Entre des Grecs vainqueurs surprise du Mexique et des Maliens satisfaits du nul contre le Paraguay lors du premier round, la deuxième rencontre du Groupe D ce 25 juin à Gaziantep s’annonçait serrée.

Et dès l’entame, il a été évident qu’aucune des deux formations n’avaient l’intention de trop se livrer. Les Européens étaient certes les plus dangereux notamment grâce à Ioannis Gianniotas et Dimitrios Diamantakos, excellents poisons en attaque. Mais en vérité, les garçons de Moussa Keita se procuraient la meilleure occasion. Issaka Samake lançait Adama Diane en profondeur mais le Nantais ne cadrait pas son astucieux lob (31’). En dehors de ça… Une frappe au-dessus de Bakaru Nimaga (18’), un joli numéro mal fini de Dimitrios Kolovos (23’), c’est à peu près tout.

Au prix du gaz...
En deuxième période les Hellènes remettaient un coup de gaz. Mis sur orbite à gauche de la surface, Dimitrios Diamantakos adressait un centre tir croisé qui atterrissait dans les pieds d’Andeas Bouchalakis. A 12 centimètres et demi de la ligne de but, l’attaquant de l’Ergotelis FC se débrouillait pour trouver la transversale, sacré exploit (57’). Le prix de l'essence étant ce qu'il est, le coup de gaz s'arrêtait là...

Hamidou Traore répondait par une frappe un poil trop enlevée (61’). On retombait alors dans l’approximation des deux côtés même si les garcons de Kostas Tasnas montraient une grosse capacité à combiner.

Ce résultat nul et vierge - le premier en Turquie - est plutôt à l’avantage des Grecs qui avec quatre points peuvent voir venir avant de rencontrer le Paraguay le 28 à Trabzon. Le Mali - Mexique qui se profile à Gaziantep vaudra lui son pesant de cacahouètes…