La FIFA

La FIFA organise un sommet sur la protection des données pour la communauté du football

FIFA Director of Compliance Patrick Trepanier
© FIFA.com

Alors que la protection des données prend toujours plus d’importance dans les sociétés modernes, la FIFA a pris plusieurs mesures importantes pour sensibiliser la communauté internationale du football à ce sujet. Cette semaine, elle a ainsi organisé le deuxième Sommet sur la protection des données dans le but de partager les meilleures pratiques et d’échanger sur les dernières évolutions avec des représentants de ses associations membres, des confédérations, des clubs, des ligues et des joueurs, ainsi que des experts et d’autres organisations sportives.

Cette conférence virtuelle d’une journée a rassemblé plus de 300 participants, qui ont pu suivre les discussions menées par de nombreux intervenants sur des questions essentielles pour le monde du sport. Les principaux points abordés comprenaient la gestion des données relatives à la santé, l’introduction de nouvelles technologies et leurs conséquences pour la protection des données, l’utilisation transfrontalière des données ou encore la protection des données des joueurs.

Le sommet a également été l’occasion de présenter les nouveaux outils de la FIFA dans le domaine, en particulier le Portail de la FIFA pour la protection des données, qui constitue une plateforme unique pour tous les interlocuteurs potentiels de la FIFA, ainsi que le Guide de poche de la FIFA sur la protection des données. « La conformité doit évoluer et devenir à terme plus tangible pour les utilisateurs finaux. C’est une tâche qui nous incombe, en notre qualité de professionnels de la conformité et de la protection des données, et nous devons fournir les outils permettant de remplir cette mission », a déclaré en ouverture du sommet Patrick Trépanier, directeur de la sous-division Conformité de la FIFA.

Au début de la journée, José Luis Piñar – ancien directeur de l’Agence espagnole de protection des données et désormais responsable de la protection des données au sein de la Fédération Espagnole de Football – a souligné la nécessité d’élaborer un cadre réglementaire spécifique au monde du sport. Il a notamment évoqué le traitement des données des mineurs et les limites qu’il convient de respecter à cet effet.

Dans le cadre du sommet, et dans l’optique d’échanger avec des spécialistes du domaine, la FIFA a invité l’Association internationale des professionnels de la protection des données (IAPP) à organiser un webinaire spécial sur la protection des données et les nouvelles technologies, en mettant l’accent sur l’expérience des clubs et des fédérations. « Nous aimons tous ce sport, c’est un trésor que de pouvoir ‘partager’ le football dans le monde entier, et en partageant le football nous partageons des données, nous partageons des informations, nous apprenons des informations sur les joueurs. Et nous devons protéger ces données », a expliqué Trevor Hughes, président et directeur général de l’IAPP, qui a modéré les débats.

La deuxième partie du sommet comprenait notamment une table ronde sur le sujet du transfert transfrontalier de données. Des représentants de l’UEFA et du Paris Saint-Germain ont ainsi présenté des approches pratiques pour transférer des données personnelles à l’étranger en conformité avec le cadre applicable.

En conclusion de la journée, Andrew Massey, directeur de la sous-division Médical de la FIFA, a modéré un débat des plus intéressants sur la gestion des données relatives à la santé dans le sport, avec des invités de la communauté du football ainsi que des représentants de la Fédération Internationale de Tennis et World Rugby. Une question clé des échanges a été celle du respect de la vie privée dans le contexte de la pandémie de Covid-19, car les diverses mesures sanitaires et les exigences de sécurité ont soulevé une série de nouveaux problèmes en la matière.

Toutes les discussions peuvent être consultées grâce aux enregistrements du sommet, désormais disponibles sur https://www.fifa.com/who-we-are/legal/education/videos/.