Communiqué de presse

Fédération Internationale de Football Association

FIFA-Strasse 20 - P.O. Box - 8044 Zurich - Switzerland

Tel: +41-(0)43-222 7777

Développement

Plus de 200 associations membres participeront au programme de développement des talents de la FIFA 

  • Pour Arsène Wenger : "Le programme vise à donner sa chance à chaque talent"
  • Analyse détaillée de l’écosystème du football dans les associations membres
  • Mise en œuvre du programme par des experts renommés

Plus de 200 associations membres de toutes les confédérations se sont inscrites au tout premier programme de développement des talents de la FIFA, un chiffre inédit dans l’histoire des initiatives lancées par l’instance dirigeante du football mondial dans ce domaine. La liste comprend, entre autres, les derniers vainqueurs des épreuves reines du football masculin et féminin, la France et les États-Unis, ainsi que des associations membres qui ne se sont encore jamais qualifiées pour une compétition de la FIFA.

Lancé en janvier 2020 par Arsène Wenger, directeur du Développement du football mondial de la FIFA, le programme vise à fournir aux associations membres une analyse détaillée de leur écosystème de haute performance dans le football masculin et féminin – à savoir leurs équipes nationales, leurs ligues nationales, leurs projets de détection et leurs académies – afin que chaque jeune talent ait la possibilité de réaliser son potentiel.

"Le monde entier s’est inscrit au programme de développement des talents de la FIFA. Nous sommes très fiers du nombre élevé de participants et de la confiance que toutes ces associations membres nous accordent. Cette confiance implique toutefois des responsabilités : nous devons être rapides, utiles, bien informés et efficaces", a déclaré Wenger.

"Le succès du programme repose sur une bonne communication et une analyse minutieuse des besoins de chaque fédération. Cela nous permettra d’élaborer un rapport et d’apporter un soutien sur mesure. Nous souhaitons également créer des opportunités, par exemple par le biais de modèles de bonnes pratiques, grâce auxquelles les associations membres peuvent apprendre les unes des autres et mener une réflexion originale conforme à leur contexte particulier", a-t-il ajouté.

En ces temps de pandémie de Covid-19, la santé constitue évidemment la priorité n°1. Aussi les outils en ligne devraient-ils jouer un rôle clé dans la mise en œuvre par la FIFA de son programme de développement des talents.

Un groupe de 30 experts de la FIFA, comprenant notamment April Heinrichs, ancienne sélectionneuse de l’équipe nationale féminine des États-Unis, Steve McClaren, ancien sélectionneur de l’équipe nationale masculine d’Angleterre et Ged Roddy, ancien directeur du développement du football de la Premier League, a réalisé des évaluations à distance au lieu des visites sur site initialement prévues. Sur la base des enquêtes et entretiens en ligne, il rédigera un rapport à destination de chaque association membre incluant une présentation de leur écosystème technique.

"Grâce à la technologie, le football est en mesure de rester uni malgré la distance. Nous avons reçu de nombreux commentaires positifs de la part des associations membres, lesquelles se sont notamment déclarées impatientes de commencer. Le football a une énorme responsabilité d’un point de vue éducatif. Le programme de développement des talents de la FIFA vise à donner sa chance à chaque enfant du monde qui veut jouer au football et lui permettre de progresser et de vivre des expériences positives. J’espère que le programme pourra aider les enfants à devenir des joueurs de haut niveau ou, en tout cas, leur donner au moins la possibilité de suivre leurs rêves et de pratiquer ce sport qu’ils aiment", a conclu Arsène Wenger.

En 2021, la FIFA s’attachera à mettre en place des programmes techniques sur mesure pour chaque association membre afin de résoudre tout problème potentiel et de maximiser les avantages comparatifs propres à chaque association membre.

Arsene Wenger in Doha

James Johnson, Directeur général, Fédération Australienne de Football (FFA)

"La Fédération Australienne de Football (FFA) a hâte de collaborer avec la FIFA, ses experts et d’autres associations membres dans le cadre du programme de développement des talents, une initiative qui complète parfaitement d’autres projets actuellement menés par la FFA. Dans notre récente publication intitulée 'XI Principles for the future of Australian football' (XI principes pour l’avenir du football australien), nous insistons sur l’importance du développement du football de jeunes, des parcours des joueuses et joueurs ainsi que des structures des compétitions, et nous soulignons notre volonté de créer les meilleurs environnements possibles pour la formation des entraîneurs dans notre pays.

