Durabilité

15 ans de Fair-play

The FIFA flag and the Fair Play flag
© Getty Images

Chaque année au mois de septembre, la FIFA met l'accent sur le fair-play. Depuis 1988, l'instance dirigeante du football mondial défend avec détermination ces valeurs, à travers plusieurs initiatives. Bien entendu, cette notion reste présente tout au long de l'année grâce aux Prix du Fair-play, décernés à l'issue de chaque tournoi FIFA et lors du Gala FIFA Ballon d'Or. Toutefois, le mois de septembre est traditionnellement placé sous le signe de cette noble mission.   

Pour marquer le 15ème anniversaire de la Journée du Fair-play de la FIFA, lancée en 1997, FIFA.com a écumé ses archives pour vous proposer 15 exemples d'esprit sportif sur l'ensemble de cette période. Il ne s'agit en aucun cas d'une liste exhaustive, tant les beaux gestes sont nombreux chaque jour sur les terrains du monde entier. Cette sélection a plutôt pour but de nous remémorer un aspect essentiel de du sport roi.   

13 février 1999, FA Cup, Arsenal - Sheffield United
Arsenal s'impose mais Arsène Wenger propose de rejouer le match, en raison des circonstances particulières dans lesquelles le sort de la rencontre a basculé. Voyant Lee Morris blessé, un joueur de Sheffield United met la balle en touche. Nwankwo Kanu omet de rendre le ballon sur la remise en jeu et l'action se conclut par un but décisif de Marc Overmars. La rencontre est finalement rejouée dix jours plus tard et s'achève sur une nouvelle victoire d'Arsenal (2:1).

23 mai 2001, Ligue des champions de l'UEFA, Bayern Munich - FC Valence
Le club allemand remporte la Ligue des champions de l'UEFA à l'issue des tirs au but. Au lieu de célébrer ce triomphe avec ses coéquipiers, Oliver Kahn va retrouver Santiago Canizares, son homologue espagnol, pour le consoler. L'UEFA ne reste pas insensible à cette attention et décerne le Prix du Fair-play au gardien de la Mannschaft. L'année suivante, Kahn paye au prix fort ses erreurs en finale de la Coupe du Monde de la FIFA™. Durement touché par cet échec, l'Allemand est cette fois réconforté par Ronaldo.    

1er février 2003, Carlsberg Cup, sélection du championnat du Danemark - Iran
Le capitaine de la sélection du championnat du Danemark Morten Wieghorst expédie volontairement un penalty hors du cadre contre l'Iran. Croyant avoir entendu l'arbitre siffler la mi-temps, un défenseur iranien ramasse le ballon à la main dans la surface de réparation. En réalité, le bruit venait des tribunes. "Je ne voulais pas profiter d'une erreur de ce genre", confie l'intéressé à l'issue de la partie. L'ancien milieu de terrain du Celtic a été élu joueur danois de l'année en 2003 et a remporté le Prix du Fair-play du Comité Olympique.   

30 avril 2005, Bundesliga, Werder Brême - Arminia Bielefeld
Miroslav Klose s'écroule dans la surface de réparation, suite à un contact avec Mathias Hain. L'arbitre siffle penalty et adresse un carton jaune au gardien de l'Arminia mais Klose assure que son adversaire a bien touché le ballon et qu'il n'y a pas penalty. L'attaquant obtient finalement gain de cause et l'homme en noir annule sa décision. Le joueur du Werder recevra plus tard un prix du fair-play pour ce geste. "C'est un honneur pour moi mais, en même temps, je suis un peu énervé. Tout le monde devrait agir de la sorte. Si c'était à refaire, je le referais sans hésiter."  

20 septembre 2005, Coupe KNVB, réserve de l'Ajax - Cambuur Leeuwarden
Suite à un arrêt de jeu, Jan Vertonghen rend le ballon à l'équipe adverse mais sa passe lobe le gardien de Cambuur. Sans le vouloir, le défenseur vient de porter le score à 3:0. Les joueurs de l'Ajax décident alors de laisser marquer leurs adversaires, afin de rétablir l'équilibre. La rencontre s'achève sur une victoire des *Lanciers *(3:1).  

28 août 2007, Coupe de la Ligue anglaise, Nottingham Forest - Leicester City
Prêté par Sunderland à Leicester, le défenseur Clive Clarke est victime d'un malaise cardiaque pendant la mi-temps de ce match de Coupe de la Ligue. Tandis que le joueur est conduit à l'hôpital, la rencontre est tout simplement abandonnée. À cet instant, Nottingham Forest mène 1:0. Lorsque le match est finalement rejoué, les joueurs de Leicester laissent le gardien Paul Smith traverser tout le terrain et rétablir l'écart, au moment du malaise de Clarke.

28 août 2007, Ligue des champions de l'UEFA, Liverpool - Toulouse
La rivalité qui oppose les supporters de Liverpool et ceux d'Everton est bien connue des amateurs de football anglais. Pourtant, celle-ci passe au second plan lorsqu'un drame secoue la ville. Un jeune supporter des Toffees, Rhys Jones (11 ans) est abattu une semaine avant la rencontre. Avant d'affronter Toulouse à Anfield, les dirigeants de Liverpool décident à titre exceptionnel de ne pas diffuser le célèbre You’ll Never Walk Alone. À la place, les supporters entendent *Z-Cars, *un titre traditionnellement joué à Goodison Park. Le club rend ainsi hommage à la mémoire du jeune Rhys. Les joueurs des deux équipes portent pour l'occasion un brassard noir.  

