Coupe du Monde U-20 de la FIFA, Pologne 2019

Coupe du Monde U-20 de la FIFA, Pologne 2019

23 mai - 15 juin

Pologne 2019 - Panama

Orelien, un nouvel obstacle à franchir

 Angel Orelien of Panama poses 
© Getty Images
  • Orelien donne le tempo au milieu panaméen
  • Un objectif : effacer les mauvais résultats du passé
  • Le Panama costaud derrière et rapide devant

Il organise, taquine le ballon, livre des passes décisives et tire les penalties. À 18 ans à peine, le Panaméen Ángel Orelien promène dans l’entrejeu une maturité exceptionnelle qui tranche avec son jeune âge. Il fait d’ailleurs partie des éléments les plus jeunes de l’effectif canalero à la Coupe du Monde U-20 de la FIFA , Pologne 2019.

Cela surprend beaucoup de monde, mais pas l’intéressé. Après tout, il apprend à éviter les obstacles depuis tout petit, le premier dans l’ordre chronologique étant… sa mère.

"Je passais mon temps à jouer au foot avec les copains, mais parfois ma mère ne me laissait pas y aller. Elle me disait que je devais faire mes devoirs. Jusqu’à ce qu’un jour, mon grand-père m’emmène en cachette à l’école de Felipe Baloy. C’est là que tout a commencé…", explique-t-il le sourire aux lèvres à FIFA.com.

Ce sont ses belles prestations dans les équipes de jeunes qui ont fini par convaincre sa génitrice. Depuis lors, il n’a jamais arrêté de progresser, au point de se faire engager par l’équipe mexicaine de Cruz Azul juste avant de partir en Pologne.

"Je suis très content pour tout ça, mais c’est déjà du passé. À présent, ce qui m’intéresse, c’est de tout donner pour le Panama, qui n’a jamais gagné un match dans une Coupe du Monde U-20. Tel est notre objectif".

Quels sont les arguments de Panama ? "On est puissants derrière et on maîtrise plusieurs systèmes. Le coach a su nous donner de l’assurance. On est très forts dans notre moitié de terrain et on joue bien les contres".

La stat

15 - En cinq participations à la Coupe du Monde U-20, le Panama a disputé 15 matches sans la moindre victoires, accrochant trois matches nuls pour 12 défaites.

Un grand défi

En tout cas, la route ne sera pas aisée. Pour passer la première phase, il faudra se débarrasser d’équipes telles que la France, le Mali et l’Arabie saoudite.

"C’est une poule compliquée, avec des nations fortes. On a fait un peu de vidéo, mais ça ne nous inquiète pas plus que ça. On est centrés sur nous-mêmes. On doit rester concentrés et faire ce qu’on a à faire : c’est ça qui compte. Ensuite, chaque match livrera son verdict".

En outre, cette génération canalera semble plus expérimentée que les précédentes. Elle n’hésite pas à regarder dans les yeux toutes les équipes qu’elle affronte.

"On est en pleine forme, avec un bel effectif composé de joueurs qui n’évoluent plus à Panama. La cohésion est de plus en plus forte et on a de quoi tenir la dragée haute à n’importe quel adversaire".

Le jeune homme semble taillé pour guider les siens dans cette belle aventure et cette pression ne lui fait pas peur. "Tous les footballeurs ont la pression, où qu’ils jouent. Moi j’ai des gens qui m’accompagnent et qui m’aident. Je sais garder les pieds sur terre. Et puis j’ai de bons entraîneurs avec qui je parle et je sais que j’ai encore beaucoup de choses à apprendre", conclut-il.

Explorer le sujet

Articles recommandés

Head coach Jacek Magiera of Poland looks on

Pologne 2019

La Pologne reste optimiste

24 mai 2019

Pologne 2019 : Japon 1-1 Equateur en vidéo

Coupe du Monde U-20 de la FIFA 2019

Pologne 2019 : Japon 1-1 Equateur en vidéo

23 mai 2019

Pologne 2019 : Mexique 1-2 Italie en vidéo

Coupe du Monde U-20 de la FIFA 2019

Pologne 2019 : Mexique 1-2 Italie en vidéo

23 mai 2019