Coupe du Monde U-20 de la FIFA, Pologne 2019

23 mai - 15 juin

Pologne 2019

Les serial buteurs sont de sortie

© Getty Images
  • Les Américains ont trouvé leurs marques en Pologne
  • L'Équateur arrive lancé
  • La star sénégalaise vise le Soulier d’or

On devrait vivre un samedi de toute beauté à Pologne 2019. Non seulement on profitera de deux belles oppositions de styles, mais on verra aussi en action trois serial buteurs : Lee Kangin, Sebastian Soto et Amadou Sagna.

États-Unis - Équateur, c’est bien plus qu’une bataille des Amériques. Il s’agit surtout d’un choc entre deux équipes qui ont créé la surprise en clôture de la phase de poules avec des succès sur des formations censément plus fortes. Les Nord-Américains ont écarté l’équipe de France 3-2, tandis que La Tri a pris le meilleur sur l’Uruguay (3-1). Pour les Andins, cette qualification pour les quarts de finale constitue une première. Les Américains ont déjà atteint la quatrième place, mais il faut remonter jusqu’en 1989 pour en trouver la trace.

Tout aussi imprévisible, l’autre choc de la journée oppose deux formations qui se sont débarrassées en huitièmes de voisins continentaux : la République de Corée, victorieuse 1-0 du Japon, et le Sénégal, tombeur 2-1 du Nigeria. Les deux équipes comptent des joueurs majeurs dans leurs rangs, notamment Lee Kangin et Amadou Sagna.

La star du Sénégal a déjà inscrit quatre buts lors de Pologne 2019, ce qui le place parmi les candidats au Soulier d’or adidas. Il risque toutefois d’avoir du mal à faire mieux que les neuf réalisations d’Erling Haland. Les Asiatiques et les jeunes Lions de la Teranga ont déjà signé une quatrième place dans l’épreuve, les uns en 1983 et les autres en 2015.

Les matches

Samedi 8 juin, heure locale

États-Unis - Équateur (Gdynia, 17h30)

République de Corée - Sénégal (Bielsko-Biala, 20h30)

À savoir

"Nous avons joué contre l’Équateur lors de la dernière Coupe du Monde U-20 et ç’avait donné un grand match (3-3). Cependant, l’Équateur a beaucoup progressé depuis lors. C’est devenu une très belle équipe. Ils sont en quarts de finale parce qu’ils proposent du football de qualité. Les équipes capables d’imposer leur jeu sont celles qui ont le plus gros physique", Tab Ramos, sélectionneur des États-Unis.

"Est-ce qu’on vise le podium ? Non, il y a encore beaucoup de chemin à parcourir. On a concédé énormément d’occasions contre le Nigeria et notre attaque n’a pas été à la hauteur de nos attentes. Toutefois, je dois dire que j’ai apprécié l’état d’esprit de mes joueurs. Quand on menait 2-1, ils auraient pu aller chercher le troisième ou chercher à protéger leur avance, mais ils n’ont pas gambergé", Youssouf Dabo, sélectionneur du Sénégal.

© Getty Images

Joueurs à surveiller

Sebastian Soto (États-Unis)
L’attaquant américain se sent bien en Pologne, ce qui n’est pas étonnant quand on sait que son idole est un certain Robert Lewandowski. Après avoir inscrit un doublé contre le Nigeria en phase de groupes et un autre face à la France en huitièmes, il a la possibilité de finir parmi les meilleurs réalisateurs de la compétition.

Gustavo Vallecilla (Équateur)
Ce défenseur axial est la grande révélation équatorienne. Fort, rapide et décisif dans les deux surfaces, ce joueur compte déjà deux passes décisives à Pologne 2019. Il faisait également partie des héros de l’ombre lors du parcours victorieux de son pays au Championnat d’Amérique du Sud U-20.

© Getty Images

Explorer le sujet

Articles recommandés