Coupe du Monde U-20 de la FIFA, Pologne 2019

Coupe du Monde U-20 de la FIFA, Pologne 2019

23 mai - 15 juin

Coupe du Monde U-20 de la FIFA 2019

Sacre historique pour l'Ukraine

The Ukraine team celebrate with the FIFA U-20 World Cup Trophy following their team's victory
© Getty Images

Ca y est, c’est fini ! 4 950 minutes de jeu, 153 buts, 52 matches, 24 équipes, deux finalistes et un champion du monde !

La Coupe du Monde U-20 de la FIFA, Pologne 2019 s’est clôturée à Lodz, après pratiquement quatre semaines de compétition, par le tout premier titre mondial de l’Ukraine.

Indécise et passionnante de bout en bout, la finale entre les Européens de l'Est et la République de Corée (3-1) a conclu de la meilleure des manières ce grand rendez-vous du football mondial, qui a été marqué par de nombreux moments mémorables, des records et des belles performances individuelles et collectives.

FIFA.com dresse le bilan de la 22ème édition de la Coupe du Monde U-20 de la FIFA.

Le champion

Ils étaient certainement peu nombreux, avant le début du tournoi, à avoir misé sur la victoire finale du nouveau champion du monde ukrainien.

Les Jaunes et Bleus avaient échoué en demi-finale de l'UEFA EURO U-19 l’an dernier et ne pensaient pas pouvoir dépasser le stade de la phase de groupes en Pologne. Entamant la compétition sur les chapeaux de roue, la formation du sélectionneur Oleksandr Petrakov a pourtant validé son billet pour les huitièmes de finale dès sa deuxième sortie. Les Ukrainiens se sont ensuite montrés intraitables en défense et ont enchaîné les victoires contre le Panama (4-1), la Colombie (1-0) et l’Italie (1-0). Même l'absence temporaire du gardien titulaire Andriy Lunin, appelé en équipe nationale A, n’a pas déstabilisé les hommes de Petrakov.

La finale ne pouvait par contre pas plus mal commencer pour les Ukrainiens, qui se sont retrouvés menés au score dès la 5ème minute. Un doublé de Vladyslav Supriaha a cependant fait entrer l'équipe dans les annales du ballon rond. L’Ukraine est la seule équipe invaincue du tournoi.

Le dauphin

Arrivés en Pologne avec le titre de vice-champions d’Asie dans cette classe d’âge, les Sud-Coréens ont entamé le tournoi sur une fausse note en s’inclinant 0-1 contre le Portugal, champion d’Europe. Ce sera toutefois la seule défaite de la République de Corée jusqu’en finale. L’Afrique du sud (1-0), l’Argentine, sextuple vainqueur de l’épreuve (2-1), le Japon (1-0) ainsi que les champions sud-américains de l’Équateur (1-0) ont à chaque fois été écartés par un but d’écart. Le suspense a par contre été total en quarts de finale face au Sénégal : Lee Jisol a égalisé à la huitième minute des arrêts de jeu (2-2), inscrivant ainsi le but le plus tardif du tournoi. Les Guerriers Taeguk se sont qualifiés ensuite aux tirs au but. En finale, le titre était à portée de main, mais ils ont finalement dû se contenter de l'argent.

Le pays hôte

La Pologne a séduit le public passionné de Lodz pendant la phase de groupe. Les trois matches disputés à Lodz contre la Colombie (0-2), Tahiti (5-0) et le Sénégal (0-0) se sont joués à guichets fermés et les supporters locaux ont montré qu’ils étaient à la hauteur d’une Coupe du Monde. Au final, le pays hôte a retrouvé les huitièmes de finale pour la première fois en douze ans et pour la deuxième fois seulement depuis 1983. À ce stade, les Polonais ont dû courber l’échine face à des concurrents européens, l’Italie, sur une Panenka d'Andrea Pinamonti.

Les autres équipes en vue

Quatre équipes ont obtenu en Pologne le meilleur résultat de leur histoire dans cette compétition, parmi lesquels les deux finalistes :

  • Ukraine : champion du monde (meilleur résultat : huitièmes de finale)
  • République de Corée : vice-champion du monde (4ème place)
  • Équateur : 3ème place (huitièmes de finale)
  • Panama : huitièmes de finale (phase de groupes)

Top et Flop : Une équipe seulement a gardé ses cages inviolées pendant la phase de groupes : le Sénégal (5-0). L'Uruguay et la France, éliminés en huitièmes de finale, avaient quant à eux remporté leurs trois rencontres. Les Africains se sont finalement inclinés dans l’une des rencontres les plus spectaculaires de cette Coupe du Monde U-20.

