En plus du suspense, place au spectacle dans le dernier quart de finale de la Coupe du Monde U-20 de la FIFA 2013. Pour élire le "but du tournoi", il faudra peut-être revoir en vidéo les meilleurs moments de ce Ghana-Chili disputé ce 7 juillet à Istanbul. En revanche, pour soulever le trophée, seul le Ghana est encore en course.

Une volée de Caudio Baeza côté sud-américain (2’), puis une frappe enroulée de Yiadom Oakye annoncent la couleur avant l’entrée en scène des artistes. Frank Acheampong chausse ses souliers de Bip-Bip, pendant que les coyotes chiliens lui courent derrière en vain. Son centre parfait de la gauche trouve Moses Odjer dans la surface, le reste est une œuvre d’art : contrôle de la poitrine et volée dans la lucarne d’un Dario Melo figé  (11’, 1:0).

La Rojita met une grosse dizaine de minutes à réagir, mais la note artistique est au moins aussi élevée. Christian Bravo sert Nicolas Castillo en profondeur sur la droite, et l’attaquant ne se pose aucune question pour expédier un missile sans angle dans la lucarne gauche d’Eric Antwi (23’, 1:1). Le concours de beauté est lancé, et Angelo Henriquez y participe : une passe reçue dos à but à 20 mètres, un pivot, et une frappe croisée enchainée au ras du poteau (27’, 1:2). Une tête sur un corner n’étant pas assez esthétique, Andres Robles préfère mettre le ballon dans le petit filet (41’).

Henriquez finit le travail
Les Ghanéens échangeraient bien la beauté pour l’efficacité après la pause, mais Clifford Aboagye, comme Boakye ou Ebenezer Assifuah manquent de précision. Castillo, lui, fait un copier-coller de son premier but. Antwi est vigilant et dévie en corner (53’), avant de réaliser le même arrêt devant Henriquez dans la minute suivante. La réponse d’Aboagye passe au ras du poteau (59’), Abdul Rahman Baba dévisse de près (69’), mais les Black Satellites sont finalement récompensés. Aboagye ensorcelle les défenseurs devant la surface et sert Assifuah au point de penalty. Cette fois, c’est dedans (72’, 2:2).

Les Ghanéens revigorés finissent mieux le match mais pas leurs actions. Du coup, la place dans le dernier carré se joue en prolongation. Celle-ci est à la hauteur du reste du match : un amour de tête lobée de Henriquez sur une ouverture parfaite de Claudio Baeza (98’, 2:3) et un contre conclu avec sang-froid par Seidu Salifou (113’, 3:3) laissent les deux équipes à égalité avant la 120ème minute. Mais pas besoin de tirs au but, puisque sur un enième éclair d’Acheampong sur la droite, Assifuah s’envole pour pousser le ballon de la tête dans le but (120’+1, 4:3)…

Cette fois, le Chili ne reviendra pas et laisse filer le Ghana vers une demi-finale contre la France.