Coupe du Monde U-20 de la FIFA, République de Corée 2017

Coupe du Monde U-20 de la FIFA, République de Corée 2017

20 mai - 11 juin

Coupe du Monde U-20 de la FIFA 2017

Doan s'appuie sur les grands pour s'élever

Japan U20 midfielder Ritsu Doan
© AFC

En 1999, le Japon avait créé la sensation en terminant à la deuxième place de la Coupe du Monde U-20 de la FIFA. Cette génération dorée s’appuyait notamment sur le milieu de terrain Shinji Ono, élu meilleur joueur du Championnat U-19 de l’AFC quelques mois plus tôt. 18 ans après, le pays tentera de renouer avec son glorieux passé, en République de Corée. Il s'appuiera cette fois sur Ritsu Doan qui, en 2016, est devenu le deuxième Japonais de l’histoire à recevoir la plus haute distinction individuelle des qualifications asiatiques.

"Ono est un grand joueur et j’aimerais bien sûr le devenir moi aussi", confirme *l’ailier de 18 ans de Gamba Osaka, au micro de *FIFA.com, à propos de l'ancienne star de Feyenoord. "Les joueurs de 1999 sont nos héros, ils ont hissé le football japonais à un niveau jamais atteint jusque-là. Il nous faudra réaliser de grandes performances en Corée pour espérer marcher sur leurs traces." 

Doan a tapé ses premiers ballons avec ses deux frères, au sein d’une famille passionnée de football. L’idée d’embrasser une carrière professionnelle ne lui avait cependant jamais traversé l’esprit jusqu’à ce que l’entraîneur de l’équipe de son école ne lui offre un DVD sur Diego Maradona. "Ce DVD a été une source d’inspiration, j’étais fasciné", se souvient-il. "Je ne pouvais pas m’empêcher de rêver d’évoluer un jour avec des stars de son calibre."

Le jeune Nippon, une fois la flamme allumée, s’est vite imposé comme l’un des plus grands espoirs du pays. Appelé en sélection pour le Championnat U-16 de l’AFC 2014, il s’y est affirmé comme l’un des moteurs de l’équipe, qui a cependant échoué à décrocher son billet pour la Coupe du Monde U-17 de la FIFA 2015.

Malgré cette déception, le tournoi aura servi de tremplin à la carrière de Doan. Il est revenu plus fort, l’an dernier, sur la scène asiatique, déterminé à aider le Japon à tourner définitivement la page de l’échec de 2014. Très précieux, tout au long de la phase de groupes, depuis son aile droite, il a contribué au succès 4:0 en quart de finale face au Tadjikistan, synonyme de qualification pour République de Corée 2017. Son pied n’a pas non plus tremblé, en finale, lors de la séance de tirs au but victorieuse contre l’Arabie Saoudite.

"J’étais très heureux de décrocher le titre", raconte-t-il après le premier sacre du Japon dans le tournoi U-19. "Nous savions avant le début de la compétition que nos supporters attendaient beaucoup de nous. Nous avions conscience, après avoir atteint la finale, de pouvoir réaliser quelque chose qui n’avait encore jamais été fait et nous y sommes parvenus. Nous sommes champions d’Asie désormais et nous pouvons jouer avec encore plus de confiance."

"Cela a été, d’un point de vue personnel, un honneur d’être désigné meilleur joueur du tournoi, mais je n’étais pas satisfait de mes performances", ajoute-t-il. "Je n’ai pas joué de la façon dont je voulais. Le fait que l’équipe ait été sacrée m’a permis de recevoir cette distinction. Je ne suis pas forcément certain de l’avoir méritée, mais je suis évidemment content si j'ai pu aider l’équipe."

De grandes ambitions
Impressionnant avec les sélections jeunes du Japon, Doan l’est également sous les couleurs de Gamba Osaka. Le milieu de terrain a fait son trou en équipe première du club de J.League, où un autre ancien de la génération dorée de 1999, Yasuhito Endo, l’a pris sous son aile. "C’est mon modèle, un joueur dont je m’inspire beaucoup", affirme le jeune homme à propos de son capitaine et coéquipier de 37 ans. "Nous avons souvent partagé la même chambre en stage et nous parlons en permanence de football."

Alors que tout, autour de lui, lui rappelle la plus belle performance en date du football japonais, Doan accorde une signification toute particulière à sa date de naissance, le 16 juin 1998, soit deux jours avant la première apparition de son pays en Coupe du Monde de la FIFA™, en France. "Je vois cela comme un signe du destin", conclut-il. "Je ferai de mon mieux dans les années à venir pour engranger de l’expérience et devenir un joueur à part, capable de faire franchir un nouveau palier au football japonais."

Explorer le sujet

Articles recommandés

20 ans et beaucoup de talent

La FIFA

20 ans et beaucoup de talent

23 août 2015

Japan celebrate a goal at the AFC U-19 Championship

Coupe du Monde U-20 de la FIFA 2017

Japon sacré et Viêt-Nam enchanté

31 oct. 2016

Head coach Shin Taeyong of Korea Republic

Coupe du Monde U-20 de la FIFA 2017

Un hôte coréen entre de bonnes mains

26 janv. 2017

Saad AL SHEHRI coach of Saudi Arabia U-20 team Speaks to the media during the AFC U-19 Championship 2016

Coupe du Monde U-20 de la FIFA 2017

Al Shehri, leçons du passé et ambition pour demain

14 janv. 2017

Christchurch, de bas en hôte

Coupe du Monde U-20 de la FIFA 2015

Christchurch, de bas en hôte

19 sept. 2015

L'histoire de la Coupe du Monde U-20

Coupe du Monde U-20 de la FIFA 2015

L'histoire de la Coupe du Monde U-20

18 févr. 2015