Football Féminin - Angleterre

Houghton, la solidarité dans l'adversité 

Steph Houghton of England celebrates following her sides victory in the 2019 FIFA Women's World Cup France Quarter Final match between Norway and England.
© Getty Images
  • Steph Houghton a collecté des fonds pour la recherche sur la maladie de Charcot
  • Cette maladie a été diagnostiquée chez son mari, Stephen Darby, en 2018
  • Houghton parle également de sa carrière, de France 2019 et de ce penalty fatal contre les États-Unis

Steph Houghton a passé ces deux derniers mois avec un grand vide dans sa vie : le football. "Ça m'a vraiment manqué", reconnaît-elle. Mais ce sont plus les gens du football qui lui manquent que le ballon à proprement parler. "Quand quelque chose comme ça arrive, alors on réalise complètement la chance qu'on a", explique l'internationale anglaise à FIFA.com.

"Parfois, quand on est pris dans le tourbillon de la vie, on se dit qu'on aimerait bien prendre un peu de recul par rapport à tout ça. Mais au bout d'un ou deux jours, toutes les personnes formidables que nous avons à Mancnhester City me manquaient, toutes les conversations aussi et on commence à se dire : 'Finalement, tout ce monde-là est un peu devenu ma famille'."

De cette période, Houghton a cependant eu l'occasion de se recharger, mentalement surtout, parce que ces dernières années ont été très remplies pour elle. Le fait d'être capitaine de Manchester City et de l'Angleterre fait peser pas mal de pression, plus tous les engagements commerciaux et toutes ces choses pas directement liées au terrain. "Et surtout, c'était bien de pouvoir passer du temps avec Stephen (Darby, son mari). On est ensemble depuis cinq ans et pendant ces années-là, nous n'avions jamais réussi à passer autant de temps ensemble", admet-elle.

Mais la défenseuse centrale n'a pas passé le confinement rendu nécessaire par le COVID-19 les pieds sur la table à tuer le temps avec un bon livre. Dans son rôle de capitaine de l'Angleterre et de City, elle a organisé des chats et des quiz sur Zoom avec ses coéquipières, s'est entraînée à distance et a aidé à formuler la réponse #PlayersTogether.

Elle a également participé à une campagne qui la touche de près, en essayant d'obtenir le plus large soutien possible. Il s'agit du défi 100K in May, qui a permis de récolter trois fois plus que l'objectif initial de 50 000 livres sterling. Toutes les recettes ont été versées à la Fondation Darby Rimmer pour la maladie de Charcot, une organisation caritative créée par son mari, lui-même ancien footballeur professionnel, après avoir été diagnostiqué comme souffrant de cette maladie.

Darby Rimmer MND Foundation

Lire également

Darby Rimmer MND Foundation

Courir contre la maladie

"Dès ce diagnostic, la première pensée de Stephen a été : 'Comment puis-je aider les autres ?'", se souvient Houghton. "Nous sommes tous les deux dans une position très privilégiée en raison de notre place au sein de la communauté du football. C'est pourquoi Stephen a décidé de créer une fondation avec son ami, Chris Rimmer, qui est également atteint de la maladie. L'idée des 100 kilomètres en mai est venue d'un bon ami, et ça a très bien marché. J'ai couru les 100 km, mais par exemple ma mère l'a fait en promenant le chien et les parents de Stephen ont fait du vélo. Tous les participants ont reçu un t-shirt et quand les choses deviennent difficiles, nous pouvons repenser à ce que nous avons fait et à la raison pour laquelle nous l'avons fait", souligne-t-elle.

"Au départ, nous n'étions que 15 à participer. Mais j'ai envoyé un message à toutes mes coéquipières et je leur ai dit : 'Nous nous entraînons déjà beaucoup et nous faisons beaucoup de kilomètres. Alors pourquoi ne pas essayer de collecter des fonds en même temps ?' Ensuite, l'initiative s'est répandue si rapidement que nous avons eu du mal à croire à l'ampleur du soutien que nous avons reçu", svoure Houghton.

