Commission d'Éthique Indépendante

Chambre de Jugement

Communiqué de presse

Gouvernance

La chambre de jugement de la Commission d’Éthique indépendante sanctionne M. Mohammad Hanif Sediqi Rustam

Aerial view of the Home of FIFA in Zurich
© Foto-net

La chambre de jugement de la Commission d’Éthique indépendante a jugé M. Mohammad Hanif Sediqi Rustam, ancien assistant de M. Keramuudin Karim - ancien président de la Fédération Afghane de Football (AFF) -, coupable de plusieurs violations du Code d’éthique de la FIFA.  

L’enquête concernant M. Sediqi Rustam portait sur les plaintes déposées par plusieurs joueuses afghanes, qui accusaient M. Keramuudin Karim, ancien président de l’AFF, d’abus sexuels répétés entre 2013 et 2018, époque où M. Sediqi Rustam travaillait à l’AFF en tant que secrétaire de M. Karim.

Dans sa décision, la chambre de jugement a établi que M. Sediqi Rustam avait connaissance de ces abus et qu’il aurait dû les signaler et chercher à les empêcher, conformément au Code d’éthique de la FIFA.

Par conséquent, la chambre de jugement a établi que M. Sediqi Rustam avait enfreint les art. 17 (Devoir de signalement) et 23 (Protection de l’intégrité physique et mentale) du Code d’éthique (édition 2019) et a prononcé à son encontre une interdiction de toute activité liée au football (administrative, sportive et autre) aux niveaux national et international pour une durée de cinq ans. Il devra en outre s’acquitter d’une amende d’un montant de CHF 10 000.

La décision a été notifiée à M. Sediqi Rustam le 3 décembre, date à laquelle l’interdiction est entrée en vigueur. Conformément à l’art. 78, al. 2 du Code d’éthique de la FIFA, la décision motivée sera notifiée à M. Sediqi Rustam sous 60 jours et sera ensuite publiée sur legal.fifa.com.