Darren Bazeley, sélectionneur de la Nouvelle-Zélande
Il nous a fallu 45 minutes pour rentrer dans le match, mais nous étions plus tranchants en deuxième mi-temps. J'ai vu des choses positives aujourd'hui. Nous avons joué avec beaucoup de cœur et de courage. Mais il va falloir en faire un peu plus. Les joueurs étaient très nerveux, mais nous allons revoir notre performance avant d'affronter les États-Unis. Je pense qu'il nous faudra quatre points pour nous qualifier. Il nous reste deux matches pour atteindre ce total. Bill Tuiloma, le capitaine, sorti sur blessure, a ressenti une crampe à l'aine mais il sera vite remis. Nous allons y veiller.  

Oleksandr Petrakov, sélectionneur de l'Ukraine

Affronter le pays hôte était une expérience intéressante. Je pense que le match était équilibré. La Nouvelle-Zélande a bien joué et nous n'avons pas démérité non plus. Nous nous sommes procuré beaucoup d'occasions, mais nous devons encore progresser dans la finition. Il faut convertir toutes ces situations dangereuses. Nous allons devoir nous améliorer. Élever son niveau de jeu en une journée d'entraînement représente un vrai défi, mais nous allons tout faire pour le relever.