Développement

La FIFA va aider 40 associations membres à générer plus de revenus durables

La FIFA aide des nations émergentes du football dotées d'un fort potentiel de croissance à atteindre une indépendance financière durable grâce à une nouvelle approche innovante du développement du football.   

À travers des projets variés et créatifs, le programme Win-Win soutient les besoins d'associations membres en voie de développement qui possèdent un potentiel de croissance sportive et financière mais ne disposent pas des ressources nécessaires pour exploiter ce potentiel. À travers ce programme, la FIFA propose une aide financière et son expertise. Il s'agit là d'un premier pas pour mettre en place un cercle vertueux qui donnera aux associations membres la possibilité de construire des bases durables et indépendantes d'une croissance future.

Le programme concerne des domaines comme l'engagement dans le football, l'exploitation commerciale d'équipements et le marchandisage. Tous les profits générés par Win-Win doivent être réinvestis directement dans le développement du football. "L'un des plus grands défis auxquels nous faisons face dans le cadre du développement du football mondial consiste à trouver le moyen d'aider les plus petits pays de football à revoir leurs exigences à la hausse, tout en accédant à l'indépendance financière", explique Thierry Regenass, directeur des Associations Membres et du Développement de la FIFA. "Les projets Win-Win s'attaquent frontalement à cette difficulté. Ils contribuent à générer des revenus durables pour le développement du football et créent ainsi un cercle vertueux qui permet aux associations membres de maximiser leur potentiel."

Win-Win s'est fixé pour objectif de toucher 40 associations membres au cours du cycle 2015-2018. Déjà, les premiers projets pilotes commencent à porter leurs fruits. La FIFA a ainsi aidé la Fédération guamienne de football (GFA) à installer des panneaux solaires sur son siège et son centre technique, ce qui lui permet de réaliser des économies d'énergie de 95 %. Ces ressources peuvent désormais être réinvesties dans le développement du football. Les exemples ne manquent pas : améliorer les capacités de diffusion au Tadjikistan ou créer un championnat professionnel en République dominicaine.

À ce jour, 28 associations membres ont bénéficié de Win-Win. En moyenne, l'instance dirigeante du football international a investi 300 000 dollars US dans chaque projet. Les projets sont suivis de près, conformément au Règlement général des programmes de développement de la FIFA.

Documents connexes

Articles recommandés