Coupe du Monde U-20 de la FIFA, Pologne 2019

23 mai - 15 juin

Pologne 2019

Walukiewicz, entre ambassadeur et défenseur de la Pologne

© Others
  • Sebastian Walukiewicz est l'une des futures stars de la Pologne
  • Le défenseur voit grand pour les hôtes de la Coupe du Monde U-20
  • Il va rejoindre Cagliari à la fin de la saison

Pendant la Coupe du Monde U-20 de la FIFA, tout un pays aura les yeux rivés sur Sebastian Walukiewicz, l'un des talents les plus prometteurs de l'équipe de Pologne. Le défenseur central, qui espère suivre les traces d'un ancien participant à la compétition en 2007, Gerard Piqué, évoque pour FIFA.com ses ambitions avec la Pologne, l'hôte du tournoi, et de son choix de poursuivre sa carrière en Serie A. Il livre également ses recommandations aux supporters qui souhaitent se rendre en Pologne.

Sebastian, que représente pour vous le fait de participer à la Coupe du Monde U-20 ?
C'est mon un rêve. J'adore jouer au football. C'est un vrai plaisir. Pour moi, ce n'est pas du travail. Tout le monde rêve de disputer une Coupe du Monde, quel que soit le niveau. Une Coupe du Monde, ça reste une Coupe du Monde. Ce serait absolument génial si je pouvais y participer, surtout qu'on joue chez nous. Je pense qu'on va aller loin dans ce tournoi. Nous avons une bonne équipe et un sélectionneur aguerri. Jacek Magiera a accumulé beaucoup d'expérience en tant que joueur et entraîneur puisqu'il a dirigé le Legia Varsovie et a participé notamment à la Ligue des champions. Il peut nous apprendre beaucoup de choses.

La Pologne va accueillir de nombreux invités. Des joueurs, mais aussi des dirigeants et des supporters du monde entier. Que recommandez-vous de visiter ?
J'ai passé quatre ans au centre de formation du Legia Varsovie, donc j'ai eu le temps d'apprendre à connaître la ville. Je conseille vivement de la visiter. C'est un mélange savant de modernité et d'histoire. Elle vaut vraiment le coup. Il ne faut pas non plus passer à côté de la côte polonaise, surtout Gdańsk.

Et la cuisine polonaise ? Quel plat conseillez-vous ?
Si j'étais vous, j'essaierais les pierogi (ravioles). Tous les étrangers devraient y goûter.

La Coupe du Monde U-20 est aussi l'occasion de découvrir des jeunes pleins de talent, qui signent ensuite dans de plus grands clubs. Mais vous, vous avez déjà sauté le pas !
C'est vrai. Je me suis engagé avec Cagliari, mais je vais rester à Pogoń Szczecin jusqu'à la fin de la saison. Je partirai ensuite pour l'Italie. Je suis content d'avoir pris cette décision parce que beaucoup de gens me posaient des questions sur mon avenir. C'était un peu fatigant, donc je suis content que tout soit déjà réglé. Ça veut dire que je peux me concentrer sur le football pendant la Coupe du Monde. C'est le scénario idéal pour moi.

Lire également

Volunteer for Poland 2019

Pourquoi avoir choisi Cagliari ? La présence de nombreux joueurs polonais en Serie A a-t-il été un facteur déterminant ?
Non, ce n'était pas le principal. Je voulais aller en Italie car je sais que c'est un championnat relevé et intéressant pour les défenseurs. Moi, je veux apprendre le plus possible. Des clubs anglais et allemands s'intéressaient à moi, mais j'ai très vite fait mon choix.

Avant de signer à Cagliari, vous avez étudié le club et la ville dans les moindres détails…
Tout à fait. J'ai fait un gros travail d'analyse, j'ai observé les prestations des défenseurs centraux au club. J'ai remarqué que même si Cagliari dispose de cinq défenseurs centraux, ils ont tous leur chance d'avoir du temps de jeu, ce qui est prometteur. J'ai aussi "visité" la ville sur Google Maps ! Au mois de décembre, j'y suis allé pour parler de mon avenir et j'ai pu marcher dans les rues en vrai (rires). Pour l'instant, tout se passe comme prévu. Je voulais quitter le Legia pour Pogoń pour pouvoir jouer avec les A le plus vite possible. J'ai atteint cet objectif. Ensuite, je voulais rester à Pogoń pendant deux ans avant de passer à l'étape suivante et c'est ce que j'ai fait. Je vais partir pour l'Italie dans quelques mois.

Vous parlez italien ?
J'apprends. J'ai emmené des dictionnaires avec moi en Turquie, où on s'est entraîné avec Pogoń, et maintenant, je suis des cours. Je sais que c'est important et je n'ai pas l'intention de négliger cet aspect.

Explorer le sujet

Articles recommandés