Communiqué de presse

Fédération Internationale de Football Association

FIFA-Strasse 20 - P.O. Box - 8044 Zurich - Switzerland

Tel: +41-(0)43-222 7777

Le football contre le Covid-19

Olli Rehn confirmé en tant que président du comité de pilotage du plan d’aide contre le Covid-19

Dans son allocution au congrès de la Fédération Finlandaise de Football (SPL-FBF) ce week-end, Olli Rehn, qui a récemment été confirmé à la tête du comité de pilotage du plan d’aide contre le Covid-19, a exposé la réponse de la FIFA vis-à-vis de la pandémie et souligné les principales réformes mises en œuvre par l’instance dans le domaine de la gestion financière, de l’éthique et de la bonne gouvernance. Spécialisé dans la politique économique et la gouvernance, Olli Rehn dispose d’une expérience considérable acquise en Finlande et au niveau de l’Union européenne. Il est actuellement Gouverneur de la Banque de Finlande, membre du Conseil des gouverneurs de la Banque centrale européenne et ancien vice-président de la Commission européenne.

Il est également vice-président indépendant de la Commission de Gouvernance de la FIFA depuis 2017, et à ce titre, il suit de près les réformes entreprises par l’organisation ces dernières années. "La FIFA a parcouru un long chemin depuis la grave crise de corruption de 2015, qui a été l’aboutissement de plusieurs années - voire plusieurs décennies - de problèmes. Ces dernières années, sous la direction de son Président, Gianni Infantino, la FIFA s’est concentrée avant tout sur sa réforme en suivant des règles éthiques durables et des principes de bonne gouvernance. En tant que vice-président de la Commission de Gouvernance de la FIFA depuis 2017, j’ai été témoin de l’avancée de ces réformes. Je les ai également influencées lorsque j’étais en mesure de le faire, bien évidemment.

De plus, l’inspection et le contrôle des fonds destinés au développement du football ont été portés à un niveau professionnel approprié. Si cela augmente parfois le travail administratif dans les associations membres, c’est néanmoins indispensable pour garantir l’utilisation à bon escient des fonds, à savoir pour le développement du football. La FIFA est aujourd’hui une organisation très différente de celle d’il y a cinq ans et il n’existe aujourd’hui plus aucun fondement ou élément permettant de porter de vagues accusations", a-t-il indiqué.

Centre de ressources COVID-19

Lire également

Centre de ressources COVID-19

Réagissant à l’ouverture récente d’une enquête concernant les rencontres du Président de la FIFA, Gianni Infantino, avec le procureur général suisse, Olli Rehn a déclaré : "Avant toute chose, il faut savoir que la FIFA a été obligée de coopérer avec les autorités et il est important de garder à l’esprit qu’il y avait - et qu’il y a toujours - une vingtaine d’enquêtes en cours auprès du bureau du procureur général suisse dans lesquelles la FIFA est une partie lésée. Plus de quarante condamnations pénales ont même été prononcées, essentiellement aux États-Unis. Ainsi, la corruption a été assainie et l’entretien susmentionné avait précisément cet objectif. Quant à la coopération de la FIFA avec les autorités et le procureur général, je ne trouve rien d’injustifiable à cet égard puisque cela ne va pas à l’encontre de l’État de droit ni de dispositions constitutionnelles."

Le nouveau président du comité de pilotage du plan d’aide de la FIFA contre le Covid-19 a résumé l’approche de la FIFA vis-à-vis de cette crise sans précédent : "La FIFA a placé la santé au centre de ses priorités, comme elle se devait de le faire. Lorsque cette situation a atteint son paroxysme, au début du printemps, toutes les 211 associations membres de la FIFA - sauf quatre - avaient cessé [de jouer au football]... Au nom de la solidarité, la FIFA a commencé à agir afin d’aider à atténuer les conséquences dont souffrent les associations et les clubs ainsi que d’autres parties prenantes du football. Grâce aux importantes réformes économiques et administratives qui ont été menées à bien au sein de la FIFA, l’instance repose aujourd’hui sur de solides fondations financières. Ces ressources seront à présent utilisées pour aider notre sport à se remettre de la crise du coronavirus."

Rehn a également donné un aperçu du nouveau plan d’aide : "Au cours du printemps et de cet été, nous avons préparé le plan d’aide de la FIFA contre le Covid-19. Au total, 1,5 milliard de dollars américains seront distribués afin de soutenir la grande famille du football mondial. J’ai moi-même participé à la création de ce plan en tant que membre de la Commission de Gouvernance. Ce soutien, et le système à travers lequel il sera fourni, s’apparente à l’aide apportée par l’Union européenne dans la mesure où il sera financé via les solides réserves et la note de crédit de tout premier ordre de l’instance, la distribution des fonds se faisant à la fois sous forme d’aide directe et sous forme de prêts, lorsque les associations membres en feront la demande."

Rehn a conclu son intervention par un message d’espoir : "Le comité de pilotage nouvellement créé, qui est un organe entièrement indépendant, suivra et contrôlera l’exécution du plan d’aide, sa gestion économique, ainsi que sa mise en œuvre effective et en bonne et due forme dans toutes les parties du monde. La FIFA m’a nommé président de ce comité la semaine dernière. J’espère qu’avec la coopération du monde entier - et notamment celle de la Finlande - nous serons en mesure de limiter au maximum les dégâts que la crise du coronavirus aura causés au football."

Articles recommandés