Coupe du Monde U-20 de la FIFA, Colombie 2011

Coupe du Monde U-20 de la FIFA, Colombie 2011

29 juillet - 20 août

Coupe du Monde U-20 de la FIFA 2011

L'espoir portugais dans les pieds d'Oliveira

Nélson Oliveira peut déjà se considérer comme un vétéran des équipes portugaises de jeunes. Après avoir enfilé pour la première fois le maillot du Portugal il y a cinq ans, il totalise aujourd'hui plus de 50 matches en équipe nationale. Le secret de sa réussite et de sa constance au plus haut niveau ? Continuer de faire ce qui est devenu une spécialité chez lui : marquer des buts.

Dans le tournoi préliminaire européen pour la Coupe du Monde U-20 de la FIFA 2011, Oliveira s'était distingué en offrant à son pays la victoire sur l'Italie, quasiment synonyme de qualification pour la Colombie. Plus récemment lors du Tournoi de Toulon, il a trouvé la faille lors de rencontres contre la France et la Côte d'Ivoire. Lors du premier match du Portugal en Colombie, contre l'Uruguay, il n'est toutefois pas parvenu à faire ce que tout le monde attendait de lui, à savoir mettre la balle au fond des filets.

À cette occasion, l'attaquant de Benfica a tout essayé. Il a dribblé, feinté, frappé du pied et de la tête, sans jamais parvenir à prendre à défaut le gardien uruguayen. Au terme de cette confrontation contre la Celeste, Oliveira était déçu, mais non moins habité de la ferme intention de faire mieux face au Cameroun, pour la deuxième sortie du Portugal dans cette Coupe du Monde U-20 de la FIFA 2011. "Je ne sais pas ce qui nous a manqué dans ce premier match, mais certainement pas le soutien des supporters ! En deuxième période, j'ai eu une très belle occasion de la tête. J'aurais dû marquer. Ça n'a pas été le cas", regrette encore au micro de FIFA.com l'avant-centre au maillot floqué du numéro 7. "Désormais, je n'aurai plus le droit de manquer ce genre d'occasion."

"Confiance en nos moyens"
Malgré la déception, Oliveira sait que lui et ses coéquipiers ont réussi une belle partie face à l'Uruguay, contre qui ils ont fini en infériorité numérique après l'exclusion de l'attaquant lusitanien Sergio Oliveira. "Nous sommes suffisamment techniques pour pouvoir conserver le ballon et porter le danger dans le camp adverse sans avoir besoin de balancer de longs ballons vers l'avant. C'est l'une de nos forces et nous allons devoir l'utiliser au mieux", poursuit Oliveira, qui affiche une grande confiance quant à la suite de la compétition.

"Théoriquement, l'Uruguay est notre adversaire le plus sérieux dans ce groupe. Cela dit, nous allons devoir être très prudents face au Cameroun et à la Nouvelle-Zélande. J'ai vu une partie du match entre ces deux équipes. Elles ont toutes les deux leur qualité, mais de notre côté, nous avons confiance en nos moyens. Si nous gagnons notre prochain match, la qualification sera quasiment acquise."

Solidité et ambition
Nélson Oliveira ne cesse de revenir à cette deuxième période portugaise contre l'Uruguay, au cours de laquelle les Européens ont tenu bon grâce à l'une de leurs grandes qualités : la solidarité. Cela fait deux ans, depuis le début des qualifications européennes, que les jeunes Portugais évoluent ensemble. Quand on assiste à l'entraînement de la sélection lusitanienne, l'harmonie qui règne au sein du groupe saute aux yeux.

C'est d'ailleurs une unité de la sorte qui avait permis au Portugal d'être champion du monde de la catégorie en 1989 et 1991. "Notre groupe est très soudé. Nous sommes très proches, sur le terrain comme en dehors. Personne ne rechigne à l'effort. Je pense que c'est notre marque de fabrique. Peu importe qui met la balle au fond, l'important est de gagner les matches et de travailler pour que le groupe progresse. C'est comme ça que nous aurons une chance d'aller loin dans ce tournoi."

Dans le discours d'Oliveira, on sent énormément de détermination et de confiance. "Nous ne sommes peut-être pas l'équipe la plus talentueuse, mais au final, nous pouvons être l'équipe la plus forte. Notre solidité collective peut nous permettre de battre des formations plus douées que nous sur le plan technique."

Explorer le sujet

Articles recommandés

Goalkeeper Stefan Marinovic, from New Zealand, in action against Cameroon during the U-20 FIFA World Cup

Coupe du Monde U-20 de la FIFA 2011

Marinovic, expérimenté mais pas trop

01 août 2011

Colombie 2011 : Portugal - Uruguay - 30/07/2011

Coupe du Monde U-20 de la FIFA 2011

Colombie 2011 : Portugal - Uruguay - 30/07/2011

31 juil. 2011

Sana of Portugal battles with Ramon Arias of Uruguay

Coupe du Monde U-20 de la FIFA 2011

Tendu mais sans but (0:0)

31 juil. 2011

Omar Gaber of Egypt celebrates his goal with teammates

Coupe du Monde U-20 de la FIFA 2011

L'Egypte se découvre un douzième homme

01 août 2011

England's player Saido Berahino (L) vies for the ball with North Korea's Ri Hyong Mu

Coupe du Monde U-20 de la FIFA 2011

Berahino, héros de son propre scénario

31 juil. 2011