Football féminin

Angerer, l'invincible

Nadine Angerer (R) of Germany dives to save the penalty of Marta
© Getty Images

Les spectateurs de la finale de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2007™ opposant l'Allemagne au Brésil se souviennent de ce moment magique où le temps semble suspendu et où tout le stade retient son souffle. Victime d'une faute dans la surface de réparation, Marta choisit de se faire justice elle-même. La Brésilienne se prépare pendant un temps qui semble infini. Son visage trahit une certaine inquiétude. Face à elle se trouve une gardienne redoutable. Marta s'élance et… bute sur Nadine Angerer, qui empêche ainsi le Brésil d'égaliser. Quelques minutes plus tard, l'Allemagne remporte le titre mondial.  

Le dernier rempart de la *Mannschaft *a été l'une des architectes de ce triomphe, en survolant la compétition d'un bout à l'autre. La double championne du monde, qui a mis un terme à sa carrière internationale à l'issue de Canada 2015, a établi un record hors du commun en 2007 en restant invaincue pendant 540 minutes consécutives, ce qui signifie qu'elle n'a pas encaissé le moindre but pendant le tournoi. Fort logiquement, elle a été élue meilleure gardienne de la compétition. Neuf ans plus tard, la portière reste une référence au plus haut niveau.  

Une équipe "incroyablement cool"
Mais quel est le plus grand succès de cette championne d'exception ? "Il y en a beaucoup ! Je ne peux pas me contenter d'un seul : il y a nos victoires en Coupe du Monde en 2003 et 2007 et notre sacre en finale de l'Euro 2013. À un autre niveau, je reste aussi très attachée au premier titre de champion d'Allemagne avec la Turbine Potsdam", explique l'ancienne Joueuse Mondiale de la FIFA à FIFA.com. "Bien entendu, je suis particulièrement fière d'être restée invaincue tout au long de la Coupe du Monde 2007 en Chine et d'avoir repoussé le penalty de Marta en finale. C'était très important pour moi car je vivais mon premier tournoi en tant que titulaire. Néanmoins, il ne faut jamais perdre de vue que le football est avant tout un sport collectif. Je suis tout à fait consciente d'avoir eu la chance de faire partie d'une équipe extraordinaire et incroyablement cool."

Peu avant le début du rendez-vous mondial en RP Chine, Angerer avait supplanté Silke Rottenberg au poste de numéro un de la Mannschaft. Victime d'une rupture des ligaments croisés en janvier 2007, l'habituelle titulaire a tout fait pour revenir en forme, mais une blessure musculaire au mollet a mis un terme à son rêve de reprendre sa place. "Avant, c'était moi ; aujourd'hui, c'est Nadine. L'Allemagne peut compter sur deux grandes joueuses à ce poste. C'est quelque chose que les autres équipes nous envient. Son titre de meilleure gardienne ne doit absolument rien au hasard", confiait à l'époque Rottenberg. Lauréate de l'épreuve en 2003 et longtemps considérée comme la meilleure spécialiste du monde, cette dernière a donc rendu un hommage appuyé à celle qui lui a succédé dans le but allemand.

Décisive et spectaculaire
Dès le début de la Coupe du Monde Féminine, Angerer ne ménage pas ses efforts pour se montrer à la hauteur de sa devancière. Peu sollicitée lors de la phase de groupes, elle se montre décisive dans les matches à élimination directe face à la RDP Corée et à la Norvège. Dans les situations chaudes, la gardienne allemande aligne les interventions aussi décisives que spectaculaires. Angerer réussit encore à hausser son niveau de jeu en finale, entre la 64ème et la 67ème minute. Non contente de remporter son duel face à Marta, elle fait de nouveau la différence quelques minutes plus tard en repoussant un somptueux coup franc de Daniela.

Lorsque le coup de sifflet final retentit au stade Hongkou de Shanghai, l'héroïne du jour tente de prendre la mesure de l'exploit réalisé sur le terrain. "J'ai le sentiment d'avoir vécu aujourd'hui le sommet de ma carrière de sportive", confie l'intéressée peu après le succès face au Brésil.

Ce titre ne sera toutefois pas le dernier, loin s'en faut. En 2009 et 2013, l'Allemagne remporte l'UEFA EURO féminin avec sa gardienne fétiche. Il y a trois ans Suède, Angerer n'a encaissé qu'un seul but sur l'ensemble du tournoi. Toujours déterminante, elle a repoussé deux penalties en finale contre la Norvège, contribuant ainsi à la courte victoire (1:0) de la Mannschaft. Dans la foulée, ses prestations exceptionnelles lui ont valu de remporter coup sur coup le titre de Footballeuse Européenne de l'Année et de Joueuse Mondiale de la FIFA.

Articles recommandés

La finale de 2007 : Allemagne - Brésil

Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2007™

La finale de 2007 : Allemagne - Brésil

02 juil. 2015

L'Allemagne trop forte en 2007

Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2007™

L'Allemagne trop forte en 2007

25 juin 2015

Angerer, les gardiennes montent en grade

Football féminin

Angerer, les gardiennes montent en grade

01 avr. 2014

Lene Terp #4 of Denmark slides to kick the ball as Mercy Akide #19 of Nigeria steals it during the FIFA Women's World Cup.

Archives de la Coupe du Monde Féminine

Une grande Mercy aux Super Falcons !

01 juil. 2016