La FIFA

Les défis actuels à l’ordre du jour de la Conférence sur la réglementation du football

La troisième édition de la Conférence annuelle de la FIFA sur la réglementation du football, rassemblant les juristes les plus éminents du monde du football et les parties prenantes de la FIFA, a permis d’insister sur l’importance des réformes réglementaires en cours et du rôle clé des organes juridictionnels de la FIFA dans un environnement en constante évolution.

"En vingt ans, le football a énormément évolué. Le moment est venu de se demander si le système imaginé à l’époque reste encore d’actualité", a déclaré Alasdair Bell, Secrétaire Général adjoint (administration) de la FIFA, à l’occasion de son discours de clôture. "Il ne s’agit pas d’un concours de popularité. Nous avons la chance de pouvoir dialoguer avec l’ensemble des parties prenantes et nous comptons bien en profiter pour aboutir à ce qui nous semblera la meilleure solution possible. Les échanges des deux dernières journées avec des professionnels de renom constituent un atout essentiel pour la FIFA dans cette recherche."

FIFA Deputy General Secretary Alasdair Bell

Lors des séances tenues par visioconférence pendant les deux journées, intégralement diffusées en direct sur FIFA.com, la Conférence annuelle de la FIFA sur la réglementation du football a donné lieu à des échanges constructifs sur des questions juridiques actuelles telles que les nouvelles conditions d’éligibilité en équipe représentative, les standards minimaux en matière de conditions de travail pour les footballeuses professionnelles, la réforme du système des transferts, les nouvelles règles régissant les transferts internationaux de joueurs amateurs et les contrats de travail des entraîneurs.

À l’occasion de la table ronde, organisée le deuxième jour, sur le thème "Ce que la FIFA se doit de mieux faire", Nan Sato et Ariel Reck, juristes spécialisés dans le sport, mais aussi Jan Räker, arbitre du Tribunal Arbitral du Sport, Georgi Gradev, spécialiste du droit du sport, et Patricia Moyersoen, présidente de l’Association internationale des avocats du football (AIAF), ont échangé sur les moyens que l’instance dirigeante du football mondial peut mettre en œuvre pour relever les défis à venir.

Lors de la première journée de l’événement, la FIFA a proposé un bilan de l’année 2020 et un aperçu de l’année 2021 sur le plan juridique et de la conformité.

3rd FIFA Football Law Annual Review

"Nous nous réjouissons de la qualité des interventions entendues lors de la conférence », a déclaré Emilio García Silvero, directeur de la division Juridique et Conformité de la FIFA. "L’esprit d’ouverture qui a animé les échanges autour des problématiques juridiques qui nous occupent et les apports des acteurs externes constituent autant d’ingrédients précieux dans notre démarche actuelle de renforcement de l’arsenal juridique du football à l’échelle mondiale."

Bien déterminée à promouvoir l’ouverture et la transparence, l’administration de la FIFA a créé en 2019 un portail juridique (legal.fifa.com) destiné à offrir à l’ensemble des parties prenantes concernées par des activités juridiques ou de conformité un accès simplifié aux documents les plus importants. En parallèle, la division Juridique et Conformité a lancé une série d’initiatives visant à interagir avec la communauté du football et mis en place différents projets universitaires sur des domaines tels que le droit du football, la gestion des clubs, l’arbitrage dans le sport et la lutte contre le dopage.

Pour revivre les débats de la Conférence annuelle de la FIFA sur la réglementation du football, veuillez cliquer ici.

Articles recommandés