Gourvernance

Le Président Infantino et le Conseil de l’Europe évoquent la poursuite de leur collaboration

Lord Foulkes of Cumnock and FIFA President Gianni Infantino
© FIFA.com

Le Président de la FIFA, Gianni Infantino, a mené des discussions fructueuses par visioconférence avec Lord George Foulkes of Cumnock, membre de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe, qui travaille actuellement à la rédaction d’un nouveau rapport sur la gouvernance du football. Ces discussions ont été l’occasion d’aborder de nombreuses questions essentielles pour la société, dans lesquelles la FIFA et le football peuvent jouer un rôle important.

"Nous avons échangé de manière très constructive dans le contexte du rapport que Lord Foulkes publiera prochainement, et j’ai été ravi de voir que la FIFA et le Conseil de l’Europe partagent les mêmes objectifs et priorités et peuvent ainsi continuer de travailler main dans la main, notamment en matière de lutte contre la corruption, de promotion de la bonne gouvernance et de protection des droits humains", a déclaré le Président Infantino. "Il est clair que le football a un rôle à jouer face à diverses problématiques de notre société, et qu’il peut être un vecteur de changement social positif. Nos deux organisations travaillent ensemble depuis la signature d’un protocole d’accord en 2018, et Lord Foulkes et moi-même avons convenu que nos efforts devraient être intensifiés dans le cadre d’un nouveau plan de coopération pour les années à venir."

"La FIFA a effectué de gros progrès ces dernières années, et peut solidement s’appuyer sur des réformes effectuées en profondeur", a pour sa part commenté Lord Foulkes. "Je salue l’engagement de la FIFA et les mesures concrètes qu’elle a su adopter pour améliorer la gouvernance du football en matière de droits humains, de même qu’en matière de protection des enfants et particulièrement l’initiative visant à créer un Centre international pour un sport sûr. Il reste néanmoins beaucoup de chemin à parcourir, ce dont la FIFA a pleinement conscience, par exemple en matière d’égalité des sexes. Mais j’ai confiance en la FIFA et en son Président, qui sauront tenir leurs engagements et continuer à travailler pour améliorer la gouvernance et aussi renforcer la solidarité dans le monde du football. C’est une institution crédible et un partenaire fiable avec lequel nous nous efforcerons de relever certains des défis auxquels fait face notre société."

Les discussions ont porté en particulier sur la réforme du système des transferts initiée par la FIFA, que Lord Foulkes a indiqué soutenir, notamment quant au principe et aux motivations du processus entamé pour la rédaction d’un nouveau règlement des agents – qui aspire à davantage de transparence et de responsabilité ainsi qu’à une meilleure redistribution de l’argent au sein de la pyramide du football.

Lors de cet entretien, il a également été question des mesures mises en place pour améliorer les droits du travail au Qatar dans le cadre de la Coupe du Monde de la FIFA à venir, et, après avoir reconnu que des réformes majeures avaient été initiées, Lord Foulkes a apporté son soutien à l’engagement de la FIFA pour étendre l’amélioration des conditions des travailleurs au-delà des sites de la Coupe du Monde.

Enfin, le Président de la FIFA ayant réitéré son appel à la création d’un Centre international pour un sport sûr dans l’optique de combattre efficacement les problèmes de maltraitance dans le sport, Lord Foulkes l’a assuré de son soutien et a ajouté que les instances sportives et les autorités gouvernementales devaient unir leurs forces afin que ce projet d’importance puisse voir le jour dès que possible.