La FIFA

Les divisions inférieures au cœur de la première analyse comparative internationale de la FIFA

FIFA Comparative Analysis
© FIFA.com
  • L’Analyse comparative de la FIFA sur les deuxième et troisième divisions est disponible dès maintenant
  • État des lieux des championnats des deuxième et troisième échelons dans le monde
  • Les compétitions des 25 associations membres principales de la FIFA ont été passées en revue

Si le football de club est généralement examiné sous le prisme de ses compétitions de haut niveau, la majorité des matches sont disputés à des niveaux inférieurs. Dans le but de rendre le football véritablement mondial, la FIFA a souhaité se pencher sur les championnats des deuxième et troisième divisions.

Via son analyse comparative de ces divisions – une étude inédite en son genre –, elle aspire à faire le point sur l’organisation de ces championnats et des clubs qui y participent. Le rapport, publié aujourd’hui, présente la situation du football à ces échelons, qu’il soit professionnel ou non.

Il aborde tout à la fois le format de la compétition, le nombre d’équipes participantes, les droits de naming et de diffusion, les différents types d’application de mécanismes de solidarité, etc. Il en résulte une image précise des tendances internationales du football non professionnel, loin des standards des gros championnats disputés par des clubs aux capacités financières élevées.

Les divisions inférieures au cœur de la première analyse comparative internationale de la FIFA
© FIFA.com

Le rapport couvre les championnats des 25 premières associations membres au Classement mondial FIFA/Coca-Cola d’avril 2020, date à laquelle le projet a été lancé. Au total, 51 championnats ont été analysés : 25 de deuxième division et 26 de troisième division. L’ensemble des associations membres étudiées disposent de ces deux divisions, deux pays (Argentine et pays de Galles) ayant même deux championnats de troisième division.

Le nombre de clubs participant aux 51 championnats est de 1 316, parmi lesquels 464 (35%) militent en deuxième division et 852 (65%) en troisième division. Le championnat de deuxième division comptant le plus de clubs (35) est celui des États-Unis tandis que celui où il y en a le moins (8) est celui de la Belgique. Pour les championnats de troisième division, l’Espagne est le pays avec le plus de clubs (102) ; les États-Unis, le Chili et le Danemark, ceux où il y en a le moins (12).

Parmi les championnats de deuxième division, 23 (92%) sont professionnels et 2 sont semi-professionnels, tandis que la répartition pour les troisièmes divisions est de 10 championnats professionnels (39%), cinq semi-professionnels (19%) et 11 amateurs (42%).

Cette étude met en lumière un pan important de l’écosystème du football et constitue la base de travail des prochains rapports.

Tout comme les autres publications du département Football professionnel de la FIFA, l’Analyse comparative de la FIFA sur les deuxième et troisième divisions est disponible sur legal.FIFA.com.

Lire également

Analyse comparative de la FIFA sur les Divisions 2 et 3