Communiqué de presse

Fédération Internationale de Football Association

FIFA-Strasse 20 - P.O. Box - 8044 Zurich - Switzerland

Tel: +41-(0)43-222 7777

La FIFA

Quatre ans après, l’héritage d'Afrique du Sud 2010™ est toujours bien vivant

South Africa players sing as they come into the stadium for the warm up
© Getty Images

Quatre ans après le coup de sifflet final au Soccer City Stadium de Johannesburg, la promesse de la FIFA selon laquelle les Sud-Africains continueraient à bénéficier des retombées financières de la Coupe du Monde de la FIFA 2010™ sur le long terme est devenue une réalité.

En septembre 2014, 82 millions de rands sud-africains avaient déjà été dépensés pour un certain nombre de projets dans le développement du football, l’éducation et le renforcement des capacités, ainsi que la santé. En même temps, le fonds a généré 72 millions de rands d’intérêts, conformément à l’objectif du fonds de devenir une source de financement autonome qui continuera à profiter aux Sud-Africains, et en particulier à la communauté footballistique du pays sur le long terme. Au total, 450 millions de rands, soit 65 millions de dollars (US) à l’époque, avaient été transférés à la suite de la Coupe du Monde de la FIFA™ au fonds d’héritage 2010.

Le13 novembre 2014, lors de leur cinquième conseil d’administration qui s’est déroulé au High Performance Centre de l’Université de Pretoria - lequel avait servi en 2010 de camp de base à l’équipe d’Argentine -, les administrateurs du fonds, sous la présidence de Danny Jordaan, président de la Fédération Sud-Africaine de Football (SAFA), ont examiné les objectifs atteints par les premières bourses accordées depuis janvier 2013, et ont parlé des prochains créneaux de candidatures publiques.

Le High Performance Centre est l’un des bénéficiaires du fonds et se focalise sur le développement du football féminin au niveau professionnel, incarné par les joueuses actuelles et à venir de l’équipe nationale féminine sud-africaine, les Banyana Banyana. En termes généraux, l’une des priorités du fonds est le développement du football chez les jeunes.

L’un des prochains grands projets dont le principe a été approuvé par le fonds est l’achat du terrain pour le nouveau centre technique de la SAFA, qui sera annoncé en temps voulu. Ce centre technique sera la plateforme du développement du football sud-africain. Non seulement il comprendra des infrastructures d’entraînement pour toutes les équipes nationales, mais il fournira également un accès à l’éducation pour les jeunes joueurs.

"Les résultats du fonds d’héritage présentés aujourd’hui montrent que nous avons tenu notre promesse selon laquelle la Coupe du Monde de la FIFA 2010 créerait des initiatives de développement social et humain à long terme et durable par le biais du football dans le pays hôte. L’héritage doit être mesuré sur le long terme et être planifié de façon très approfondie. Le Fonds d’héritage est un exemple parfait de ce genre d’initiative. À la FIFA, nous sommes satisfaits du processus et de son résultat, mais la chose la plus importante est que cela continue. Je suis particulièrement heureux que, sous la forme du futur centre technique, nous ayons été capables d’identifier un projet emblématique qui mènera la communauté footballistique d’Afrique du Sud à la réussite, à la fois sur le terrain et en dehors, et nous permettra d’atteindre ainsi notre objectif de développer le football pour tous", a expliqué le membre du conseil d’administration et Secrétaire Général de la FIFA, Jérôme Valcke.

Danny Jordaan s’est déclaré heureux de rapporter "des progrès énormes dans le football sud-africain pour la période 2013-2014. Nos sélections nationales juniors U-17 et U-20 se sont qualifiées pour les Championnats de la CAF organisés respectivement au Niger et au Sénégal, tandis que les Banyana Banyana se sont qualifiées pour le Championnat féminin d’Afrique en Namibie. Des jeunes joueurs des équipes juniors ont maintenant intégré l’équipe nationale senior (Bafana Bafana), à l’image d’Ayabulela Magqwaka, Dumisani Msibi, Rivaldo Coetzee et Fagrie Lakay. Ces joueurs ont progressé à travers les championnats U-17 et U-19, qui ont tous été financés par le fonds d’héritage. Les championnats féminins et masculins U-13 et U-15 ont également été renforcés sur une base nationale grâce aux financements du Fonds d’héritage".

Amanda Dlamini, milieu de terrain de la sélection féminine sud-africaine, a ajouté : "Le football féminin dans mon pays traverse une phase de transformation au cours de laquelle beaucoup de ressources ont été investies pour améliorer les conditions standards. L’une de ses initiatives a été le soutien que nous avons reçu par le biais du fonds d’héritage de la Coupe du Monde 2010, qui nous a permis de bénéficier d’infrastructures et d’équipements de classe mondiale. Cela aura des avantages à long terme pour la pérennité du football féminin en Afrique du Sud".

Les allocations accordées par le Fonds comprennent :
42,997 millions de rands pour le développement des ligues de football au niveau U-13, U-15 et U-17 dans les 311 associations de football locales en Afrique du Sud ;
18,33 millions de rands pour développer le football féminin (6,93 millions de rands pour le développement de joueuses d’élite au High Performance Centre de Pretoria, et 11,4 millions de rands pour le développement des championnats régionaux féminins) ;
10 millions de rands pour les campagnes de qualification des sélections de jeunes de la SAFA pour les tournois internationaux majeurs ;
13,75 millions de rands à des ONG qui utilisent le football pour apporter des changements positifs dans les communautés, dont 7,66 millions de rands aux ONG hôtes dans les vingt centres Football for Hope à travers tout le continent africain (les statuts du fonds stipulent que la portée géographique des activités s’étend aux pays d’Afrique où les "20 Centres pour 2010" sont situés);
3,6 millions de rands pour la fédération sud-africaine de football en salle pour mettre sur pied le championnat national de futsal ;
860 sacs d’héritage contenant du matériel de football pour les clubs et les écoles dans toute l’Afrique du Sud, pour une valeur de 5,85 millions de rands;
0,8 million de rands sous forme de bourses aux candidats méritants pour poursuivre leurs études dans le domaine qu’ils ont choisi et contribuer à un développement plus poussé du football.

Le prochain créneau de candidatures publiques débutera le 20 novembre sur www.2010legacytrust.com et restera ouvert jusqu’à la mi-décembre. Pour garantir la responsabilité et la conformité, tous les projets récompensés doivent faire parvenir à l’administration du fonds un rapport d’avancement. En outre, ces projets sont administrés et audités par deux des plus grands cabinets comptables indépendants du monde, à savoir KPMG et Ernst & Young.

 

Documents connexes

Explorer le sujet

Articles recommandés