Coupe du Monde U-20 de la FIFA, Egypte 2009

24 septembre - 16 octobre

Coupe du Monde U-20 de la FIFA 2009

Adiyiah : la vie en or

© AFP

Quel tournoi pour Dominic Adiyiah ! Huit buts inscrits en Égypte et un penalty décisif alors qu'on en était arrivé à la mort subite dans la série de tirs au but entre le Ghana et le Brésil. L'attaquant de Fredrikstad n'est pas près d'oublier la Coupe du Monde U-20 de la FIFA 2009.

Au coup d'envoi, il avait trois buts d'avance sur le capitaine hongrois Vladimir Koman dans la course au Soulier d'Or adidas. Il pouvait donc s'attendre à le recevoir à l'issue de la finale. Pour le jeune homme de 19 ans, la vraie surprise a été le deuxième trophée qui lui a été remis ce soir : le Ballon d'Or adidas.

C'est donc un Adiyiah tout sourire qui a répondu aux questions de FIFA.com.

Adiyiah, votre première impression ?C'est un rêve qui se réalise. Je suis très heureux. Je remercie Dieu de nous avoir permis de gagner cette Coupe du Monde. Quel tournoi merveilleux : médaille d'or, Soulier d'Or et Ballon d'Or ! Je tiens à remercier tous mes coéquipiers et mon entraîneur. Il a toujours été derrière moi. C'est grâce à eux tous si je vis ce moment extraordinaire.

Est-ce le plus beau moment de votre carrière ?Pour l'instant, oui. C'est une belle réussite, mais je me suis déjà fixé d'autres objectifs. Je sais que ce qui m'attend maintenant, c'est le travail, beaucoup de travail. Mais aujourd'hui, je veux en profiter. C'est un moment magnifique.

C'est le début d'un défi pour moi. Je dois travailler dur. Je pense à Messi, Saviola, Agüero. Ces joueurs m'inspirent et je vais travailler très dur pour devenir comme eux

Quand vous avez été réduits à dix, vous avez douté ? Avez-vous pensé un moment que ce n'était pas votre jour, que le Brésil allait gagner ?La coupe était toujours dans nos têtes, même à dix. En football, tout peut arriver. Mais pour répondre à votre question, oui, il y a eu des moments où j'ai pensé que le Brésil allait gagner, surtout pendant la série de tirs au but. Quand Bright [Addae] a raté, j'ai sérieusement douté. Mais nous avons continué à nous battre et voilà le résultat, nous sommes champions, grâce à des arrêts grandioses de notre gardien.

Avez-vous ressenti beaucoup de pression au moment de tirer votre penalty ?Nous étions à 2:3. Si je ratais, c'était fini. Mais j'ai pensé que si je marquais, plus rien ne pourrait nous arrêter. Je me suis dit que tout ce que j'avais à faire, c'était de cadrer. Je n'avais pas le droit de manquer, pour l'équipe. J'ai prié très fort. Dieu m'a entendu !

Vous avez parlé de votre gardien, Daniel Agyei. Que pouvez-vous dire de lui ?C'est un gardien extraordinaire. Maintenant, c'est aussi notre héros. Il a fait un boulot énorme pendant toute la compétition. Nous sommes très heureux pour lui.

À quoi va ressembler la suite de votre carrière ?Il est certain que je ne vais pas passer mon temps à contempler ma médaille et mes trophées. C'est le début d'un défi pour moi. Je dois travailler dur. Je pense à Messi, Saviola, Agüero. Ces joueurs m'inspirent et je vais travailler très dur pour devenir comme eux. Je veux arriver tout en haut.

Explorer le sujet

Articles recommandés

Coupe du Monde U-20 de la FIFA 2009

Dominic Adiyiah

11 oct. 2009