Le Football contre le COVID-19

#BeActive : parole d’expert sur l’importance de l’exercice physique

Annalie Longo Training In Isolation Due To Coronavirus Lockdown
© Getty Images
  • La FIFA soutient la campagne #BeActive de l’ONU et l’OMS.
  • Pourquoi est-il capital de rester actif pendant la crise du COVID-19 ?
  • Voici les recommandations d’un kinésithérapeute aguerri spécialisé dans le football professionnel.

Alors que la planète est confrontée à la pandémie de COVID-19, il est fondamental que nous restions tous en bonne santé et actifs, tout en ne quittant pas notre domicile et en respectant les distances sociales. Une affirmation qui semble relever du paradoxe. Et pourtant…

FIFA.com s’est entretenu avec Luke Anthony, Directeur de GoPerform, un centre spécialisé dans le traitement des blessures, la réathlétisation et la performance basé à Reading (Angleterre), en quête d’idées et de conseils à l’attention des fans du monde entier afin qu’ils restent en bonne santé physique et mentale pendant cette période.

Luke Anthony affiche 19 ans d’expérience dans le football et le rugby professionnels. Chef kinésithérapeute à Watford pendant plus de sept ans, il a ensuite occupé les postes de responsable de la médecine du sport à Reading et de spécialiste de la prévention des blessures à Norwich City.

Luke Anthony, pourquoi est-il important de rester actif pendant cette période, notamment pour notre bien-être mental ?

L’aspect psychologique joue un rôle énorme. Quand on fait du sport, même s’il s’agit d’une séance à la salle avec 50 autres personnes autour, on est en interaction constante avec les gens. D’un point de vue mental, le fait de ne plus avoir cet échange social exerce un impact très négatif sur notre bien-être mental, et encore plus au-delà de trois semaines. La séance à la salle s’inscrit dans une routine. De quoi disposez-vous à la maison ? Si vous avez un vélo d’appartement, quelques haltères et un peu d’espace pour faire votre sport, alors vous avez de la chance. Même si vous n’allez pas être coaché et si les installations dont vous disposez n’ont rien à voir avec celles dont vous avez d’habitude. Ça, c’est pour les sportifs lambdas. Pour les pros, le problème de la coupure est décuplé. C’est là que l’on voit que les footballeurs sont un cas à part : tous les clubs du monde vont faire le maximum pour leurs joueurs. Ils leur fournissent des programmes d’entraînement, ils leur envoient du matériel. Et pourtant, même les plus professionnels ne tourneront qu’à 20 % de ce qu’ils peuvent faire en temps normal au centre d’entraînement. C’est un passage difficile pour eux.

Scott Jamieson Trains In Isolation
© Getty Images

Recommandez-vous les jeux vidéo pendant le confinement ?

Je ne pense pas que le fait de jouer à FIFA sur la PlayStation améliore les qualités du joueur ou ait un effet sur le plan technique. Pour moi, c’est davantage une question d’interaction, de discussion et d’échange social. Arrive un moment où l’on n’a plus grand-chose à se raconter. On ne sort plus donc on n’a plus à se raconter ce truc génial qu’on a fait la veille, ce truc intéressant qui s’est passé. On ne peut plus discuter du match de foot passé à la télé la veille au soir. Il faut trouver d’autre leviers pour continuer à échanger. Si ça passe par les jeux vidéo, alors banco.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) recommande 30 minutes d’exercice quotidien pour les adultes, avec les suggestions suivantes : cours d’éducation physique en ligne, danse, jeux vidéo actifs, corde à sauter, et musculation et proprioception. Avez-vous quelque chose à ajouter ?

