De l'avis général, l'Espagne devrait terminer en tête du Groupe C de la Coupe du Monde U-20 de la FIFA, Colombie 2011. À supposer que la logique soit respectée, la deuxième place qualificative pour les huitièmes de finale se jouerait alors entre le Costa Rica, l'Australie et l'Equateur. La rencontre entre les Océaniens et les Sud-Américains s'annonce donc d'ores et déjà déterminante pour la suite.

Le match
Australie-Equateur, dimanche 31 juillet, Manizales, 18h00 (heure locale)

L'enjeu
Les jeunes Socceroos ont pris la bonne habitude de soigner leurs levers de rideau. Sur leurs 13 entrées en lice dans cette compétition, ils n'ont connu la défaite qu'une seule fois. Les esprits chagrins objecteront que ce revers remonte à l'édition précédente, mais Jan Versleijen dispose incontestablement d'un groupe beaucoup plus compétitif cette année. Le capitaine Ben Kantarovski et l'ailier international Tommy Oar sont annoncés comme les grands espoirs du football australien.

Sixto Vizuete, qui a dirigé la sélection équatorienne pendant les qualifications pour la Coupe du Monde de la FIFA, Afrique du Sud 2010™, compte lui aussi un international dans ses rangs, en la personne d'Edson Montano. L'attaquant de Gent est arrivé en Colombie précédé d'une réputation extrêmement flatteuse. Pour sa deuxième participation à l'épreuve suprême U-20, la Tri  possède donc un atout majeur en pointe.   

La stat
8.
Comme le nombre d'années qui nous séparent de la dernière victoire australienne en Coupe du Monde U-20 de la FIFA. Depuis leur étonnant succès 3:2 devant le Brésil aux Emirats Arabes Unis en 2003, les Socceroos ont aligné deux nuls et cinq défaites. Avant cette triste série, les Australiens présentaient un bilan équilibré de 16 victoires pour autant de défaites.

Entendu…
"C'est une bonne chose d'avoir pu conserver l'ossature du groupe qui avait disputé le Championnat de l'AFC l'année dernière. Je constate également avec intérêt que, depuis le mois d'octobre, tous mes joueurs ou presque se sont rapprochés d'une place de titulaire, qu'ils évoluent en A-League ou à l'étranger" - Jan Versleijen, sélectionneur de l'Australie

"Nous ne savons pas grand-chose de cette équipe mais, dans l'ensemble, le football australien s'est européanisé. Les joueurs australiens sont réputés pour leurs qualités athlétiques. J'imagine que nos adversaires ne feront pas exception à la règle" - Sixto Vizuete, sélectionneur de l'Equateur