À l’inverse, le Mexique, l'Arabie Saoudite, Tahiti, le Honduras et le Qatar n’ont pas glané le moindre point au cours du tournoi, les trois dernières équipes citées n’inscrivant pas même le moindre but.

Faits et chiffres

Viles hôtes (6) : Lublin, Lodz, Gdynia, Bielsko-Biala, Bydgoszcz, Tychy

Nombre de buts : 153 (2,94 but par match)

Les héros de l’ombre : Quelque 1 000 volontaires ont mis la main à la pâte durant les quatre semaines du tournoi. La plupart sont originaires de Pologne, mais certains ont fait le voyage depuis l’Angola, le Nigeria, l’Angleterre ou l’Azerbaïdjan pour contribuer au succès de ce grand événement.

4 - Dans quatre des 16 rencontres de la phase à élimination directe, il n’y avait pas de vainqueur après 90 minutes :

9,6 Amadou Sagna a lancé la #U20WC 2019 en signant contre Tahiti le but le plus rapide dans l'histoire de la compétition. Face aux Tahitiens, le Sénégalais a ouvert le score après 9,6 secondes ! L'ancien record était détenu par le Nigérian Monday Odiaka et datait de 1985. Sagna a également réalisé le premier triplé depuis quatre ans.

155 recruteurs du monde entier ont été accrédités pour la Coupe du Monde U-20 de la FIFA, Pologne 2019. La plupart sont originaires d’Allemagne (23), d’Angleterre (20), d’Italie (18), de France (13) et d’Espagne (12).

Les moments-clés

Une journée historique pour le Panama : En s'imposant 2-1 contre l'Arabie Saoudite lors de la troisième journée du Groupe E, les Centraméricains ont signé leur première victoire en Coupe du Monde U-20 de la FIFA. Les 17 rencontres disputées jusqu'alors par le Panama dans cette compétition s'étaient soldées par quatre nuls et 13 défaites (différence de buts de 10-34). La qualification pour la phase à élimination directe a été la cerise sur le gâteau pour les outsiders panaméens, même si l'Ukraine s'est avérée trop fort à ce stade.

Norvège historique : Le 12-0 des Scandinaves contre le Honduras marque la plus large victoire de l’histoire de la compétition (hommes et femmes) et le nonuplé d’Erling Haland constitue le plus grand nombre de buts inscrits par un joueur en un match dans l’histoire des tournois FIFA (hommes et femmes). L’ancien record était la propriété d’Adailton, auteur d’un sextuplé à l’occasion de la victoire (10-3) du Brésil sur la République de Corée en 1997.

Victoire record - 2ème partie** : En s’imposant 5-0 contre le Honduras, les Néo-Zélandais se sont offert leur plus large victoire dans ce tournoi. Le précédent record avait été établi il y a quatre ans. En 2015, les Kiwis n'avaient fait qu'une bouchée du Myanmar (5-1). Trois jours plus tard, les Océaniens ont enchaîné face à la Norvège en signant leur toute première victoire contre une équipe européenne (2-0).

Classement final

1 - Ukraine
2 - République de Corée
3 - Equateur
4 - Italie

Distinctions individuelles

Ballon d’Or adidas :
Soulier d’Or adidas :
Gant d’Or adidas :
Prix du Fair-play : Japon / République de Corée

Explorer le sujet

Articles recommandés

Boniek : "La Pologne est un pays merveilleux et ouvert"

Coupe du Monde U-20 de la FIFA 2019

Boniek : "La Pologne est un pays merveilleux et ou...

13 juin 2019

Pologne 2019 : des buts, des buts et encore des buts !

Coupe du Monde U-20 de la FIFA 2019

Pologne 2019 : des buts, des buts et encore des bu...

14 juin 2019

Pologne 2019 : le meilleur des demi-finales

Coupe du Monde U-20 de la FIFA 2019

Pologne 2019 : le meilleur des demi-finales

12 juin 2019

Pologne 2019 : le meilleur des quarts

Coupe du Monde U-20 de la FIFA 2019

Pologne 2019 : le meilleur des quarts

09 juin 2019

Pologne 2019 : le meilleur des huitièmes

Coupe du Monde U-20 de la FIFA 2019

Pologne 2019 : le meilleur des huitièmes

05 juin 2019

Pologne 2019 : la meilleur de la phase de groupes

Coupe du Monde U-20 de la FIFA 2019

Pologne 2019 : la meilleur de la phase de groupes

01 juin 2019

Tahiti, l'hymne à la rue

Coupe du Monde U-20 de la FIFA 2019

Tahiti, l'hymne à la rue

28 mai 2019