23 décembre 2009, Ligue 1, Marseille - Auxerre
Marseille se trouve réduit à dix, suite à l'exclusion de Bakary Koné. L'attaquant ivoirien est sanctionné pour un mauvais geste sur Valter Birsa. Mais le Slovène va trouver l'arbitre pour tenter de le faire changer d'avis et parvient finalement à le convaincre. "Il n'avait rien fait", explique l'Auxerrois à l'issue de la partie. "Il a juste posé sa main sur mon dos. Il n'y avait aucune mauvaise intention de sa part. Nous avons tous les deux joué le ballon et il est tombé sur moi. Comme il ne s'était rien passé, j'ai demandé à l'arbitre de ne pas l'exclure."  

28 janvier 2010, Iran Pro League, Moghamvemat - Steel Azin
Au cours de ce match décisif pour les deux équipes, le gardien de Steel Azin Hamid Neshatjoo est touché à la tête, après s'être jeté au-devant du danger. Amin Motevaselzadeh récupère le ballon à l'entrée de la surface de réparation, efface un défenseur adverse et s'apprête à tirer, lorsqu'il voit le portier blessé. Il expédie finalement le ballon en touche. Moghamvemat s'incline finalement 2:1  mais Motevaselzadeh reçoit le Prix du Fair-play à l'issue de la saison.

8 décembre 2010, Torneo Descentralizado, Leon de Huanuco - Universidad San Martin
Gustavo Rodas, de Huanuco, est exclu lors de la finale aller. La commission de discipline de la Fédération péruvienne annule finalement la décision mais Franco Navarro, l'entraîneur de Huanuco, n'est pas d'accord. Il informe alors son homologue de l'Universidad que Rodas ne participera pas au match retour. San Martin remporte la deuxième manche et le tournoi. Navarro se voit quant à lui décerner le Prix du Fair-play 2010 et le titre d'entraîneur de l'année. "Ces récompenses me vont droit au cœur. Ce prix me fait grand plaisir car je sais qu'il représente beaucoup aux yeux de mes joueurs."  

*22 décembre 2010, Coupe d'Allemagne, VfB Stuttgart – Bayern Munich *Khalid Boulahrouz reçoit un deuxième avertissement après un contact avec Bastian Schweinsteiger mais le milieu de terrain du Bayern demande à l'arbitre de revenir sur sa décision, sans succès. Le géant munichois s'impose finalement 6:3. Le geste ne laisse cependant pas indifférent Theo Zwanziger, à l'époque président de la DFB : "Bravo, Bastian Schweinsteiger ! C'est exactement de cette façon qu'un membre de la sélection doit se comporter. Il a respectueusement expliqué à l'arbitre que sa décision était peut-être un peu sévère. Je suis fier de lui. C'est un message fort adressé à tous les footballeurs".   

*20 juin 2011, finale du tournoi estival Iraurgi, centre de formation de l'Espanyol – centre de formation du FC Séville *Les jeunes de Séville remportent le tournoi aux tirs au but, après un nul 4:4 avec l'Espanyol. Toutefois, Ernesto Chao, l'entraîneur sévillan, considère que les joueurs de l'Espanyol ont été les meilleurs sur l'ensemble de la rencontre et qu'ils méritent la victoire. Après avoir discuté avec ses joueurs, le technicien décide d'offrir le trophée à l'équipe adverse.  

31 août 2011, Brasileirao, Vasco da Gama - Ceara
Ricardo Gomes est victime d'une attaque lors d'un match contre Flamengo. Vasco da Gama dispute le match suivant alors que son entraîneur est encore à l'hôpital. Pour l'occasion, les deux équipes déploient une grande banderole à son intention. Avant le coup d'envoi, tous les joueurs se retrouvent dans le rond central, afin de prier pour le prompt rétablissement de l'ancien défenseur international.  

12 février 2012, tournoi U-20 mexicain, Pachuca - Estudiantes Tecos
Sur un entre deux, Estudiantes doit rendre le ballon à Pachuca. Contre toute attente, le joueur part en dribbles vers le but adverse et obtient un penalty, suite à un contact avec le gardien. Choqué par le manque de sportivité de ses protégés, Mauricio Gallaga, l'entraîneur de Tecos, leur ordonne de tirer hors du cadre. "On me demande sans arrêt ce que j'aurais fait si le score avait été plus serré", déclarera par la suite le technicien. "Ce n'est pas compliqué : j'aurais fait la même chose."   

10 avril 2012, Bundesliga 2, St. Pauli - Union Berlin
Marius Ebbers se retrouve en position idéale de marquer pour St. Pauli mais le ballon touche sa main avant de franchir la ligne. L'incident échappe à l'arbitre qui décide finalement de valider l'action. Ebbers avoue alors sa faute et le but est immédiatement annulé. Toutefois, l'attaquant reçoit les félicitations de Joseph S. Blatter : "Marius Ebbers nous donne là un bel exemple. Cela prouve que le fair-play a encore toute sa place dans le football et que l'on peut gagner en restant honnête".

Explorer le sujet

Articles recommandés

FIFA Fair Play Award

FIFA Ballon d'Or

Exemplaires et récompensés

10 déc. 2010