Un classique entre l’Argentine et l’Angleterre, ça ne se rate pas ! C’est sans doute pour ça que le stade Atanasio Girardot de Medellin est plein comme un œuf ce 1er août 2011 pour la deuxième journée du Groupe F de la Coupe du Monde U-20 de la FIFA 2011, conclu sur un indécis et logique 0:0.

Walter Perazzo, le sélectionneur argentin, aligne d’entrée sa deuxième star, Juan Iturbe, qui était sur le banc face au Mexique. Le nouveau joueur du FC Porto ne tarde pas à montrer ce qu'il sait faire. Premier ballon, premier coup de rein et première frappe puissante, mais au-dessus (8’). Têtu, il refait le coup dix minutes plus tard, cette fois bien servi par le latéral gauche Nicolas Tagliafico, mais sa frappe enroulée passe au ras du poteau droit de Jack Butland (19’).

L’Angleterre n’est pas particulièrement dominée, mais pas inspirée non plus. Ses quelques offensives sont trop timides pour inquiéter l’Albiceleste. Mais puisque ses attaquants ne font pas la différence, le défenseur central Leandro Gonzalez Pirez vient montrer qu’en Argentine, on n’a pas les pieds carrés. Sa montée rageuse se termine par une frappe à l’entrée de la surface que Butland dévie en corner (29’). Iturbe le botte directement sur son capitaine German Pezzalla qui, aux six mètres, voit sa volée passer à côté (30’).

C’est ce qu’il fallait pour réveiller les Britanniques qui passeront le reste de la période à multiplier les attaques. Ça commence par un centre de la droite de Matthew Phillips que Saido Berahino ne peut reprendre et que Billy Knott pousse au fond, mais le drapeau s’était levé sur la ligne de touche (32’). Le même Knott hérite d’un ballon perdu côté droit, mais son tir à ras de terre finit dans le petit filet d’Esteban Andrada (43’). On a presque l’impression que la mi-temps arrive trop tôt pour les Anglais…

Le rythme sans les buts
A la reprise, la balle voyage d’un camp à l’autre sur un rythme élevé mais pas d’occasion réelle. Jusqu’à une superbe ouverture de son propre camp de James Wallace pour Berahino, qui résiste à la charge de Hugo Nervo pour tenter une frappe enroulée, mais Andrada est vigilant et couvre son premier poteau (55’). Iturbe répond par une fantastique accélération mais le puissant Reece Wabara lui répond par un tacle glissé parfait (62). Les Sud-Américains reprennent lentement le contrôle du match, mais peinent à créer le danger. Tout juste une frappe cadrée mais trop molle d’Iturbe vient confirmer cette domination, mais ça ne suffit pas pour faire la décision (69’).

Les Trois Lions, eux, sont tout près de la faire après un magnifique  enchaînement du remplaçant Michael Ngoo. Sa passe en profondeur trouve Adam Smith dont le ballon piqué est dévié par Andrada en corner (81). Une minute après, c’est le feu dans le camp d’en face ! Sur un corner de Lamela, Pezzella envoie sa reprise à bout portant au-dessus de la barre ! (82’). Cette fin de match est à l’image de la deuxième période : rythmée, disputée, indécise, mais sans but.

Il en faudra à l’Angleterre contre le Mexique si elle veut se qualifier pour les huitièmes. Pour l’Argentine, un petit point contre la RDP Corée suffira.