Comme je le dis à tous mes patients, le moyen le plus facile de se mettre en forme est de courir. La course fait tout travailler : le cœur, les poumons, les muscles, la souplesse, la coordination. On est en extérieur. C’est la meilleure forme d’exercice, il n’y a aucun doute là-dessus. Le tout, c’est de mettre de la variété, que ce soit physiquement ou mentalement. Aujourd’hui, on trouve des séances en ligne partout. C’est un bon moyen de faire de l’exercice, mais l’essentiel, c’est la variété. C’est ce qui est le plus bénéfique pour le corps. D’un point de vue immunitaire, plus on est en forme, plus on est costaud, plus notre système immunitaire est robuste. En faisant peu d’activité, le système immunitaire s’affaiblit et l’on devient plus vulnérable. Et si vous venez à tomber malade, plus vous serez en forme, mieux vous résisterez, et ce quel que soit votre âge. Aux Royaume-Uni, on n’a pas assez communiqué là-dessus mais les gens qui fument doivent arrêter de fumer. Si vous buvez de l’alcool, réduisez votre consommation et prévoyez des jours à l’eau claire. Faites attention à ce que vous mangez et hydratez-vous. Tous ces réflexes de base pour protéger l’organisme sont vraiment précieux. L’exercice physique arrive en tête de liste, c’est essentiel.

Josh Risdon Training In Isolation
© Getty Images

Dans l’idéal, comment devrait s’organiser une journée-type en cette période ?

S’agissant de la structure de la journée, la routine joue un rôle important. J’ai écouté des podcasts et lu des livres sur des prisonniers et des gens qui ont travaillé à bord de sous-marins ou dans des environnements confinés pendant de longues périodes. Et il y a une chose qui revient invariablement, c’est la routine. Cela évite de basculer dans un schéma où l’on ne fait pas d’exercice et où l’on ne fait pas attention à son alimentation.

Il a plusieurs grands piliers. Sept à huit heures de sommeil, ce qui est essentiel. La routine du matin avec le petit déjeuner et une combinaison d’exercices physiques, cela peut prendre la forme d’une séance en ligne ou d’un peu de musculation dans le jardin. Ensuite, il faut un peu d’interaction sociale. Si vous vivez seul, la technologie est votre amie ! Il faut communiquer avec les gens. J’ai discuté avec quelques personnes auxquelles je n’avais pas parlé depuis des lustres ! J’ai fait une liste des gens avec lesquels je n’avais pas parlé depuis longtemps. En fait, tous les jours, je m’arrange pour téléphoner à deux ou trois personnes pour prendre des nouvelles. L’apprentissage revêt aussi une part importante. On peut apprendre une langue, essayer de se mettre au piano ou à la guitare, lire un roman, écouter un podcast… Il faut aussi muscler et faire travailler le cerveau. L’hydratation et l’alimentation, très important : veillez à ce qu’au moins un de vos repas soit très complet sur le plan nutritif. Et puis, accordez-vous du temps libre pour faire ce que vous aimez. Si vous cochez toutes ces cases chaque jour, alors vous aurez une journée bien structurée. La variété est essentielle car en faisant toujours la même chose, on finit par tourner en rond. Et puis c’est important de tenir une liste. La vie est précieuse. Ce virus devrait nous ouvrir les yeux sur ce point car on ne sait pas quand on va la retrouver vraiment. Si tout se passe bien, on reviendra à la normale dans quelques semaines ou quelques mois. Et à ce moment-là, vous regretterez peut-être de manquer de temps. Il ne s’agit pas de se retourner en se disant : "j’avais vraiment une belle occasion de faire certaines choses dont j’avais envie !". Prenez les devants. Que pourriez-vous regretter de ne pas avoir fait avec le temps dont vous disposez en ce moment ?

Les conseils de Luke Anthony #BeActive #HealthyAtHome :

  • Sept à huit heures de sommeil
  • Exercice physique : la course à pied fait tout travailler
  • Interaction sociale : appelez votre famille et vos amis
  • Apprentissage : langues, musique, lecture
  • Hydratation
  • Nutrition : au moins un repas complet sur le plan nutritif par jour
  • Temps libre : pour faire ce que vous aimez
Annalie Longo Training In Isolation Due To Coronavirus Lockdown
© Getty Images

Articles recommandés