Développement

Accord de coopération entre la FIFA, la FFF et la Fédération Centrafricaine

Agreement in Paris between FIFA, FFF and CFA
© Philippe Mayen/FFF

Le Protocole d’accord de Collaboration en matière de développement du football signé entre la FIFA et la Fédération Française de Football (FFF) en décembre 2018, par lequel cette dernière s’engageait à garantir un soutien technique aux associations membres de la FIFA en provenance d’Afrique francophone avec l’appui financier du programme de développement Forward de la FIFA, a trouvé une première application.

Un accord tripartite a en effet été signé le 12 mars 2020, au siège de la Fédération Française de Football (FFF), entre des représentants de la FIFA, de la FFF et de la Fédération de Football Centrafricaine (FCF). Il prévoit de mettre à disposition de la FCF des professionnels qualifiés ayant fait leurs preuves dans une association de football dotée d’une organisation de haut niveau. Ce partage de compétences s’effectuera dans le cadre du Programme de Soutien Technique (le "PST") mis en place grâce à la collaboration de la FIFA et de la FFF. Ce programme est venu à la rencontre des demandes de nombre de fédérations africaines ayant identifié et communiqué des besoins et un intérêt en terme de formation et d’accompagnement dans le domaine technique notamment.  

L’objectif est de permettre la professionnalisation de l’organisation et de la formation des joueurs et des entraîneurs au sein de l’association bénéficiaire qui en a fait la demande, en l’occurrence la FCF.  

Présent lors de la cérémonie de signature, Noël Le Graët, président de la FFF et membre du conseil de la FIFA, s’est réjoui de cette initiative : "C’est une fierté et un plaisir de mettre en œuvre cette coopération avec la Fédération de football centrafricaine. Celle-ci vient concrétiser pour la FFF le protocole signé avec la FIFA et son président Gianni Infantino en décembre 2018 à Paris. C’est une reconnaissance du savoir-faire français en matière de formation. Les footballs africain et français entretiennent des rapports de collaborations et d’échanges constructifs et naturels, des rapports de proximité, d’estime et d’amitié réciproques."

La FCF souhaite en particulier accroître ses compétences dans le domaine de la formation des entraîneurs et des joueurs, et dans la structuration de sa Direction technique. Dans le développement de la pratique de base et la Direction Technique Nationale (la "DTN"), il lui est également apparu évident que la FFF offrait des potentialités réelles et serait à même de transmettre le savoir nécessaire et adéquat. La FFF mettra ainsi à la disposition de ses homologues centrafricains un ensemble de ressources en personnel qualifié et en savoir-faire qui leur permettra avant tout de réaliser des actions d’audit, d’expertise, de conseil ou de formation, répondant ainsi aux besoins identifiés par les diverses parties prenantes.

FIFA Forward

Lire également

FIFA Forward

"Un aboutissement majeur"

La FIFA, quant à elle, apportera son soutien financier et logistique à la mise en place du PST, par l’intermédiaire de son Programme de développement Forward 2.0 qui servira, au besoin, de relais également pour faciliter la communication et la compréhension entre la FCF et la FFF.

Pour Véron Mosengo-Omba, directeur de la division Associations membres de la FIFA, cet accord est un aboutissement majeur : "La signature de l’accord de ce jour n’est pas un événement anodin. C’est la première fois qu’une coopération de ce type est mise en place, cela donne au football africain en particulier celui de la FCF, l’opportunité de parvenir à un niveau supérieur en structurant le système de formation des entraîneurs, joueurs et du football de base. C’est la concrétisation des volontés respectives des présidents de la FIFA et de la FFF afin de soutenir en profondeur la formation des pays africains qui le souhaitent."

Grâce à l’accord tripartite signé le 12 mars à Paris, les parties prenantes espèrent contribuer à une progression du football africain organisé qui fasse des émules et qui puisse redonner à des populations meurtries motivation et confiance en leurs capacités d’organisation dans le respect de chacun en vue d’un objectif commun.

Agreement in Paris between FIFA, FFF and CFA
© Philippe Mayen/FFF

Explorer le sujet

Articles recommandés

Match winner Emmanuel Amunike of the Nigeria football team kisses his gold medal after the team beat Argentina 3 - 2 in the final of the Men's football tournament at the 1996 Summer Olympics 

Tokyo 2020 - Hommes

L’Afrique, continent olympique

12 mars 2020

FIFA lighting up Congolese football

Programme Forward de la FIFA

La FIFA braque ses projecteurs sur le football congolais

04 mars 2020