Gianni Infantino

The new FIFA President Gianni Infantino poses for a portrait
© Getty Images

Portrait :

Nom complet : Giovanni Vincenzo Infantino

Lieu de naissance : Brig, Suisse

Nationalité : Suisse et Italien

Date de naissance : 23 mars 1970

Situation de famille : marié à Lina Al Achkar Infantino, père de quatre enfants (Alessia, Sabrina, Shanïa Serena et Dhalia Nora)

Études : Université de Fribourg (Suisse)

Langues maternelles : italien, français, allemand

Autres langues : anglais, espagnol, portugais, arabe

Biographie :

Avant d’être élu Président de la FIFA, Gianni Infantino occupait depuis 2009 le poste de secrétaire général de l’UEFA. À la tête de l’administration de l’UEFA, il a contribué à renforcer le football national et le football de clubs en Europe, ainsi qu’à créer un environnement plus démocratique et plus durable pour le football européen au moyen d’initiatives telles que le fair-play financier.

Depuis son élection à la présidence intervenue le 26 février 2016, lors du Congrès Extraordinaire de la FIFA, Gianni Infantino s’attache à rendre à l’institution son statut d’organisation crédible, digne de confiance, moderne, professionnelle et responsable. En collaboration avec le Conseil de la FIFA, les 211 associations membres et les plus de 800 salariés qui composent l’administration, il a mené ce projet à bien en mettant en œuvre un vaste processus de réformes qui passe par l’instauration de fonctions intégrées de bonne gouvernance et de conformité, et de nombreuses initiatives, au premier rang desquelles le programme Forward. Grâce à ce programme de développement du football, le plus ambitieux, simplifié et responsable de l’histoire de la FIFA, les associations membres de la FIFA ont vu quintupler le montant des investissements auquel elles peuvent prétendre par rapport à 2015.

Après avoir mené à bien ce processus de réformes, la nouvelle FIFA a élargi ses horizons pour jouer un rôle plus actif en tant que membre responsable de la société mondiale. Cette action se traduit par la promotion de l’éducation et des compétences psychosociales chez les enfants dans le cadre du programme Football for Schools de la FIFA, la protection des mineurs et des membres vulnérables de la famille du football avec l’initiative FIFA Guardians, ou par des partenariats avec des organisations internationales, parmi lesquelles différentes agences des Nations Unies, l’Union africaine, l’Association des nations de l'Asie du Sud-Est et le Conseil de l’Europe. Avec toujours le même dénominateur commun : utiliser le pouvoir unique du football en tant que vecteur de progrès social.

La vision à long terme de Gianni Infantino pour la FIFA consiste à rendre le football véritablement mondial en relevant le niveau de jeu et d’organisation à travers tous les continents et en élargissant la participation aux compétitions les plus prestigieuses du football : la Coupe du Monde de la FIFA et la Coupe du Monde Féminine de la FIFA.

Carrière professionnelle

• A occupé le poste de secrétaire général du Centre International d'Etude du Sport (CIES), à l’Université de Neuchâtel, et exercé en tant que conseiller auprès de diverses instances du football en Italie, en Espagne et en Suisse, avant de rejoindre l’UEFA en 2000.

• Nommé directeur de la division Affaires juridiques et Licences de clubs de l’UEFA en janvier 2004. Il a piloté le travail de développement des relations avec l’Union européenne, le Conseil de l’Europe et les autorités gouvernementales.

• Promu secrétaire général adjoint de l’UEFA, puis secrétaire général en 2009.

• Désigné membre de la Commission des Réformes de la FIFA 2016 en août 2015.

• Élu Membre du Comité International Olympique lors de la 135ème Session du CIO, en janvier 2020

Présidence de la FIFA

• A mis en œuvre de vastes réformes de la gouvernance.

• A institué le programme Forward de la FIFA, qui a révolutionné l’investissement dans le développement du football à travers le monde.

• A mis en place une division du Football féminin et la toute première Stratégie pour le football féminin de la FIFA.

• A supervisé l’élargissement de la Coupe du Monde de la FIFA, avec le passage de la phase finale de 32 à 48 équipes à compter de l’édition 2026, et l’élargissement de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA de 24 à 32 équipes à partir de l’édition 2023.

• A piloté la mise en place de la technologie d’assistance vidéo à l’arbitrage (VAR) dans les compétitions de la FIFA, y compris sur la plus prestigieuse scène du football, à la Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018.

• A été réélu pour un mandat de quatre ans lors du 69e Congrès de la FIFA, tenu à Paris en juin 2019.

• A dévoilé FIFA Football for Schools, une initiative visant à atteindre plus de 700 millions d’écoliers à travers le monde, à promouvoir l’éducation et à transmettre des compétences psychosociales via le football.