Solidarité du monde du football

La réaction du public a confirmé à Houghton qu'il n'était pas exagéré de décrire ces collègues comme "la famille". "Depuis le début, lorsque la nouvelle a été annoncée et que Stephen a dû prendre une retraite anticipée, le soutien du monde du football a été incroyable. Cela montre la force de la communauté du foot et le nombre de bonnes personnes qu'il y a dans ce sport. Nous l'avons vu de nos propres yeux", se réjouit-elle.

Inévitablement, les épreuves et les expériences de ces dernières années ont également aidé Houghton à regarder les choses du terrain avec un peu de distance. Ainsi, lorsqu'elle voulait absolument gagner la Coupe du Monde Féminine de la FIFA et était persuadée que l'Angleterre avait les moyens de le faire, elle n'a pas passé son temps à gamberger après la défaite en demi-finale et son penalty manqué. "Les gens parlent beaucoup du penalty, mais ma Coupe du Monde ne se résume pas à ça. J'étais déçue, bien sûr, mais ma déception venait surtout du fait que je croyais vraiment que nous pouvions gagner le trophée", assure-t-elle.

"Mais j'ai quitté la compétition en sachant que nous avions tout donné et que nous avons été l'une des meilleures équipes du tournoi. D'un point de vue personnel, je savais aussi que je n'aurais pas pu faire plus pour être la meilleure arrière centrale et pour diriger mon équipe de la meilleure façon possible", estime-t-elle. "Même si cela ne s'est pas terminé comme je le voulais, je peux regarder en arrière et me dire que j'ai apprécié chaque minute."

Le confinement dû au COVID lui a donné le temps de réfléchir, ce qui lui a permis de voir bien au-delà de France 2019. "J'ai repensé à ces dix dernières années. Nous avons fait tellement de choses et là, pour la première fois, j'ai pu un peu respirer, prendre du recul et évaluer tout cela. Cela m'a fait réaliser tout ce que j'ai accompli et tout le chemin parcouru par le football féminin en Angleterre", apprécie-t-elle.

Des moments passionnants l'attendent également, comme le Tournoi Olympique de Football Féminin, qui a propulsé Houghton sous les feux de la rampe à Londres 2012. Il y a également la perspective de travailler avec de nouveaux entraîneurs, aussi bien à Manchester City qu'en sélection anglaise.

Houghton estime qu'elle a "beaucoup de choses passionnantes qui l'attendent", aussi bien avec son club qu'en sélection. Son 100 km accompli, et avec les restrictions qui commencent à être levées au Royaume-Uni, elle peut profiter de moments aussi rares que précieux et bien mérités avec son mari et sa famille élargie : celle du football.

Steph Houghton of England poses for a portrait during the official FIFA Women's World Cup 2019 portrait session 
© Getty Images

Explorer le sujet

Articles recommandés

Steph Houghton in action for England at the FIFA Women's World Cup Canada 2015.

Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA 2016

Houghton assure malgré les coups durs

02 avr. 2016

Fenna Kalma (L) and Suzanne Hendrina Maria Giesen (R) of FC Twente Enschede and Sara Bjoerk Gunnarsdottir (C) of VfL Wolfsburg battle for the ball.

Football Féminin - Islande

Rien ne peut arrêter Gunnarsdottir

22 mai 2020

#WorldCupAtHome | Des buts qu'on n'oublie pas

Coupe du Monde Féminine de la FIFA™

#WorldCupAtHome | Des buts qu'on n'oublie pas

27 mai 2020

France 2019 : Angleterre 3-0 Cameroun en vidéo

Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2019™

France 2019 : Angleterre 3-0 Cameroun en vidéo

23 juin 2019

France 2019 : France 1-2 États-Unis en vidéo

Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2019™

France 2019 : France 1-2 États-Unis en vidéo

28 juin 2019