Coupe du Monde U-20 de la FIFA, Pologne 2019

Coupe du Monde U-20 de la FIFA 2015

Gants de fer et mental d'acier

© Getty Images

*LE FILM DE LA JOURNÉE *– Après une journée marquée par les beaux buts, les émotions de dernière minute et les gardiens héroïques, le Mali, les États-Unis, la Serbie et le Sénégal sont qualifiés pour les quarts de finale de la Coupe du Monde U-20 de la FIFA.

La fin d’après-midi a été une fête pour les Maliens, auteurs de trois buts magnifiques et d’une performance de haute volée contre le Ghana. Très sûrs de leur football, les Aiglons en ont profité pour se venger de la défaite subie face au Ghana lors du match pour la troisième place de la Coupe d’Afrique des Nations U-20, perdue 3:1.

La Serbie a vu sa ténacité récompensée alors que le parfum des tirs au but imprégnait l’ambiance. Certes, elle n’a égalisé contre la Hongrie qu’au bout du temps réglementaire. Certes, elle s’est finalement imposée 2:1 grâce à un but marqué contre leur camp par les Hongrois. Mais comment ne pas reconnaître les efforts fournis pendant cette prolongation jouée en infériorité numérique ?

La Colombie a tiré 22 fois au but. Les États-Unis, six. Pourtant, ce sont les Américains qui affronteront la Serbie en quart de finale. Pourquoi ? Parce qu’ils ont su saisir la moindre occasion, notamment grâce à Rubio Rubin. Et parce qu’ils ont su courber l’échine quand la situation l’imposait.

Le Sénégal a encore réagi à la dernière minute en égalisant à 1:1 à neuf minutes du terme. Il a ainsi mis un terme à la période d’invincibilité de l’Ukraine, qui atteignait 353 minutes. Le football risqué et généreux qu’il a déployé 120 minutes durant a fini par payer lors de la séance de tirs au but grâce à un extraordinaire Ibrahima Sy.

Résultats*
*Ghana 0:3 Mali
Serbie 2:1 (a-p) Hongrie
États-Unis 1:0 Colombie
Ukraine 1:1 (1:3 t-a-b) Sénégal

Le but du jourGhana - Mali, 0:1, Samassekou (20')
*Le round d’observation était à peine terminé lorsqu’Adama Traoré et Diadie Samassekou ont décidé de dessiner une merveilleuse action qui a abouti au premier but du Mali. Plongeant de la droite vers le centre, Samassekou a vu Traoré et le spectacle a commencé. Double une-deux à toute vitesse, utilisation des espaces disponibles et adresse dans le dernier geste. Le tir de Samassekou a fini sa course au fond non sans avoir frôlé le poteau droit. Ce superbe but a ouvert aux *Aiglons
les portes des quarts de finale d’une Coupe du Monde de la FIFA, un stade qu’ils n’atteignaient plus depuis 1999.

Moments-clés*L’erreur est humaine… et cruelle : *L’image d’Attila Talabér assis sur la pelouse du Forsyth Barr Stadium de Dunedin, la tête blottie entre les jambes, les larmes coulant à flot, fait d’ores-et-déjà partie des plus émouvantes de l’épreuve. Peut-on imaginer scénario plus cruel que de perdre un huitième de finale après avoir mené 1:0 à la 90ème minute ? Oui, perdre à la 118ème avec un but contre son camp. Le défenseur hongrois était le plus malheureux des hommes après avoir offert le 2:1 à la Serbie. En voulant dégager le ballon, il a dévissé sa frappe et le cuir a lobé le gardien Gyorgy Székely et rejoint au ralenti le fond des filets. Il semblait tellement abattu que même l’arbitre, l’Espagnol Mateu Lahoz, s’est approché de lui pour le réconforter.

*Mains et cœur de champion : *Peu de joueurs ont autant séduit les foules que Ibou Sy, le gardien sénégalais. Avec ses cheveux aux extrémités orange, son caractère extraverti et son style excentrique, il a crevé l’écran. S’il a repoussé trois tirs au but et qualifié les siens, c’est un autre de ses gestes qui a le plus enthousiasmé le public. En seconde mi-temps, il n’a pas hésité à s’éloigner de ses cages pour aller aider le buteur ukrainien Viktor Kovalenko, victime de crampes. Inutile de dire que le public l’a chaleureusement applaudi.

*A droite toute !  *Le Sénégal n’est pas la seule nation à pouvoir se reposer sur son gardien. Les États-Unis ont eux aussi leur talisman en la personne de Zackary Steffen. Le portier avait déjà joué un rôle décisif en qualifications pour la Coupe du Monde en arrêtant un penalty du Salvador alors que son pays menait 1:0. A Wellington, alors qu’il restait neuf minutes dans le temps réglementaire, il a stoppé la tentative du Colombien Jarlan Barrera en plongeant encore à droite !

La stat 18 - comme le nombre de rencontres que compte Sellas Tetteh en Coupe du Monde U-20 de la FIFA. Le sélectionneur ghanéen est ainsi devenu le quatrième entraîneur le plus assidu dans cette épreuve, devant l’Espagnol Iñaki Sáenz (17). La défaite face au Mali l’oblige à attendre encore deux ans pour rejoindre le troisième, l’Espagnol Jesús María Pereda (19).

Entendu..."Cette équipe a marqué beaucoup de buts dans les dernières minutes parce qu’elle donne toujours tout. Nous avons 21 lions qui jouent avec le cœur. Nous avons toujours confiance, nous y croyons toujours. Quand on a égalisé, je leur ai dit : "C’est gagné ". Je leur ai demandé d’attendre la bonne occasion, car je savais qu’elle arriverait. Elle est arrivée, nous avons marqué et nous sommes encore vivants" - Veljko Paunovic,sélectionneur de la Serbie

Le programme
Jeudi 11 juin 2015

Huitièmes de finale
Autriche - Ouzbékistan (16h00, Whangarei)
Allemagne - Nigeria (16h00, Christchurch)
*Portugal - Nouvelle-Zélande *(19h30, Hamilton)

Brésil - Uruguay (19h30, New Plymouth)

(Les horaires sont indiquées en heure locale)

Explorer le sujet

Articles recommandés

Coupe du Monde U-20 de la FIFA 2015

Ukraine 1:1 (1:3 t-a-b) Sénégal en vidéo

10 juin 2015

Coupe du Monde U-20 de la FIFA 2015

USA 1:0 Colombie en vidéo

10 juin 2015

Coupe du Monde U-20 de la FIFA 2015

Serbie 2:1 (a.p) Hongrie en vidéo

10 juin 2015

Coupe du Monde U-20 de la FIFA 2015

Ghana 0:3 Mali en vidéo

10 juin 2015

Coupe du Monde U-20 de la FIFA 2015

Brésil-Uruguay, histoire d'une rivalité

10 juin 2015

Coupe du Monde U-20 de la FIFA 2015

Akpoguma, le plus nigérian des Allemands

09 juin 2015

Coupe du Monde U-20 de la FIFA 2015

Les USA remportent la guerre des nerfs (1:0)

10 juin 2015

Coupe du Monde U-20 de la FIFA 2015

La Serbie s’offre le derby (2:1 a.p.)

10 juin 2015