Coupe du Monde U-20 de la FIFA, Pologne 2019

Coupe du Monde U-20 de la FIFA, Pologne 2019

23 mai - 15 juin

Pologne 2019

L'Équateur en leader

Ecuadorian soccer players celebrate after winning the South American U-20 soccer tournament 
© imago
  • L'Équateur U-20 champion d'Amérique du Sud pour la première fois
  • Quatrième qualification pour la Coupe du Monde U-20, deuxième de suite
  • L'Argentine, l'Uruguay et la Colombie vont également en Pologne

Vainqueur au Chili du premier Championnat sud-américain U-20 de son histoire, l'Équateur conduira le quatuor régional à la Coupe du Monde U-20 de la FIFA, Pologne 2019.

L'Argentine, l'Uruguay et la Colombie complètent le casting continental, dont le Brésil, quintuple champion du monde de la catégorie, est absent pour la deuxième fois d'affilée.

Le Venezuela, vice-champion du monde en titre et l'un des favoris du premier tour, a lâché pied dans l'hexagone final pour terminer dernier. Il ne pourra donc défendre la deuxième place décrochée à République de Corée 2017.

À l'issue de l'édition marquée par la plus faible moyenne de buts de l'histoire du tournoi (1,71 par match), FIFA.com fait le point sur les sélections qualifiées.

Équateur en patron

La stat : la Tri aborde sa quatrième Coupe du Monde, la deuxième de rang

Sous la houlette de l'Argentin Jorge Célico, l'Équateur a été l'équipe la plus régulière de la compétition : leader de son groupe au premier tour, il affiche le plus grand nombre de points sur l'ensemble du tournoi (19 sur 27) et a aligné l'attaque la plus prolifique (14 buts, soit une moyenne de 1,55 par match).

Si la Tri a perdu ses deux duels face à l'Uruguay, qui lui a assené 4 des 6 buts à son passif, elle a gagné les trois rencontres qui l'ont opposée aux deux autres mondialistes.

Joueurs phares : le gardien Moisés Ramírez, et les attaquants Gonzalo Plata et Leonardo Campana, meilleur buteur de l'épreuve avec 6 réalisations.

Argentine, en mode crescendo

La stat : la sextuple championne du monde disputera sa 16ème phase finale en Pologne

L'Albiceleste de Fernando Batista est montée en régime au fil du tournoi. Après avoir empoché son premier point, elle a arraché deux courtes victoires qui lui ont permis de s'emparer de la deuxième place du groupe.

Même scénario dans l'hexagone final, qu'elle a entamé par une deuxième défaite aux mains de l'Équateur, avant de s'offrir trois succès consécutifs. Privés du titre continental par leur revers contre le Brésil, les Argentins se sont consolés en étant les premiers à valider leur billet pour Pologne 2019.

Joueurs phares : le gardien Manuel Roffo, et les milieux Aníbal Moreno et Gonzalo Marioni.

Uruguay, en mode doux-amer

La stat : la Celeste s'apprête à faire sa 15ème apparition en Coupe du Monde, la 7ème de suite, soit la plus longue série réalisée par une équipe sud-américaine

Entraîneur rompu aux tournois juniors sud-américains, Fabián Coito a conduit ses protégés à la victoire dans les matches clés, pour offrir une nouvelle qualification à son pays. Les Uruguayens n'en ont pas moins été déçus par la troisième place.

Bien que tombeurs du futur champion à deux reprises, les Charrúas ont peiné pour finir troisième de leur poule et ont dû mettre le bleu de chauffe dans l'hexagonal final. Ils ont raflé le précieux sésame in extremis au terme d'un nul 0-0 âprement disputé face à la Colombie.

Joueurs phares : le latéral Maximiliano Araújo, le milieu Nicolás Acevedo et le meneur de jeu Nicolás Schiappacasse, auteur de 4 des 10 buts inscrits par l'Uruguay au Chili.

Colombie, en mode défense toute

La stat : absents de l'édition 2017, les Cafeteros fêtent leur dixième participation au grand rendez-vous mondial

Ex æquo aux points (5) avec le Brésil, l'équipe d'Arturo Reyes a supplanté la *Seleção* à la différence de buts. Elle s'est distinguée par un solide rideau défensif qui n'a laissé passer que 3 buts en 9 rencontres (0,33 par match).

Grâce à leur rigueur, les Colombiens ont pu tirer le maximum des 4 réalisations à leur actif, et s'adjuger trois succès en gardant leurs filets inviolés.

Curieusement, c'est un but contre son camp qui a fait la différence, en leur permettant de battre le Chili sur le fil, pour l'éliminer et accéder à l'hexagonal final.

Joueurs phares : le gardien Kevin Mier, le défenseur central Andrés Reyes et le milieu Iván Angulo.

Explorer le sujet

Articles recommandés

Argentina's player Anibal Moreno, center, celebrates his goal against Uruguay during U-20 South American Championship

Championnat d'Amérique du Sud U-20

L'Argentine prend le premier billet polonais

07 févr. 2019

Supporters of the Mali's national football team attend the 2015 Africa Cup of Nations qualifying football match between Algeria and Mali on November 19, 2014

Pologne 2019

Le Mali ferme la marche

09 févr. 2019