Journée mondiale de l'eau

Une vague de passion pour de précieuses gouttes d'eau

World Water Day
© Others
  • La Journée mondiale de l'eau est célébrée tous les ans, le 22 mars
  • Thème de l'année 2020 : eau et changement climatique
  • La passion pour le football est un outil pour améliorer l'accès à l'eau

Depuis quelques semaines, la question du lavage des mains occupe une place centrale dans notre vie quotidienne, en raison de l'épidémie de coronavirus, ou COVID19.

"Cela commence avec les mains", explique Mauricio Pochettino dans une vidéo réalisée par la FIFA, en collaboration avec l'Organisation mondiale de la santé (OMS). "Veuillez s'il vous plaît les laver fréquemment, avec du savon ou une solution hydroalcoolique. Ces lavages fréquents à base d’eau et de savon ou, mieux encore, de gel hydroalcoolique, auront pour effet de détruire les virus présents sur vos mains. Le geste est simple, mais essentiel."

Cette situation exceptionnelle est aussi là pour nous rappeler que l’eau est notre bien le plus précieux. La Journée mondiale de l’eau, qui a lieu tous les ans le 22 mars, a vocation à sensibiliser le public à cette question. "Cette journée nous propose de célébrer les bienfaits de l’eau, mais elle attire également notre attention sur la situation des quelque 2,2 milliards d’individus qui vivent sans accès à l’eau potable. Il est donc nécessaire de prendre des mesures pour répondre à cette crise mondiale de l’eau", explquent les Nations unies, à l’origine de la création de cette journée en 1993.

"Le thème de cette année est l’eau et le changement climatique. Ces deux sujets sont inextricablement liés. La campagne montre de quelle façon notre consommation d’eau peut contribuer à réduire les inondations, les sécheresses, les pénuries et la pollution. Nous pouvons devenir des acteurs de la lutte contre le changement climatique. En nous adaptant aux effets du changement climatique sur l’eau, nous protégerons la santé et nous sauverons des vies. En utilisant l’eau de façon plus responsable, nous limiterons les émissions de gaz à effet de serre."

Indépendance et dignité

Le football et de nombreux sportifs du monde entier ont choisi d’apporter leur soutien à cette cause, à commencer par Neven Subotic. International serbe à 36 reprises, le défenseur de l’Union Berlin construit des puits et des installations sanitaires en Éthiopie. "Nous vivons dans une société diverse et mondialisée. Les personnes qui habitent dans les pays riches ont souvent l’impression que la vie est dure. Ils oublient que beaucoup d’autres gens donneraient cher pour avoir ce genre de ‘problèmes’", explique le joueur de 31 ans à AZ.

L’accès à l’eau potable, aux installations sanitaires et à l’hygiène n’est pas seulement la base d'une vie saine, mais aussi et surtout le premier pas vers l’indépendance. C’est le principe à l’origine du projet 100%Wash, soutenu par sa fondation. "Le droit des habitants des régions rurales d’Éthiopie à accéder à l’eau potable est rétabli. Désormais, ils n’ont plus à boire dans les mêmes flaques que les animaux. Ils disposent de leurs propres sources d’eau et retrouvent ainsi une certaine dignité. Tous ceux qui ont contribué à ce projet ressentent une immense fierté. Un vieil homme, qui aurait pu être mon grand-père, m’a dit un jour que, grâce aux puits, il avait eu pour la première fois le sentiment d’être un homme. C’est le genre d’expérience qui change un homme. Rien que d’en parler, j’en ai la chair de poule."

Le football au service de l'éducation

Depuis 2012, le projet Football for Water fournit à plus de 600 écoles des installations sûres et durables pour l’eau potable et les sanitaires. Cette initiative a permis d’améliorer les habitudes en matière d’hygiène de 520 000 enfants et de leurs familles au Ghana, au Mozambique et au Kenya.

"Notre programme fournit de l’eau potable et des installations sanitaires aux écoles, afin que les élèves et leurs familles disposent d'un accès à des équipements sécurisés. Nous essayons également de sensibiliser les enseignants et les notables aux questions d’hygiène et de santé. Nous dispensons des formations aux enseignants, pour leur apprendre à mettre le sport en général et le football en particulier au service de l’éducation et du transfert des connaissances. On apprend toujours plus facilement en s’amusant", note Johan van Geijn, responsable de Football for Water, au micro de FIFA.com.

"En tant qu’instance dirigeante du football mondial, la FIFA a la possibilité de sensibiliser un large public à ces questions. Elle dispose pour ce faire de sa propre fondation, qui finance des projets axés autour du football. Quand l’éducation traditionnelle peine à faire passer son message, il arrive que le football se montre plus efficace. Des joueurs de haut niveau font souvent figure de modèles. Ils peuvent mettre en avant certains comportements et, parallèlement, encourager les entraîneurs et les personnalités locales à organiser de bonnes séances d’entraînement ou des tournois. Ces activités sont l’occasion d’informer les enfants sur les modes de vie sains ou les règles d’hygiène. Grâce à une meilleure hygiène, les enfants sont moins malades. Ils manquent moins de jours de classe. Les jeunes filles ne s’absentent plus pendant leurs règles. Il ne s’agit là que de quelques résultats concrets obtenus par Football for Water."

Les footballeurs ne sont pas les seuls à mener ce combat. De nombreuses personnalités se sont engagées pour donner un accès à l’eau aux populations africaines. Parmi elles :

L’Agenda 2030 pour le développement durable, adopté le 25 septembre 2015 lors du sommet des chefs d’États et de gouvernement de l’ONU, représente un progrès significatif dans le secteur de la coopération internationale.

En adoptant 17 Objectifs de développement durable, la communauté internationale a, pour la première fois, défini un catalogue de buts universels sur une durée déterminée. Ces objectifs englobent les trois dimensions du développement durable. Au cours des prochaines décennies, ils devraient avoir un impact considérable sur la coopération internationale dans des domaines politiques importants.

"L’une des principales ambitions de la Journée mondiale de l’eau est de contribuer à l’Objectif 6 pour le développement durable : eau propre et assainissement", conclut Machtelt Oudenhuijzen.

Articles recommandés

deaf starlets fc

#WeLiveFootball

Créativité, unité et ubuntu

10 mars 2020