Pour l’Autriche, il n’y pas vraiment le choix ce 4 août à Carthagène : il faut battre l’Egypte, riche de quatre points dans ce Groupe E, pour espérer passer. Les Européens attaquent donc à 100 à l’heure.

Christian Clem frappe un coup franc au point de penalty, le gardien Ahmed Elsenhawi passe à travers, le ballon file au but mais Ahmed Sobhi sauve en catastrophe (3’). Un centre d’Andreas Weimann trouve Klem au deuxième qui écrase sa volée. Robert Zulj est à un crampon de dévier dans le but (9’).

Les Egyptiens ont du mal à respirer mais se reprennent lentement. Mohamed Salah se met en action. De la droite, il adresse un joli centre tendu que Samuel Radlinger détourne du bout du gant (11’). L’attaquant des Arab Contractors prend ensuite un tir des 15 mètres mais hors-cadre (28’).

Le jeu est enlevé, mais le but qui arrive est un peu triste. Mohamed Ghazzi frappe de plus de 20 mètres, le cuir est détourné, s’envole et va lober le pauvre Radlinger (1:0, 31’). Un but qui donne confiance aux Africains. Salah frappe un coup franc brossé juste à côté (41’), puis réussit une jolie combinaison avec Ahmed Hassan qui perd son duel avec le gardien d’Hanovre (43’). 

Une fleur de Radlinger
Les Autrichiens se procurent une belle occasion quand l’entrant Robert Gucher contrôle de la poitrine, pivote et tire, mais Elshenawi se détend bien (57’). Les Européens sont mieux, mais pas pour longtemps. Le pauvre Radlinger va définitivement enfoncer les siens. Sur un tir anodin de Mohamed Ibrahim, le ballon lui glisse des gants et finit sa course dans les filets (2:0, 60’).

Les Pharaons se déchainent alors. Au bout d’un merveilleux mouvement collectif initié par Salah, Mohamed El Neny dribble un défenseur mais Radlinger jaillit bien. Sauf que le cuir file dans les pieds de Mohamed Ibrahim, qui marque son deuxième but de la soirée (3:0, 62’).

Et ce n’est pas fini. Les Egyptiens ont compris qu’en marquant beaucoup et avec un peu de chance, ils pourraient passer devant le Brésil. Hussein Sayed envoie une bonne tête que Radlinger ne peut que détourner… dans les pieds d’Ibrahim, qui s’offre le premier triplé du tournoi (4:0, 82’).

Beau score, mais insuffisant pour chiper la première place aux Brésiliens, efficaces contre le Panama, ce qui signifie que les Nord-Africains se frotteront à l'Argentine en huitième. Les Autrichiens sortent eux de la compétition la tête très basse.