C’est une montagne que devaient gravir les îles Fidji pour leurs grands débuts en Coupe du Monde U-20 de la FIFA. L’Allemagne, championne d’Europe de la catégorie, les attendait au Christchurch Stadium, ce 2 juin 2015. Sur le papier déséquilibré, ce match a tourné à la démonstration, l’Allemagne s’imposant 8:1.

Les Océaniens n'ont véritablement tenu qu'un gros quart d'heure dans cette partie. Le temps pour Niklas Stark d’ouvrir la marque de la tête, bien servi par Marc Kempf (1:0, 18’). Ce n'était qu'un début pour des Fidjiens qui ont rapidement étés submergés sous une pluie de buts : d’abord sur penalty par Marc Stendera (2 :0, 20’), puis suite à un joli mouvement collectif conclu par Grischa Prömel (3:0, 23’). Stark de la tête (4:0, 27’) puis Hany Mukhtar d’un tir de 20 mètres (5:0, 34’) et d’un autre à bout portant (6:0, 40’) participaient à leur tour à la fête.

Après 45 minutes cauchemardesques, restait aux Fidjiens à sauver l’honneur. C’est ce qu’ils firent dès le retour des vestiaires. Iosefo Verevou était à la réception d’un centre millimétré de Setareki Hughes pour inscrire le premier but de son pays dans l’histoire des tournois FIFA (6:1, 48'). Ce but donnait des ailes aux hommes de Frank Farina, loin d’être abattus par le score. Mais l’Allemagne en remettait une couche sur un lob judicieux signé Marvin Stefaniak (7:1, 68') avant de parachever son succès sur penalty par Hany Mukhtar (8:1). "C'est l'Everest auquel nous nous attaquons" avait annoncé Farina la veille...