Football féminin

Le football se conjugue au féminin et au futur

Girls football festival in Northern Ireland
© FIFA.com

Le football féminin a connu un essor fulgurant ces dernières années. En témoignent le niveau et la compétitivité de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2011 et du Tournoi Olympique de Football Féminin, Londres 2012, tous deux plébiscités par le public et les médias.

A l'échelon local, on compte plus de 29 millions de footballeuses aujourd'hui, les filles représentant 12 % des juniors. Cette évolution générationnelle bénéficie de l'engagement de la FIFA à développer le beau jeu et à offrir aux femmes de tous horizons la possibilité de s'impliquer dans le football, d'une manière ou d'une autre.

La FIFA a activement contribué à l'épanouissement du football féminin dans les associations membres par le biais de nombreuses ressources allant de la fourniture de matériels allant de l'appui financier, à l'apport d'équipements sportifs et éducatifs, jusqu'au soutien technique. "Ces deux dernières années, nous avons multiplié les ressources destinées à aider nos associations membres à développer le jeu féminin, afin de jeter les bases de programmes propices à un engagement croissant des femmes dans le football", commente Thierry Regenass, directeur de la division Associations membres et Développement de la FIFA.

Le Congrès 2013 de la FIFA a été marqué par l'arrivée de trois femmes au Comité Exécutif de la FIFA : Lydia Nsekera, présidente de la Fédération burundaise de football et première candidate féminine élue au Comité, ainsi que les membres cooptés Sonia Bien-Aimé (îles Turks et Caicos) et Moya Dodd (Australie).

Floraison d'initiatives
"La FIFA accomplit un travail fabuleux", s'enthousiasme Dodd, ancienne internationale australienne. "Dans certains pays, le jeu féminin en est à ses balbutiements, alors qu'il tend au professionnalisme dans d'autres. Le potentiel est énorme, car dans le monde entier, des femmes ont envie de s'impliquer dans le football. Les associations membres de la FIFA se doivent de donner aux femmes les moyens de participer au sport le plus populaire du monde."

Le soutien apporté par la FIFA au jeu féminin croît à un rythme exponentiel, comme le confirment les statistiques récentes et le nombre de programmes de développement mis en œuvre au cours de la seule année dernière. 48 projets ont été consacrés au développement des championnats de football féminin dans 48 associations membres. Depuis sa création l'an dernier, le programme des Festivals féminins a organisé 104 manifestations dans le monde entier. Il a réuni plus de 16 000 participantes et 49 associations membres y ont participé.

Quatre associations membres ont lancé la campagne Live Your Goals. Des programmes liés à l'accueil des compétitions phares U-17 et U-20 ont été mis en place au Japon, en Azerbaïdjan et au Costa Rica. Des projets similaires sont en cours de discussion au Canada, pays hôte de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2015™ et de son équivalent U-20 en 2014.

Live Your Goals est une campagne de la FIFA à la disposition de l'ensemble des associations membres pour promouvoir le football féminin, alors que les programmes hérités des Coupes du Monde Féminines de la FIFA ont essentiellement vocation à appuyer son développement dans les pays hôtes.

En outre, 308 projets ont été conduits en 2012/13 au sein de 120 associations membres dans des domaines divers, dont les championnats, les festivals, les programmes de pérennité, les stages pour arbitres et entraîneurs, les évaluations et les séminaires promotionnels et régionaux. "La FIFA a joué et joue toujours un rôle crucial dans le développement du football féminin en Namibie à travers la formation d'entraîneurs, d'arbitres et d'administratrices", explique Jacqueline Gertze, présidente et membre exécutif de la Commission permanente féminine de la Fédération namibienne. "La NFA est fière d'appliquer ces programmes, de les soutenir et d'en assurer la croissance et la pérennité."

C'est passionnant de voir le monde du ballon rond changer et s'ouvrir de plus en plus aux femmes.

 

Multiplier les opportunités
La FIFA a pour priorité non seulement de promouvoir le football féminin, mais aussi de multiplier les opportunités offertes aux filles. "En dix ans, le football féminin a suivi une évolution spectaculaire dans notre pays", se réjouit Ashley Hutton, capitaine de l'Irlande du Nord. "Quand j'étais jeune, il existait peu d'équipes organisées et le ballon rond était quasiment absent des écoles. Aujourd'hui, le jeu féminin jouit d'une meilleure exposition et de ressources plus importantes. Résultat, de plus en plus de filles se mettent au football."

La FIFA est particulièrement attachée à l'optimisation des structures et infrastructures, ainsi qu'à la création de championnats féminins dans toutes les associations membres. "En Nouvelle-Zélande, le jeu féminin a considérablement progressé ces dernières années, grâce notamment au précieux appui de la FIFA", affirme Emma Humphries, responsable du développement du football féminin de la Fédération néo-zélandaise. "En 2013, le soutien de la FIFA nous aidera à améliorer la viabilité financière du championnat national. L'allongement de la saison nous permettra de former des entraîneurs, des joueuses et des arbitres", poursuit-elle.

La FIFA se concentre aujourd'hui sur la formation de la prochaine génération de joueuses, d'administratrices et d'arbitres. "Comme nous l'avons vu avec l'élection et la cooptation de trois femmes au Comité Exécutif, l'engagement de la FIFA dans le football féminin est réel", observe Regenass. "Nous promouvons activement une représentation féminine accrue dans notre organisation, ainsi que l'intégration des femmes à tous les niveaux des instances administratives et dirigeantes. Mais c'est sans doute le travail préparatoire accompli en matière de développement du beau jeu qui fera la différence à terme." Des évolutions qui réjouissent le directeur de la division Associations membres et Développement de la FIFA : "C'est passionnant de voir le monde du ballon rond changer et s'ouvrir de plus en plus aux femmes."

Explorer le sujet

Articles recommandés