Après une jolie cérémonie d’ouverture à Barranquilla, Brésil et Egypte pouvaient entamer les débats dans le deuxième match du Groupe E de la journée ce 29 juillet. Les favoris auriverdes entament en trombe. Oscar s’amuse à droite et au sortir d’un petit pont, envoie un centre au cordeau qu’Ahmed Elshenawi détourne comme il peut (5’).

Puis sur corner, le capitaine Bruno Uvini donnait une première alerte à une défense égyptienne vaguement absente (8’). Avertissement sans frais mais visiblement pas entendu par les Africains. Nouveau corner de Philippe Coutinho et tête smashée de Danilo, imparable (1:0, 12’). On pense alors que les Sud-Américains vont manger tout cru les Pharaons. Mais il n’en est rien.

Les garçons d’El Sayed Diaa réagissent vite et bien. Au sortir d’un une-deux, Mohammed Hamdy frappe au premier poteau mais trouve le pied de Gabriel (17’). Sur un centre venu de la droite, Omar Gaber frappe une tête, juste au-dessus (20’). Enfin, Mohamed Ibrahim enroule son ballon depuis l’entrée de la surface, à côté (21’).

Mais Danilo a décidé de tout faire dans ce match. Sur un centre d’Ahmed Sobhi, le défenseur de Santos se troue complètement. Gaber, dans la surface, est ravi de l’offrande. Il trouve les filets de Gabriel, en force (26’).

La faute aux fautes
Les Brésiliens reprennent un peu le jeu en main en fin de période, mais sans efficacité malgré une jolie tentative lointaine et croisée d’Oscar (46’). La partie est divertissante et continue sur sa lancée après la pause. Mohamed Salah déborde à gauche, centre, Hamdy remet en retrait, la demi-volée de Gaber échoue un poil à côté (48’). Pour répondre, le Brésil envoie Casemiro au front, dont la frappe qui n’a rien d’enfantine oblige Elshenawi à une énorme parade (51’).

Malheureusement, le match devient haché, il y a trop de fautes (35 au total, pour six cartons jaunes) et de roulades des deux côtés. Tout juste deux ou trois escarmouches permettent de se réveiller. Sur un corner dégagé plein axe, Negueba envoie un tir qui, dévié, vient mourir tout près du poteau égyptien (72’). Puis sur un centre venant de la droite, Henrique arrive presque à temps pour attraper le ballon. Au lieu de quoi il rentre dans Elshenawi, qui doit sortir sur blessure (86’).

Le nul final n’est pas vraiment pour arranger les deux équipes : ce soir, les quatre formations du groupe sont toutes à un point.