Coupe du Monde U-20 de la FIFA, Pologne 2019

23 mai - 15 juin

Pologne 2019

Lainez, la figure du milieu mexicain

© Getty Images
  • Le milieu a été titulaire pendant toute la période menant à la Coupe du Monde U-20
  • Il a déjà disputé quatre matches avec l’équipe nationale seniors
  • Le Mexique s’est qualifié en tant que deuxième de la Concacaf

Il s’appelle Diego Lainez. Son nom est sur les lèvres de tous les Mexicains. À 18 ans, il est devenu l’un des joueurs les plus reconnus d’un pays qui se cherche désespérément un nouveau chouchou.

Transféré au Bétis de Séville il y a quelques mois, le milieu de terrain offensif portera tout le pays sur ses épaules à la Coupe du Monde U-20 de la FIFA, Pologne 2019. Même s’il est conscient du défi qui l’attend, il précise humblement à FIFA.com : "Je suis un joueur de plus au sein de l’équipe. Je veux juste apporter ma contribution".

4

Diego Lainez avait disputé l’intégralité des quatre matches du Mexique à la Coupe du Monde U-17 de la FIFA, Inde 2017. Il avait d’ailleurs inscrit face à l’Angleterre le centième but du Mexique dans l’épreuve.

La pression, ça le connaît !

Dès les débuts professionnels de Diego Lainez, à 16 ans, le Mexique a toujours su qu’il tenait une future pépite.

Son parrain footballistique n’est autre que le légendaire Ricardo La Volpe, qui a contribué à l’éclosion de grands noms comme Rafa Márquez ou Andrés Guardado. Et il a été formé par l’América, club à la fois le plus titré et le plus exigeant du pays.

C’est pourquoi Diego s’est toujours retrouvé sous le feu des projecteurs. Et à force, il en a pris l’habitude.

"J’ai appris à vivre avec ça. L’América est la meilleure équipe du pays et on est constamment sur le devant de la scène. Pour moi, c’est sympa. Chacun le gère à sa façon, mais moi j’aime bien".

© Getty Images

Malgré son jeune âge, le n°22 du Betis semble très bien savoir ce qu’il veut : briller au plus haut niveau. "C’est ma vie. Je m’entraîne beaucoup, parce que j’adore ça, et je passe du temps en famille. C’est ce que j’aime faire. Les réseaux sociaux, ça ne m’intéresse pas plus que ça".

Une opportunité de s’illustrer

Après une première saison de transition au Betis, où il a disputé 16 matches et inscrit 1 but, Diego se dit "bien dans la peau" et "prêt" à affronter l’entrée en lice du Mexique en Pologne.

Il s’agit d’une mission compliquée, car El Tri a été versé dans le groupe du champion d’Amérique du Sud, l’Équateur, du finaliste européen, l’Italie, et d’une équipe du Japon toujours difficile à manier.

Rival Día Sede Hora (local)
Italia Jueves 23 de mayo Gdynia 18:00
Japón Domingo 26 de mayo Gdynia 15:30
Ecuador Miércoles 29 de mayo Gdynia 18:00

Lainez est conscient de cette difficulté, mais il ne se laisse pas impressionner.

"C’est un groupe difficile. On va affronter des équipes qui ont réussi une belle compétition préliminaire, mais j’aime bien ce genre de défis. On connaît les adversaires de notre poule et ceux qui pourraient suivre. On est prêt pour aborder cette Coupe du Monde dans les meilleures conditions".

C’est pourquoi le 10 du *Mini Tri,* qui compte déjà quatre apparitions chez les seniors, réitère sa confiance totale dans le collectif et dans ses capacités.

"On a une bonne équipe et on sait de quoi on est capables. Je sais qu’on attend davantage de moi parce que j’évolue en Europe, mais j’ai le même statut que mes coéquipiers. Je suis là pour contribuer à l’effort collectif et atteindre l’objectif que nous nous sommes fixés, qui consiste à réussir une bonne Coupe du Monde".

Explorer le sujet

Articles recommandés

Coupe du Monde de la FIFA 2018™

Résumé : Allemagne 0-1 Mexique

17 juin 2018

Coupe du Monde U-17 de la FIFA 2011

Le Mexique champion du monde au Stade Azteca

15 oct. 2013

Coupe des Confédérations de la FIFA

Classique : Mexique - USA (1999)

06 oct. 2015