Football féminin

Akide prédit un avenir radieux à l'Afrique

Francisca Ordega and Onome Ebi of Nigeria celebrate
© Getty Images

L'ancienne internationale nigériane Mercy Akide estime que l'Afrique peut légitimement espérer être représentée en demi-finales de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA, Canada 2015™.
Akide, qui compte trois participations à l'épreuve suprême version dames à son actif, était présente le week-end dernier à Johannesburg pour assister à la conférence FIFA/CAF sur la Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2011™.

La réunion sud-africaine marque le début d'une série de rendez-vous consacrés au développement du football féminin à travers le monde. La conférence FIFA/AFC sur la Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2011™ lui succédera du 6 au 8 décembre à Kuala Lumpur, en Malaisie. La conférence FIFA/CONCACAF prendra le relai du 26 au 29 janvier 2012, suivie de la conférence FIFA/UEFA en mars.  

Le programme du week-end a permis de revenir sur les raisons du succès de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2011™ à travers une analyse globale du tournoi. Par ailleurs, les participants se sont intéressés à l'état du football féminin en Afrique, aux progrès techniques et aux tendances actuelles, à travers de nombreux débats.  

De grands noms du football féminin mondial avaient fait le déplacement à Johannesburg pour assister à cette conférence très attendue : la sélectionneuse anglaise Hope Powell était présente, tout comme Eiji Ueda, président du comité féminin de la Fédération japonaise de football, et Hiroyuki Horino, sélectionneur-adjoint de l'équipe féminine du Japon.  

Bien entendu, plusieurs footballeuses africaines ont eu l'occasion de s'exprimer tout au long du week-end. "Cette conférence nous a permis d'en apprendre plus sur ce qui se fait dans les autres pays et sur d'autres continents. C'est très important à nos yeux", estime Akide pour  qui un événement de cette ampleur devrait avoir des répercussions positives sur le niveau des techniciennes en Afrique

Le futur appartient à l'Afrique *
Les récentes performances du Nigeria et la Guinée équatoriale ne sont évidemment pas passées inaperçues. Quelques mois après l'irruption du Nigeria en demi-finale de la Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA, le football féminin africain semble avoir franchi un palier. Akide assure que les conditions sont réunies pour qu'une formation africaine se glisse dans le dernier carré de Canada 2015. "Je crois que nous ne sommes plus très loin des autres nations", confie-t-elle au micro de *
FIFA.com
. "Je suis convaincue qu'il y aura une équipe africaine en demi-finale de la Coupe du Monde dans quatre ans. Prenez la Guinée équatoriale, par exemple. Il y a encore peu de temps, personne ne connaissait cette équipe. Aujourd'hui, elle fait partie des acteurs qui comptent dans le football féminin. Il y a aussi des pays comme le Nigeria, le Cameroun et le Ghana. L'Afrique du Sud a investi beaucoup d'argent dans le football féminin. Il y a donc fort à parier qu'elle devrait vite rattraper son retard."

Si l'Afrique produit régulièrement des joueuses de grand talent, aucune équipe issue du Continent Mère n'a encore réussi à forcer les portes des demi-finales du grand rendez-vous mondial. "C'est une situation que je ne m'explique pas. Ce n'est pourtant pas la qualité qui nous fait défaut", poursuit Akide, première footballeuse africaine à avoir évolué chez les professionnelles aux États-Unis. "C'est pour cela que je me dis que nous devrions prendre le temps de bien analyser notre situation. Il faut comprendre ce qui limite notre progression sur la scène internationale."

Akide invite les équipes africaines à s'inspirer de l'exemple du Japon. Au terme d'une montée en puissance parfaitement maîtrisée, les *Nadeshiko *ont remporté la première Coupe du Monde Féminine de la FIFA™ de leur histoire. "En Afrique, beaucoup d'entraîneurs ne possèdent pas les connaissances nécessaires pour remporter des titres. Il faut mieux former nos techniciens. Nos joueuses sont naturellement douées mais nous devrions peut-être regarder de plus près comment les Japonais s'y sont pris. Je crois que la clé de nos succès à venir réside dans le domaine technique et tactique."

Explorer le sujet

Articles recommandés

Portraits de l'équipe Nigériane

Coupe du Monde Féminine de la FIFA™

Portraits de l'équipe Nigériane

24 juin 2011

Allemagne 2011 - Guinée Equatoriale

Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2011™

Allemagne 2011 - Guinée Equatoriale

04 juil. 2011

Canadian players celebrate

Football féminin

Un mois au féminin : octobre 2011

31 oct. 2011

Anonman of Equatorial Guinea reacts

Football féminin

Anonman, le diamant de Potsdam

27 oct. 2011