La France a assuré sa place en huitièmes de finale sans briller face à un Mali réduit à dix en seconde période en clôture du Groupe A de la Coupe du Monde U-20 de la FIFA 2011.Vainqueurs 2:0 au stade Pascual Guerrero de Cali ce 5 août 2011, les Tricolores se classement deuxièmes de leur groupe.

Condamnés à l’exploit, les Maliens prennent les devants. Le défenseur français Thimotée Kolodziejczak se fait chiper le ballon par Cheick Fanta Mady Diarra, qui centre immédiatement pour Ibrahima Diallo. Seul devant le but, il rate son contrôle mais récupère quand même à gauche et centre en retrait pour Adama Touré, dont le tir part juste au-dessus de la transversale (10’). La réponse arrive par Antoine Griezmann, qui s’avance côté gauche, dribble deux joueurs et centre de la ligne de but pour Gaël Kakuta, qui est repris par un défenseur malien (13’). Griezmann, très en jambes, s’essaie ensuite au tir en force, au ras du poteau gauche de Cheick Abdul Cadry Sy, mais le gardien malien met en corner (16’).

Après un tacle dangereux de Mohamed Konate, le coup franc direct de Griezmann frôle la barre (23’). Dans le même exercice, Touré tire d’abord dans le mur et Amara frappe dans les nuages (25’, 26’). La dernière occasion de la première période sera bleue… et énorme ! La superbe balle par-dessus la défense de Gueida Fofana trouve Cédic Bakambu qui perd son face-à-face avec le gardien, auteur d’un étonnant réflexe (39’). Dans la foulée, Fofana s’avance, sert Kakuta sur la droite, qui adresse la passe parfaite. Mais Cédric Bakambu rate une nouvelle occasion en écrasant sa frappe (43’).

Double mauvaise nouvelle pour le Mali
Les Français ne ferment pas le bal des occasions manquées à la pause. Parti à la limite du hors-jeu, Gilles Sunu échoue en un contre un face au dernier rempart des Aiglons (49’), avant qu’Enzo Reale, entré à la pause, ne botte un coup franc vicieux que personne ne touche avant qu’il ne soit cafouillé par Griezmann (53’). Ce sera la dernière occasion du joueur de la Real Sociedad, qui cède sa place à Alexandre Lacazette.

Les Maliens se défendent bien et contrent encore mieux, mais ils reçoivent deux mauvaises nouvelles en deux minutes. La première, c’est la blessure de Konate sur un tacle, qui lui vaut le carton rouge dans le même temps, et la seconde est l’effet immédiat de l’infériorité numérique. Parfaitement décalé par Lacazette à l’entrée des 16 mètres, Bakambu dépose une merveille de frappe enroulée au ras du poteau gauche de Cheick Abdul Cadry Sy (70’, 1:0).

Une fois le cadenas forcé, autant s’engouffrer dans l’ouverture. Fofana sert Reale dans l’axe, qui dévie subtilement pour Lacazette esseulé à droite. Sa frappe puissante sans angle met les Bleuets définitivement à l’abri et les Maliens dans l’avion (77’, 2:0).

Les Français auront d’autres occasions de 3:0 notamment sur un loupé de Lacazette qui marche sur le ballon à six mètres du but, puis sur une sur une frappe en force au-dessus, mais ils ne feront pas la fine bouche. Après leurs débuts laborieux, les voilà en huitièmes de finale où ils affronteront le deuxième du Groupe C à Carthagène.