Football féminin

Les Portugaises montent en gamme

Ana Borges from Portugal 
© imago images
  • Progrès exponentiels du football féminin au Portugal
  • Le pays est à la lutte avec la Russie pour une place à l'EURO Féminin 2022
  • Les Lusitaniennes viennent d'atteindre leur meilleur classement FIFA (30e)

"Ici, nous sommes en contact avec les meilleures joueuses du monde. C'est en quelque sorte 'notre' Coupe du Monde". Ces mots sont ceux de l’ancienne sélectionneuse du Portugal Mónica Jorge, et ils ont été prononcés en 2011 à propos de la Coupe d’Algarve. Organisé sur le sol portugais, ce tournoi était à l’époque une des rares occasions de voir les Lusitaniennes, présentes en tant qu’hôtes, se mesurer aux meilleures équipes du monde. Elles pointaient alors en 43e position du Classement mondial féminin FIFA/Coca-Cola.

Une décennie plus tard, les choses ont changé. Le Portugal se trouve dans le TOP 30 de la hiérarchie mondiale. Et quatre ans après avoir participé à son premier UEFA Euro Féminin aux Pays-Bas, il tente de décrocher un deuxième sésame consécutif pour la compétition. La Selecção das Quinas disputera son match retour de barrage ce 13 avril en Russie, après avoir perdu la première manche 1-0.

"C’est la deuxième fois consécutive que le Portugal se qualifie pour les play-offs, mais cette fois nous nous y sommes parvenus avec de meilleurs résultats en phase de groupes. Nous avons terminé à la deuxième place de notre poule avec un total de 19 points : six matches gagnés, un nul et une défaite face à la Finlande" souligne au micro de FIFA.com Monica Jorge devenue, depuis, responsable du développement du football féminin dans son pays. "L’équipe méritait cette deuxième chance de se qualifier et j’espère sincèrement qu’elle va la saisir".

Certes, une deuxième participation de suite à l’EURO serait évidemment une belle performance pour le Portugal, mais le pays pourra se targuer, quoi qu’il advienne, d’avoir accompli un authentique exploit en matière de football féminin : celui d’avoir hissé la discipline aussi haut en aussi peu de temps. C’est évidemment le fruit d’un travail intensif mené en amont par la fédération portugaise de football.

"Les compétitions ont été nos principaux moteurs. De nouvelles ont vu le jour tant sur le plan national que régional : ainsi un championnat féminin junior a été lancé en 2015 pour les U-19, une Super Coupe féminine a été créée en Août 2016, tout comme la Coupe de la Ligue en 2020…" explique Jorge.

"Nous avons fait de la création de nouvelles équipes notre autre cheval de bataille. Des clubs réputés tels que le Sporting de Lisbonne, le Benfica ou le SC Braga ont notamment créé des sections féminines. Et cela a contribué au développement de notre discipline, qui a eu davantage d’attraits pour les médias, pour les fans et par voie de conséquence pour les sponsors. Enfin, nous avons beaucoup investi dans le coaching et le leadership féminin", poursuit-elle.

Le saviez-vous ?

La fédération portugaise est la première à s’être dotée de sa propre chaîne de télévision. "C’est un outil qui aide au développement du football féminin puisque de nombreux matches de championnat et de Ligue des champions, y sont régulièrement retransmis"

Monica Jorge (Portugal)
© Others

Cristiano & co en exemple

Tout cela a naturellement rejailli sur la sélection, et à cela au niveau de toutes les catégories d’âge. Ainsi, le Portugal a tour à tour atteint la demi-finale de l’EURO U-19 en 2012, puis s’est qualifié pour les phases finales de l’EURO U-17 2014 et 2019, pendant que les A décrochaient leur billet pour l’EURO 2017. "On grandit et on apprend forcément plus vite en affrontant des équipes du TOP 10" résume Jorge.

Si le Portugal a bel et bien comblé une partie de son retard sur les ténors du football féminin, "il reste loin du niveau des meilleurs équipes" tempère-t-elle avant de conclure : "Notre équipe est de plus en plus compétitive, mais elle n’est pas encore en mesure de lutter pour des titres. Il faut qu’elle progresse encore, et cela passe par une qualification pour cet EURO Féminin 2022. Nous sommes sur la bonne voie. Je suis convaincue que nous réussirons un jour à nous hisser au côté des meilleures comme l’a fait notre équipe du Portugal masculine".

Explorer le sujet

Articles recommandés

Paige Satchell of New Zealand poses for a portrait 

Australie/Nouvelle-Zélande 2023

Un rêve mondial pour les étoiles locales

12 avr. 2021

Svenja Fölmli ( 17 Switzerland) 

Football féminin

Fölmli et la Nati prêtes pour le défi

08 avr. 2021

Tous les buts d'Eugénie Le Sommer en Coupe du Monde de la FIFA

Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2019™

Tous les buts d'Eugénie Le Sommer en Coupe du Mond...

07 avr. 2021