Le nouveau programme de développement des talents de la FIFA nous donnera accès à un rapport technique complet sur notre écosystème du football grâce auquel nous pourrons nous situer par rapport aux autres associations membres impliquées dans le programme. Ces informations s’ajouteront à celles dont disposent déjà nos dirigeants et notre personnel technique, contribuant ainsi à une prise de décision plus éclairée au niveau local et à une meilleure préparation de notre avenir au niveau mondial."

Patrice Flaccadori, Directeur technique, Fédération Tahitienne de Football (FTF)

"Ce programme est très important pour la Fédération Tahitienne de Football car il peut nous permettre d’accroître la professionnalisation de nos membres. Le contexte particulier (situation géographique, démographie, niveau de développement, etc.) au sein duquel nous évoluons contraint notre fédération à évaluer chaque année tous ses programmes, notamment l’organisation de nos programmes de performance (élite).

Les différents questionnaires envoyés permettent de faire un état des lieux et de mesurer l’écart entre une situation initiale, les objectifs identifiés et le résultat final.

Ceux-ci offrent également des idées ou pistes de réflexion sur les possibilités d’évolution des structures, comme l’importance de la formalisation d’un plan de développement, du suivi longitudinal des joueurs, de l’organisation des délégations (fiches de missions), des programmations et/ou périodisations, etc.

En somme, ce programme est pertinent car il contribue à notre structuration."

Roberto Martínez, Sélectionneur et directeur technique, Union Royale Belge des Sociétés de Football Association (URBSFA)

"En tant que fédération, nous avons toujours favorisé l’ouverture et le partage à tous les niveaux du football. Après plusieurs expériences positives en termes de partage de projets à l’échelle nationale, nous sommes parfaitement conscients des bénéfices que cela peut apporter, notamment vis-à-vis de l’articulation des différents projets dans le cadre du développement des joueurs et du football amateur et professionnel. C’est pour cette raison que nous sommes si impatients de participer à cette initiative de la FIFA, qui pourrait engendrer des résultats extraordinaires dans l’ensemble du monde du football. Cette initiative commune à l’ensemble des associations membres pourrait dessiner un nouvel avenir où aucun talent ne serait laissé sur la touche."

Lucía Mijares Martínez, Directrice du développement sportif, Fédération Mexicaine de Football (FMF)

"Le programme de développement des talents de la FIFA est une initiative extrêmement utile pour comprendre où nous nous situons en termes de talents au niveau national et pour identifier comment nous pouvons continuer d’évoluer afin d’atteindre nos objectifs sportifs, stratégiques et de développement. Cela comprend le renforcement de nos compétitions ainsi que le renforcement de la formation des entraîneurs et des joueurs, le but étant de donner sa chance à chaque talent."

Etienne Sockeng, Directeur technique adjoint, Fédération Camerounaise de Football (FECAFOOT)

"Ce programme nous permettra d’améliorer notre pratique du football et d’améliorer la détection des talents. Depuis mai 2020, nous travaillons avec des experts de la FIFA sur plusieurs projets, tels que les structures d’entraînement pour les jeunes joueurs et notre technologie de rétention des talents, afin de réduire la marge d’erreur et permettre à chaque jeune garçon et jeune fille de jouer et d’évoluer."

Diogo Netto, Responsable du développement durable et de la responsabilité sociale, Fédération Brésilienne de Football (CBF)

"C’est un grand honneur pour la Fédération Brésilienne de Football (CBF) de pouvoir participer à ce programme de la FIFA.

La CBF est toujours à l’écoute des sujets abordés par la FIFA et s’engage pleinement à investir dans le développement du football brésilien masculin comme féminin. Nous sommes impliqués dans de nombreuses activités qui couvrent divers domaines, tels que la formation des professionnels, les compétitions de football de base, les équipes nationales, les programmes de responsabilité sociale, etc.

La CBF est parfaitement consciente de l’importance de son rôle dans la société brésilienne. Par conséquent, l’analyse de l’écosystème du football national nous permettra d’inscrire dans la durée notre héritage en matière de développement des talents."

Articles recommandés