurs ont ensuite eu droit à l'un des plus beaux matches du tournoi à Pereira : il y avait deux grandes équipes sur le terrain pour ce quart de finale, mais il ne pouvait y avoir qu’un seul qualifié. Cet honneur est revenu au Brésil, vainqueur de l’Espagne après la séance de tirs au but. En demi-finale, les Auriverdes ont livré une belle prestation offensive face aux Mexicains, qui ne leur ont pas facilité la tâche. Au bout du compte, la présence des Brésiliens à ce stade de la compétition ne doit rien au hasard. Ils ont enchanté les spectateurs en pratiquant en football de qualité, brillant par moments, et ont fait trembler les filets adverses à 15 reprises. Les buts de la Seleção sont principalement à mettre au crédit de l'attaquant Henrique, qui en a inscrit cinq à lui seul, mais aussi de Philippe Coutinho et Dudu, auteurs de trois réalisations chacun.

Si les Brésiliens faisaient partie des favoris avant même le début de la compétition, les Portugais ont créé la surprise. Mais le chemin parcouru par les Européens jusqu'à la finale de la Coupe du Monde U-20 de la FIFA s'est avéré un peu plus compliqué que celui de leurs adversaires sud-américains.

Le Portugal affichait certes autant de points que le Brésil au terme de la phase de groupes, mais il les a gagnés de manière un peu moins spectaculaire. Après un nul 0:0 contre l'Uruguay pour son premier match, la Selecção das Quinas a enchaîné deux courtes victoires (1:0) face au Cameroun et à la Nouvelle-Zélande. En huitième de finale, elle s'est encore imposée de justesse face aux outsiders guatémaltèques (1:0). Pour le quart de finale contre l'Argentine, le score était toujours nul et vierge après la prolongation et il a fallu recourir aux tirs au but pour départager les deux équipes. Ce n'est qu'en demi-finale que les Portugais ont inscrit plus d'un but. Leur victoire 2:0 contre la France leur a permis de valider leur ticket pour la finale.

Depuis 1997, aucun participant à la finale n'avait marqué aussi peu de buts que les Portugais cette année. Mais il faut aussi souligner qu'ils affichent un bilan défensif parfait depuis le début de l’édition 2011. Leur gardien Mika a réussi à garder sa cage inviolée. Les Européens sont en bonne voie pour égaler le record des Brésiliens, qui ont réussi à cumuler 634 minutes de jeu sans encaisser le moindre but en Coupe du Monde U-20 de la FIFA. Il ne manque plus que 19 minutes aux Portugais pour atteindre ce chiffre.

La stat
8.
C'est la huitième fois que le Brésil atteint la finale de la Coupe du Monde U-20 de la FIFA. Les Sud-Américains se sont adjugé quatre titres. Le dernier remonte à l'édition 2003 aux Emirats Arabes Unis. Le Portugal, quant à lui, a accédé deux fois à la finale et a triomphé les deux fois : d'abord en 1989 en Arabie saoudite, puis à domicile en 1991.

Entendu…
"Cette rencontre sera un duel entre deux écoles, mais pas la portugaise et la brésilienne. Ce sera une confrontation entre l'école européenne et l'école sud-américaine. Le Brésil et le Portugal ont livré de grands matches au cours de l'histoire et je suis sûr que ce duel ne fera pas exception. L'équipe qui gagnera au bout du compte l'aura mérité." Ney Franco, sélectionneur du Brésil

"C'est une finale pour laquelle il n'y a pas vraiment de favori. Certes, à mes yeux, le Brésil part avec un léger avantage, car je considère le Portugal comme un outsider dans ce tournoi. Le Brésil est champion d'Amérique du Sud et le Portugal n'est pas champion d'Europe. Nous allons essayons de faire en finale ce qui nous a plutôt bien réussi jusqu'à présent, c'est-à-dire jouer avec efficacité." Ilidio Vale, sélectionneur du Portugal