La FIFA

Brésil 2014 : un succès pour toute la communauté footballistique

Solidarity Model
© FIFA.com

Au-delà du fait qu’elle restera une compétition inoubliable dans l’esprit des supporters de football du monde entier, la Coupe du Monde de la FIFA 2014™ a généré de solides résultats financiers qui ont bénéficié à l’ensemble de la communauté footballistique. Le Rapport financier de la FIFA 2014 présente ainsi un aperçu du cycle budgétaire 2011-2014 récemment clôturé et illustre comment la FIFA a réparti les bénéfices de son événement phare entre les équipes participantes, le pays organisateur et tous ses autres membres.

Le succès de la Coupe du Monde de la FIFA™ a permis à l’instance dirigeante du football mondial d’investir plus que jamais dans le développement du football partout dans le monde. Plus d’un milliard de dollars (US) ont ainsi été alloués à divers projets de ses 209 associations membres et aux six confédérations. Une part importante de cet investissement a été dédiée à deux programmes bien établis de la FIFA : ainsi, 214 millions de dollars ont été alloués via le Programme d’Assistance Financière de la FIFA (FAP), lequel permet à chaque association membre de financer des programmes de développement ainsi que des activités de football, mais aussi, pour beaucoup, à tout simplement effectuer leur travail quotidien ; 123 millions de dollars ont été consacrés au financement, à travers le monde, de 200 projets Goal axés principalement sur les infrastructures footballistiques.

Par ailleurs, un certain nombre de nouveaux programmes ont été créés pour répondre aux différents besoins en constante évolution des associations membres. Citons dans ce contexte PERFORMANCE : le programme de management du football de la FIFA, qui fournit aux associations le savoir-faire et les outils nécessaires pour leur permettre d’améliorer leur fonctionnement et de devenir plus indépendantes ; le programme Challenger, qui propose une aide sur mesure aux associations les moins favorisées ; le programme Win-Win, qui vise à encourager la création de revenu ; et pour finir le programme Connect, qui permet un enregistrement mondial de toutes les parties prenantes du football, y compris des joueurs.

Enfin, grâce au succès financier de la Coupe du Monde, la FIFA a versé à chacune de ses associations membres un bonus FAP exceptionnel de 1,05 million de dollars et à chaque confédération la somme de 7 millions de dollars, soit un total de 261 millions de dollars qui seront investis localement en faveur du développement du football. Tous les fonds de développement sont gérés conformément au Règlement général des programmes de développement de la FIFA, lequel a vu le jour afin de renforcer la supervision et la conformité au niveau de la gestion de ces fonds, sachant que le règlement comprend des règles strictes de contrôle et d’audit.

Une importante part des revenus générés par la Coupe du Monde de la FIFA™ a bien évidemment été attribuée aux principaux acteurs de la compétition, à savoir les équipes participantes, les clubs ayant mis à disposition leurs joueurs et le pays hôte. Les contributions versées aux équipes participantes - à travers les dotations et le soutien pour leur préparation - ainsi qu’aux clubs ont battu un nouveau record avec 476 millions de dollars. Les clubs ont également bénéficié de la mise en place du Programme de protection des clubs de la FIFA (CPP) qui garantit une assurance visant à indemniser les clubs dans le cas où leurs joueurs viennent à se blesser durant un match international "A". Au total, 158 millions de dollars ont été versés aux clubs, pour la plupart en Europe, à travers le CPP et le programme de répartition des bénéfices de la Coupe du Monde.

Si la Coupe du Monde de la FIFA 2014™ a généré des revenus plus élevés qu’escompté, les coûts ont aussi été largement plus élevés que ce que prévoyait le budget. Au total, la FIFA a dépensé plus de 2,2 milliards de dollars pour la Coupe du Monde de la FIFA 2014™, sachant que ce total inclut une contribution de 453 millions de dollars qui a permis de couvrir l’intégralité du budget du Comité Organisateur Local ainsi que 370 millions de dollars destinés à la production TV afin d’offrir de formidables émotions aux supporters du monde entier.

Par ailleurs, afin de permettre au pays organisateur de continuer à bénéficier des répercussions de la compétition au cours des prochaines années, la FIFA a créé un Fonds d’héritage de 100 millions de dollars visant à soutenir des projets de développement des infrastructures de football, le football des jeunes, le football féminin ainsi que des programmes de santé publique et de responsabilité sociale.

Le succès financier de la Coupe du Monde de la FIFA 2014™ a également permis à l’instance dirigeante du football mondial de continuer à financer tous ses autres événements, dont les compétitions féminines et les tournois de jeunes ainsi que les compétitions de futsal et de beach soccer, sachant que toutes ces compétitions ne génèrent habituellement pas de revenus et reposent sur les recettes de la Coupe du Monde. Un total de 505 millions de dollars ont ainsi été dépensés pour d’autres événements de la FIFA au cours du dernier cycle quadriennal.

Documents connexes

Articles recommandés