Coupe du Monde U-20 de la FIFA, Colombie 2011

Coupe du Monde U-20 de la FIFA, Colombie 2011

29 juillet - 20 août

Coupe du Monde U-20 de la FIFA 2011

La Seleçao de retour tout en haut

Bruno Uvini (L) of Brazil holds the trophy with his teammates
© Getty Images

LE FILM DU TOURNOI -Dès qu'elle a su qu'elle organiserait la Coupe du Monde U-20 de la FIFA en 2011, la Colombie a annoncé qu'elle ferait tout pour mettre sur pied la plus belle édition de l'épreuve. Promesse tenue puisque le Brésil, malgré l'absence de Neymar, a proposé un football de très haute qualité et conquis le cinquième titre de son histoire dans la compétition. Ce cru 2011 de l'épreuve suprême dans la catégorie a également été le plus prolifique de l'histoire pour la Seleção, avec 18 buts marqués.

Les garçons dirigés par Ney Franco ont donc vengé leurs aînés, battus par le Ghana en finale en 2009, et renoué avec une tradition dont les derniers héritiers étaient Dani Alves, Daniel Carvalho et Nilmar, vainqueurs de l'épreuve aux Emirats Arabes Unis en 2003.

Pour remporter sa cinquième couronne mondiale, le Brésil s'est d'abord appuyé sur un gardien irréprochable en la personne de Gabriel et une défense de fer incarnée par Bruno Uvini et Danilo. Dans l'entrejeu, Casemiro et Philippe Coutinho ont été les rouages essentiels d'une machine auriverde parfaitement huilée, tandis que dans le secteur offensif, Henrique a donné le meilleur de lui-même, comme en témoignent les récompenses individuelles raflées par l'attaquant : Ballon d'Or adidas et Soulier d'Or adidas. Qui dit mieux ? Oscar a failli le faire, grâce notamment à son triplé inscrit en finale contre le Portugal. Personne à ce jour n'avait réussi à marquer trois buts dans l'ultime revue de la Coupe du Monde U-20 de la FIFA.

En Colombie, le Brésil n'a cessé de monter en puissance. Après une entrée en matière mitigée (1:1 face à l'Egypte), elle a facilement disposé de l'Autriche (3:0) puis du Panama (4:0). "Nous savions que l'équipe se mettrait en place au fil des parties. C'était inévitable, étant donné que nous n'avons pas eu beaucoup de temps pour nous préparer au Brésil", expliquait Danilo au micro de FIFA.com. Les résultats lui ont donné raison : en huitième de finale et au terme de l'une des plus belles parties du tournoi, la Seleção a battu l'Arabie Saoudite 3:0.

En quart de finale contre l'Espagne, Gabriel a réalisé un match exceptionnel, permettant à son équipe de s'imposer aux tirs au but après le 2:2 concédé au terme de la prolongation. Devant le Mexique en demi-finale, c'est Henrique qui a repris le flambeau de l'héroïsme, inscrivant les deux buts de la victoire brésilienne (2:0). En finale enfin, au stade El Campín de Bogotá, Oscar a crevé l'écran, inscrivant les trois buts du succès de la Seleçãozinha, désormais quintuple championne du monde. "Après les revers dans la Coupe du Monde U-17 et la Copa América, nous voulions absolument offrir au Brésil un titre mondial. C'est bien pour le football brésilien et de bon augure pour 2014", analysait Oscar après la finale.

Record et émotions pour la ColombiePendant toute la durée du tournoi, le football colombien a vécu une véritable fête, qui a permis d'effacer définitivement le mauvais souvenir laissé par le désistement du pays, désigné pour organiser la Coupe du Monde de la FIFA 1986™. Les supporters se sont pressés en nombre dans chacun des huit sites retenus pour accueillir l'édition 2011 du tournoi suprême des U-20. Avec 1 309 929 spectateurs sur l'ensemble de la compétition, la Colombie a même battu le précédent record, établi par l'Egypte il y a deux ans. En outre, l'épreuve a été placée sous le signe de diverses initiatives écologiques et caritatives inédites incarnées par le projet Football For Hope.

Malheureusement pour le pays organisateur, la sélection dirigée par Eduardo Lara n'a pas réussi à dépasser les quarts de finale, après un début de tournoi pourtant prometteur à l'image du football proposé par James Rodríguez et Michael Ortega, ou des prouesses réalisées par l'excellent gardien Luis Muriel. En quart de finale, le Mexique, qui terminera sur le podium, s'est révélé trop fort pour les Cafeteros.

Grâce à son joker Alexandre Lacazette, la France a réussi la meilleure performance de son histoire dans l'épreuve. Le rêve tricolore s'est arrêté en demi-finale, contre un Portugal indestructible en défense jusqu'à la finale. La solidité lusitanienne a d'abord été le fait de son gardien Mika, qui n'a pas concédé de but pendant les 575 premières minutes de la compétition. Inutile de dire que le portier portugais a établi un nouveau record. À l'autre bout du terrain, l'attaquant Nelson Oliveira a été le principal artisan de l'excellent parcours du Portugal jusqu'en finale.

Le vice-champion du monde a pourtant tremblé face au Guatemala, qui a surpris tout le monde en se qualifiant pour les huitièmes de finale malgré une différence de buts de -10. En quart de finale, le Portugal a battu aux tirs au but une équipe d'Argentine invaincue dans la compétition et qui, avec 18 buts rencontres sans défaite dans l'épreuve, égale le record du Brésil.

Les sélections africaines n'ont pas été à la fête. Seul le Nigeria, auteur de 15 buts en cinq matches, a réussi à atteindre les quarts de finale. Côté asiatique, aucune équipe en quarts, mais deux en huitièmes : la République de Corée et l'Arabie Saoudite.

Pays participants
Angleterre, Arabie Saoudite, Argentine, Australie, Autriche, Brésil, Cameroun, Colombie, Costa Rica, Croatie, Egypte, Equateur, Espagne, France, Guatemala, Mali, Mexique, Nigeria, Nouvelle-Zélande, Panama, Portugal, RDP Corée, République de Corée, Uruguay.

Classement final
1. Brésil
2. Portugal
3. Mexique
4. France
* Villes et stades*
Armenia (Estadio Centenario), Barranquilla (Estadio Metropolitano), Bogotá (Estadio El Campín), Cali (Estadio Olímpico), Carthagène (Estadio Jaime Morón León), Manizales (Estadio Palogrande), Medellín (Estadio Atanasio Girardot), Pereira (Estadio Hernán Ramírez Villegas).

Nombre total de buts marqués
132 (2,53 par match)

Classement des buteurs
Henrique (BRA) - 5 buts
Álvaro Vázquez (ESP) - 5
Alexandre Lacazette (FRA) - 5

PrixBallon d'Or adidas : Henrique (BRA)
Soulier d'Or adidas : Henrique (BRA)
Gant d'Or adidas : Mika (POR)