Coupe du Monde U-20 de la FIFA, République de Corée 2017

20 mai - 11 juin

Coupe du Monde U-20 de la FIFA 2017

Dyer, Moïse en mission

© Getty Images
  • Le capitaine Clayton Lewis figure parmi les deux Néo-Zélandais appelés pour Russie 2017
  • Moses Dyer récupère le brassard des All Whites
  • Les *Kiwis *visent une place en quarts de finale, ce qui serait une première pour eux

L'équipe de Nouvelle-Zélande, qui vise sa meilleure performance en Coupe du Monde U-20 de la FIFA, a connu une réorganisation interne cette semaine. Loin des blessures et suspensions ponctuant habituellement les tournois de haut niveau, les circonstances ont provoqué des sentiments mitigés. À l’aube de la Coupe desConfédérations de la FIFA, Russie 2017, programmée en juin, deux des meilleurs éléments du groupe* U-20 – le capitaine Clayton Lewis et Dane Ingham – ont dû quitter leurs partenaires engagés en République de Corée pour rejoindre l’équipe première des *All Whites.

"Nous savions qu’il était possible qu’Anthony Hudson fasse appel à certains d’entre nous", a expliqué Darren Bazeley à l’issue du dernier match de groupe des jeunes Néo-Zélandais. "Le groupe était au courant et chacun d'entre nous rêvait d’être sélectionné pour la Coupe desConfédérations." Au moment de faire ses valises, Clayton est revenu sur l’un des temps forts de sa jeune carrière. "C’est un immense privilège", confie-t-il à FIFA.com. "Je pense qu’en grandissant, tout joueur désire représenter son pays et devenir capitaine. Je l’ai donc pris comme un grand honneur. Emmener les gars ici, c’était juste énorme."

Ces deux départs ont laissé un grand vide, qu’il a fallu combler sans tarder pour affronter la France, avant le choc annoncé face aux États-Unis en huitièmes de finale. Cette rencontre pourrait permettre aux Kiwis d’atteindre les quarts pour la première fois de leur histoire. Moses Dyer, le nouveau capitaine, est passé sur le devant de la scène. "Je m’y attendais", confie-t-il lorsqu'on lui demande si sa nomination l’a surpris. "J'ai ressenti une grande fierté  quand l’entraîneur est venu vers moi pour me l’annoncer. Enfiler le brassard et faire tous ces trucs que font les capitaines, c’était juste incroyable ; le plus grand honneur de ma carrière."

Un prénom prédestiné
D’une certaine façon, ce rôle lui était destiné. "Ma mère m’a toujours dit qu’elle voulait que je sois un leader, c’est pour ça qu’elle m’a appelé Moses [Moïse] !", raconte-t-il. "En tant que capitaine, je ne me sens pas obligé de donner de la voix sur le terrain. Chez moi, tout passe par le langage corporel et l’engagement physique. C’est comme ça que j’exprime mes qualités de meneur." L'objectif des Néo-Zélandais est désormais de réaliser la meilleure performance de leur histoire en Coupe du Monde U-20. Ils pourront s’appuyer pour cela sur leur expérience de 2015, lorsqu'ils avaient déjà atteint les huitièmes de finale devant leur public. Un vécu partagé par les deux capitaines de la campagne coréenne.

"Comme vous le savez, nous sommes une terre de rugby. Pour nous, sortir de la phase de groupes pour la première fois, c’était énorme", rappelle Lewis. "Ce huitième de finale, après une victoire sur le Myanmar lors du dernier match de groupe, a contribué à faire changer la perception du football en Nouvelle-Zélande." Un changement d’attitude totalement confirmé par son successeur. "Nous avons une nouvelle mentalité, nous ne sommes plus une équipe de perdants", estime Dyer. "Ce dernier tournoi U-20 m’a apporté une confiance énorme. J'ai pris conscience qu’en étant unis, nous pouvions réussir n’importe quoi."

Explorer le sujet

Articles recommandés

Coupe du Monde U-20 de la FIFA 2017

Corée 2017 : Nouvelle-Zélande - Honduras en vidéo

25 mai 2017

Coupe du Monde U-20 de la FIFA 2017

Bevan, Myer des meilleurs

25 mai 2017

Coupe du Monde U-20 de la FIFA 2017

Corée 2017 : Nouvelle-Zélande 0-2 France en vidéo

28 mai 2017

Coupe du Monde U-20 de la FIFA 2017

La France maintient le cap (0:2)

28 mai 2017

Coupe du Monde U-20 de la FIFA 2017

Leçons à tirer d'un départ anticipé

29 mai 2017