UEFA EURO U-19 Féminin

Aleixandri veut chanter encore la même mélodie

Laia Aleixandri (C) of Spain is challenged by Jun Endo and Asato Miyagawa of Japan
© Getty Images
  • L'Espagne et Laia Aleixandri visent un 3ème sacre consécutif à l'UEFA EURO U-19
  • La compétition aura lieu du 16 au 28 juillet
  • 4 places à prendre pour la Coupe du Monde Féminine U-20 de 2020

Comme beaucoup de fans, du 7 juin au 7 juillet, Laia Aleixandri a suivi de près – depuis le canapé familial – la Coupe du Monde Féminine de la FIFA. "Je crois que j'ai vu tous les matches et j'y ai pris beaucoup de plaisir. Ça a été une très belle Coupe du Monde." Entre les matches, Aleixandri a pris le temps d'envoyer des messages d'encouragement et de soutien à ses coéquipières de la sélection espagnole.

Certaines joueuses présentes à France 2019 sont également ses partenaires en club, à l'Atlético de Madrid. Elle en a côtoyé d'autres lors de ses débuts récents en équipe A contre le Cameroun, rencontre au cours de laquelle elle a marqué un but ; et avec les trois benjamines des 23 internationales espagnoles présentes en France – Patri Guijarro, Aitana Bonmatí et Lucía García –, elle a été vice-championne du monde U-20 il y a presque un an.

"Ce sont des coéquipières très proches de nous et elles sont un exemple à suivre en termes d'enthousiasme, d'effort et de sacrifice pour se faire une place dans l'équipe senior." Par ce 'nous', Aleixandri fait référence à l'équipe U-19 espagnole dont elle est capitaine et qui cherchera, à partir du 16 juillet, à remporter son troisième UEFA EURO U-19 consécutif ainsi que l'une des quatre des places de l'UEFA pour la Coupe du Monde U-20 l'an prochain.

Laia Aleixandri en bref

  • 18 ans, défenseuse centrale polyvalente (elle peut jouer dans le couloir gauche et dans l'axe)
  • Qualités : ressort parfaitement les ballons et possède une excellente vision du jeu. Combine de belles qualités techniques et physiques.
  • Ses modèles : Virginia Torrecilla et Xavi Hernández
  • Leader de la défense de l'Atleti vainqueur de la Liga en 2019
  • Elle a fait ses débuts en équipe d'Espagne senior le 17 mai dernier à l'occasion d'un match remporté contre le Cameroun (4-0)
  • Palmarès avec la Rojita : EURO U-17 : vainqueure en 2015 et finaliste en 2016 et 2017 ; troisième de la Coupe du Monde U-17 en 2016 et finaliste de la Coupe du Monde U-20 en 2018.

Un rapide coup d'œil sur le palmarès d'Aleixandri avec l'Espagne permet de constater qu'il lui reste un vide à combler : la Catalane n'a en effet encore jamais disputé l'UEFA EURO U-19 à ce jour. "Plusieurs joueuses de ma génération ont les mêmes médailles et nous le disent souvent, l'or nous tend les bras et c'est l'heure de le saisir. On va tout faire pour. En plus, le tournoi donne quatre places qualificatives pour la Coupe du Monde. C'est un plus."

Un défi de taille

En raison de l'expérience accumulée et des récents succès de cette génération, l'Espagne est l'une des équipes favorites pour le titre. Parmi les 20 membres de l'équipe, 8 ont été championnes du monde U-17 et/ou vice-championnes du monde U-20. Mais le chemin vers l'or tant convoité sera compliqué. "Cette phase de groupes sera l'une des plus difficiles que j'aie connues jusqu'à présent", admet-elle. "Nous y allons avec l'idée de passer la phase de groupes et de voir ensuite." La première étape sera la Belgique, le 16 juillet.

La composition des groupes

GROUPE A GROUPE B
🏴󠁧󠁢󠁳󠁣󠁴󠁿 Ecosse 🏴󠁧󠁢󠁥󠁮󠁧󠁿 Angleterre
🇳🇱 Pays-Bas 🇧🇪 Belgique
🇳🇴 Norvège 🇪🇸 Espagne
🇫🇷 France 🇩🇪 Allemagne

Les 2 meilleures sélections de chaque groupe seront qualifiées pour les demi-finales et décrocheront un billet pour la Coupe du Monde U-20 de 2020

Les pronostics d'Aleixandri

La capitaine a accepté de se livrer au petit jeu des pronostics en nous disant quels sont selon elle les principaux rivaux de l'Espagne pour l'or et les 4 places pour la Coupe du Monde :

  • Angleterre : "C'est une très grosse équipe".
  • Pays-Bas : "Elles ont aussi une très grande équipe".
  • Allemagne : "Elles ont eu quelques ratés, mais elles sont très compétitives et répondent toujours présentes dans les phases finales".
  • France : "C'est une des grandes puissances mondiales de la discipline".

Après avoir assisté à la Coupe du Monde en tant que spectatrice, Aleixandri et ses coéquipières de la Rojita veulent elles-mêmes faire passer un message à toutes les personnes qui ont découvert le football féminin au cours du mois passé :

"Je leur dirais de profiter au maximum de notre football, qu'ils suivent ça de près et de notre côté, je peux garantir que nous allons tout faire pour répondre à leurs attentes, avec le même professionnalisme que les garçons. Après l'impact de la Coupe du Monde en Espagne, je pense qu'on va nous suivre aussi."

Explorer le sujet

Articles recommandés