Coupe du Monde U-20 de la FIFA, Pologne 2019

23 mai - 15 juin

Coupe du Monde U-20 de la FIFA 2019

Un tremplin pour les stars de demain

En 1977, tous les regards étaient déjà tournés vers la Coupe du Monde de la FIFA, Argentine 1978™. Pourtant, c’est précisément cette année-là qu’a eu lieu la première édition de la Coupe du Monde U-20 de la FIFA, qui s’est imposée au fil des années comme la plus importante compétition de jeunes au monde.

Pour ce premier rendez-vous, le public doit se contenter de 28 matches mais, depuis, le tournoi a pris de l’ampleur : son calendrier comprend aujourd’hui 52 rencontres. À l’époque, seuls quelques passionnés font le déplacement pour suivre cette nouvelle épreuve ; quatre décennies plus tard, la Coupe du Monde U-20 figure en bonne place dans l’agenda des sélectionneurs et des recruteurs. La 22ème édition débutera au mois de mai, en Pologne. Mais avant de saluer l’avènement des futures stars du ballon rond dans très exactement 100 jours, il nous a paru opportun de rendre hommage aux grands noms de la planète football révélés par ce tournoi.

Le premier Championnat du Monde Juniors de la FIFA (son nom d’origine) se déroule en Tunisie, en 1977. Emmenée par un jeune milieu de terrain du nom de Vladimir Bessonov, l’URSS s’adjuge le premier titre mondial dans cette catégorie. Le premier Ballon d’Or adidas du tournoi connaît par la suite une longue et riche carrière internationale, au cours de laquelle il remporte notamment la médaille d’or olympique (en 1980) et participe à trois Coupes du Monde (1982, 1986 et 1990).

La compétition débute donc sous d’excellents auspices, mais le meilleur reste encore à venir. Deux ans plus tard au Japon, le monde découvre un certain Diego Maradona. Le génial meneur de jeu donne un premier aperçu de son immense talent en propulsant une équipe d’Argentine exceptionnelle sur la première marche du podium. L’Albiceleste ne parvient pas à défendre son titre en Australie en 1981, mais elle compte malgré tout dans ses rangs un attaquant qui marquera un but décisif en finale de la Coupe du Monde, cinq ans plus tard. Son nom ? Jorge Burruchaga. Le futur meneur de l’Uruguay Enzo Francescoli compte au nombre des grands animateurs de cette édition, mais le Ballon d’Or adidas est finalement décerné au Roumain Romulus Gabor. Le Brésilien Geovani domine quant à lui l’édition 1983 au Mexique. Il devance notamment de futures légendes vivantes comme Marco van Basten ou Bebeto et devient le premier joueur à remporter simultanément le Ballon d’Or adidas et le Soulier d’Or adidas.

En 1987, Robert Prosinecki est désigné à son tour meilleur joueur de la compétition. L’élégant stratège yougoslave n’est cependant pas la seule révélation de ce tournoi, loin de là. Au sein de son équipe, ils sont plusieurs à pouvoir prétendre à ce prix très convoité : Zvonimir Boban, Predrag Mijatovic et Davor Suker, pour ne citer qu’eux, crèvent littéralement l’écran.

Beaucoup de grandes carrières

En 1991, le Portugal fait connaissance avec sa "génération dorée", qui soulève le trophée devant son public. La clé de voûte de l’équipe n’est pourtant pas Luis Figo, Rui Costa ou Joao Pinto mais un certain Peixe qui, contrairement à ses partenaires, fera une carrière plutôt discrète.

Au cours des années suivantes, Adriano, Hidetoshi Nakata, Fernando Morientes ou encore Paulo Wanchope effectuent leurs premiers pas sur la scène mondiale grâce à la Coupe du Monde U-20. En 1997, l’Argentine devient à nouveau championne du monde de la catégorie. Elle compte dans ses rangs de futurs cracks comme Juan Román Riquelme et Esteban Cambiasso, mais le Ballon d’Or adidas est attribué à Nicolas Olivera. Si l'international uruguayen n’a pas toujours été à la hauteur des espoirs placés en lui, d’autres comme Thierry Henry, Michael Owen, David Trezeguet et Nicolas Anelka connaissent par la suite d’éclatants succès.

Curieusement, les plus grandes stars ne sont pas toujours les plus précoces. Souvent présentes en phase finale, elles ne repartent pas systématiquement les bras chargés de trophées. En 1999 au Nigeria, Ronaldinho, Roque Santa Cruz, Xavi et Diego Forlán sont là, mais aucun d’entre eux ne parvient à décrocher le Ballon d’Or adidas. À l’époque, le Malien Seydou Keita crée la surprise en obtenant cette prestigieuse récompense individuelle. La suite de son parcours donne cependant raison aux jurés : passé par le FC Barcelone, il remporte par deux fois la Ligue des champions de l'UEFA.

