Arbitrage

Nouveau cycle de préparation pour les arbitres d’élite de la FIFA

New FIFA Elite Referees start preparation in Lisbon
  • Un séminaire pour les arbitres européens d’élite organisé cette semaine à Lisbonne
  • Un plateau de participants mixte réuni par la FIFA
  • Des rencontres similaires prévues pour les autres confédérations en mars et avril

Après l’énorme succès rencontré par la Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™ et la Coupe du Monde Féminine de la FIFA, France 2019™, un nouveau cycle débute maintenant pour les arbitres d’élite de la FIFA. Cette semaine, 26 arbitres – neuf femmes et 17 hommes – issus de 20 pays d’Europe se sont ainsi retrouvés à Lisbonne, la capitale du Portugal, pour un séminaire animé par Pierluigi Collina, président de la Commission des Arbitres de la FIFA, Massimo Busacca, directeur de la sous-division de l’Arbitrage de la FIFA, et une équipe d’instructeurs de la FIFA. 

Au programme, plusieurs sessions théoriques en intérieur, mais aussi des tests physiques et des exercices pratiques sur le terrain, dans le cadre desquels les participants ont été confrontés à des situations de match recréées par des joueurs locaux. Les instructeurs présents leur ont fait part en temps réel de leurs commentaires sur leur positionnement et leurs décisions.

Parmi les principaux sujets abordés lors des sessions théoriques figuraient la lecture du jeu, la condition physique et la santé. Ce séminaire mixte est une nouvelle étape vers l’objectif consistant à uniformiser l’arbitrage des matches au plus haut niveau. 

"Les performances des participants, en particulier lors des sessions pratiques leur ont permis de travailler différents aspects et d’emmagasiner de l’expérience dont ils pourront se servir par la suite", estime Pierluigi Collina.

"Si nous nous entraînons et abordons différentes situations tous ensemble, hommes et femmes réunis, nous allons donner les mêmes réponses aux mêmes problèmes et ainsi atteindre le degré d’uniformité et de cohérence dont nous avons besoin dans les compétitions de la FIFA", juge pour sa part Massimo Busacca. 

Durant leur séjour à Lisbonne, les arbitres ont par ailleurs analysé des vidéos de matches et discuté des moyens de lire le jeu d’un point de vue technico-tactique. 

L’assistance vidéo à l’arbitrage a bien évidemment elle aussi été traitée.

"Le message transmis aux arbitres était clair : nous voulons qu’ils soient prêts et qu’ils prennent les bonnes décisions. C’est pour cela que nous accordons autant d’importance à leur préparation. Et si une grosse erreur se produit, la vidéo est là pour les aider. Depuis qu’elle utilise cette technologie dans ses compétitions, la FIFA a toujours recommandé à ses arbitres d’effectuer une analyse des images au bord du terrain avant de confirmer ou de modifier leur décision initiale. La première décision et la décision finale sont toujours du ressort de l’arbitre. Nous avons beaucoup insisté là-dessus cette semaine", poursuit Collina.

Ce dernier souligne en outre l’importance d’un engagement sans faille. "Comment peut-on se maintenir au plus haut niveau ? En travaillant dur – ni plus, ni moins. Les nouveaux arbitres placés sur la liste provisoire des candidats potentiels pour les prochaines compétitions de la FIFA ont pu afficher leurs progrès, dans tous les domaines. Ils ou elles peuvent nourrir l’espoir de figurer sur la liste finale et ainsi de diriger des matches dans nos deux compétitions phares : la Coupe du Monde et la Coupe du Monde Féminine."

Ce programme de préparation mixte des arbitres FIFA se poursuivra dans les autres confédérations : ceux sélectionnés pour l’AFC, la CAF et l’OFC se retrouveront ainsi à Doha (Qatar) début mars, tandis que les représentants de la Concacaf et de la CONMEBOL bénéficieront d’un séminaire dans la seconde moitié du mois d’avril à Asunción, la capitale du Paraguay.