Coupe du Monde U-20 de la FIFA, République de Corée 2017

20 mai - 11 juin

Coupe du Monde U-20 de la FIFA 2015

Souvenirs de nos 20 ans

© FIFA.com

"À part la naissance de mes filles, c'est ce qui m'a donné le plus de plaisir dans la vie." Ces mots sont de Diego Maradona et contrairement à ce que l'on pourrait penser, ils ne concernent pas la Coupe du Monde de la FIFA™, une compétition dans laquelle *El Pibe de Oro *a tellement brillé. Cette phrase s'applique à un tournoi auquel il a participé sept ans avant Mexique 1986, et qui s'appelait encore à cette époque le Championnat du Monde Juniors, devenu ensuite la Coupe du Monde U-20 de la FIFA.

Japon 1979 était la deuxième édition d'une épreuve qui s'est épanouie depuis. Paul Pogba, exceptionnel lors de la dernière édition, a dit qu'il s'agissait d'une expérience "unique dans sa vie". La compétition dont le nouveau cru sera lancé dans quelques jours en Nouvelle-Zélande sert depuis pas mal de temps déjà une double cause.

Pour le public, la Coupe du Monde U-20 a souvent été l'occasion de voir pour la première fois à l'œuvre les Maradona, Pogba, Van Basten, Iniesta et autres Messi. En quelque sorte, cette compétition est un révélateur grandeur nature des joueurs légendaires de demain. Quant aux jeunes footballeurs, l'épreuve est l'occasion pour eux de découvrir pour la première fois les exigences d'une compétition internationale d'élite. "On apprend énormément dans ces tournois. Vous découvrez tellement de choses, non seulement ce que c'est de jouer en équipe nationale, mais également les différents styles de jeu selon les pays, les différents climats et types de terrain, ou encore le décalage horaire", soulignait récemment Michael Owen, Ballon d'Or 2001, au micro de FIFA.com.

Owen a débuté à Malaisie 1997, avant de briller avec l'Angleterre à France 1998. La transition s'est faite sans problème pour l'ancien avant-centre de Liverpool. "La sélection U-20 m'a donné des bases formidables. Quand je suis arrivé en France pour la Coupe du Monde, je me sentais totalement préparé et, en toute modestie, cela s'est vu pendant le tournoi. Je me suis senti comme un poisson dans l'eau dans cette Coupe du Monde."

Brésil 2014 a été illuminé par le talent de joueurs comme Messi, Pogba, Oscar, James Rodriguez, tous passés par la Coupe du Monde U-20. Le Brésilien et le Colombien avaient été deux des grandes stars de la Coupe du Monde U-20 de la FIFA 2011, Oscar inscrivant un triplé historique en finale. "Cette expérience en Colombie a été cruciale", confie ce dernier. "C'est un tournoi U-20, mais la pression est la même voire plus grande que dans des matches professionnels. Même chose pour le niveau technique. Je sais que mes bonnes prestations dans ce tournoi m'ont ouvert les portes de l'équipe senior."

Plébiscite
Les thèmes de la formation et de la préparation reviennent quasiment dans tous les entretiens avec les anciennes stars de la Coupe du Monde U-20. Javier Saviola, qui avait aidé l'Argentine à remporter le titre mondial U-20 devant son public en 2001, estime que cette compétition est unique et qu'elle constitue un vrai tremplin. Radamel Falcao, qui avait participé à l'édition 2005, explique qu'il s'agit d'une "expérience très enrichissante comme footballeur et comme être humain".

Vainqueur de deux Ligues des champions de l'UEFA avec le Real Madrid, Michel Salgado ne tarit pas d'éloges non plus sur la Coupe du Monde U-20 : "J'y repense avec beaucoup d'affection", explique celui qui a fait partie de l'équipe d'Espagne à Qatar 1995, au même titre que Raul ou Fernando Morientes. "Ces tournois sont très importants pour les joueurs car ils vous permettent de faire une première expérience de la compétition internationale au plus haut niveau. Cette compétition arrive à un moment crucial dans la carrière d'un footballeur, car c'est souvent le moment du passage au professionnalisme. C'est une étape merveilleuse dans la formation d'un joueur. Le seul problème avec cette compétition, c'est que lorsqu'on a passé l'âge, on ne peut plus y revenir !"

Pour tous, la Coupe du Monde U-20 de la FIFA apparaît une expérience aussi riche sur le plan éducatif qu'au niveau des émotions. "C'est l'une des plus belles expériences de ma vie, aucun doute là-dessus", confirme Saviola au sujet d'Argentine 2001. André Ayew, capitaine du Ghana qui est devenu en 2009 la première nation africaine championne du monde U-20, va même plus loin au micro de *FIFA.com *: "C'est le plus beau moment de ma carrière à ce jour"!

Comme Maradona avant et Pogba depuis, Ayew et Saviola ont marqué la compétition de leur empreinte. Et vice-versa. La génération 2015 n'a qu'une envie : vivre les mêmes émotions et en apprendre autant que les promotions précédentes dans la Coupe du Monde U-20 qui débute le 30 mai en Nouvelle-Zélande.

Explorer le sujet

Articles recommandés

Coupe du Monde U-20 de la FIFA 2015

Le football néo-zélandais à l’unisson

30 avr. 2015

Coupe du Monde U-20 de la FIFA 2015

Jamais deux sans trois pour Hélio Sousa

16 déc. 2014

Coupe du Monde U-20 de la FIFA 2015

L'histoire de la Coupe du Monde U-20

18 févr. 2015

Coupe du Monde U-20 de la FIFA 2015

Reid vous invite à Nouvelle-Zélande 2015

20 mai 2015

Coupe du Monde U-20 de la FIFA 2015

Les Kiwis n'ont pas peur du vide

01 mai 2015

Coupe du Monde U-20 de la FIFA 2015

Cap sur la Nouvelle-Zélande !

10 mars 2015