Les six superstars

Javier Saviola rafle quant à lui le Ballon d’Or adidas et le Soulier d’Or adidas en 2001. Comme Keita, il fait ensuite un passage à Barcelone et réussira même "l’exploit" de jouer à la fois pour le Barça et le Real Madrid au cours de sa longue carrière. L’Argentin devance notamment dans cette élection le Brésilien Kaka, qui sera élu Joueur Mondial de la FIFA en 2007.

Quelques illustres talents foulent les pelouses des Émirats Arabes Unis en 2003 : Andres Iniesta, Daniel Alves et Javier Mascherano sont de la partie, mais l’attraction numéro un du tournoi n’est autre qu’Ismaeil Matar, alors relativement inconnu. Depuis, le milieu de terrain émirien a accumulé plus de cent sélections en équipe nationale.

Dans toute l’histoire de la Coupe du Monde U-20, six joueurs seulement ont remporté à la fois le Ballon d’Or adidas et le Soulier d’Or adidas : Geovani (1983) et Saviola (2001) sont les premiers, rapidement imités par Sergio Agüero (2007), le Ghanéen Dominic Adiyiah (2009) et Henrique (2011).

Qui pour leur succéder ?

À cette liste, il faut évidemment ajouter le nom de Lionel Messi, auteur d’un fameux doublé en 2005 et élu depuis à cinq reprises Joueur Mondial de la FIFA. L’Argentin est aujourd’hui célébré comme l’un des meilleurs footballeurs de tous les temps.

En 2013 en Turquie, c’est le Français Paul Pogba qui fait main basse sur le Ballon d’Or adidas et le titre de champion du monde U-20. Le milieu de terrain de Manchester United, champion du monde 2018, est alors entouré de quelques talents prometteurs comme Samuel Umtiti, Florian Thauvin et Alphonse Areola, eux aussi champions du Monde en Russie. Juan Bernat (Paris Saint-Germain), Paco Alcacer (Borussia Dortmund) et Harry Kane (Tottenham Hotspur) font également étalage de leurs talents au cours de cette édition. Depuis, tous se sont imposés dans de grands clubs européens.

En 2015, Gabriel Jesus connaît une défaite cinglante contre la Serbie en finale de la Coupe du Monde U-20. Il se console l’année suivante en remportant la médaille d’or olympique aux côtés de Neymar. Aujourd'hui, il est devenu l’un des cadres de l’équipe de Manchester City dirigée par Pep Guardiola et compte un titre de champion d’Angleterre à son actif.

Parmi les membres de l’équipe d’Angleterre sacrée championne du monde U-20 en 2017, Dominic Solanke est sans doute celui qui a le mieux réussi : malgré son jeune âge, il est déjà international de plein droit. Dans son sillage, Federico Valverde (Uruguay, Real Madrid), Josh Sargent (8 sélections avec les États-Unis, Werder Brême) ou encore Jean-Kévin Augustin (France, RB Leipzig) sont désormais des professionnels aguerris.

À ce stade, une question se pose : qui marchera sur les traces de ces champions en 2019 ? Quelles que soient l’identité et la nationalité des révélations de Pologne 2019, il suffit de se pencher sur l’histoire du tournoi pour se convaincre que les stars de demain ont de beaux jours devant elles !

Lire également

La Coupe du Monde U-20 de la FIFA 2019 en Polonais

Documents connexes

Explorer le sujet

Articles recommandés

Coupe du Monde U-20 de la FIFA 2019

La récap de la Coupe du Monde U-20 de la FIFA 2017...

12 sept. 2017

Coupe du Monde U-20 de la FIFA 2019

Pologne 2019 : l'emblème officiel dévoilé !

14 déc. 2018

Coupe du Monde U-20 de la FIFA 2019

La récap de la Coupe du Monde U-20 de la FIFA 2017...

12 sept. 2017

Coupe du Monde U-20 de la FIFA 2015

L'histoire de la Coupe du Monde U-20

18 févr. 2015

Coupe du Monde U-17 de la FIFA 2017

L'Angleterre construit l'avenir

23 déc. 2017

La FIFA

20 ans et beaucoup de talent

23 août 2015

Coupe du Monde U-20 de la FIFA 2019

Le Mali ferme la marche

09 févr. 2019

Coupe du Monde U-20 de la FIFA 2019

L'Argentine prend le premier billet polonais

07 févr. 2019

Coupe du Monde U-20 de la FIFA 2019

L'Arabie Saoudite en élève modèle

04 nov. 2018