Favorite pour inscrire son nom au palmarès de l'épreuve pour la septième fois de son histoire, l'Argentine n'avait toujours pas gagné depuis son entrée en lice, avant de rencontrer l’Autriche ce 5 juin au Stadium Wellington Regional pour la dernière journée du Groupe B. Et ça ne s’est pas arrangé face aux hommes d’Andres Heraf (0:0).

Si l’Autriche dominait les premières minutes, Andreas Gruber voyant d'abord son tir arrêté par Augusto Batalla (1’), puis échouer au ras du poteau (10’), l’Albiceleste ne tardait pas à inverser la tendance. Son jeu de passe bien huilé permettait de créer des brèches dans la défense européenne. Ainsi, Nicolas Tripichio (10’ et 40’), Angel Correa (20’), et Giovanni Simeone  juste avant la mi-temps, obtenaient de vraies chances d’ouvrir le score. Mais à chaque fois, la défense autrichienne s’en sortait.

Survoltés, les Sud-Américains accentuaient la pression en deuxième mi-temps. Tour à tour, Alejandro Romero des 18 mètres (50’), Leonardo Rolon avec rebond (56’), et Correa de la tête (63’) étaient tout près de libérer les leurs. Mais rien n’y faisait : quand ce n’était pas cadré, c’était Tino Casali qui sortait le grand jeu. Il était encore à la parade, deux fois, sur deux shoots coup sur coup de Tomas Martinez et de Correa (82’). Malgré 71% de possession de balle, 27 tirs dont 10 cadrés, l’Argentine devait finalement partager les points, et croire à un miracle pour espérer se qualifier en huitièmes de finale de la Coupe du Monde U-20 de la FIFA. De son côté, l’Autriche n’a pas besoin d’attendre : elle sera au deuxième tour de la competition.